Une situation exceptionnelle

La situation que nous vivons est exceptionnelle. Je ne parle ni des restrictions en elles-mêmes, ni du confinement, ni même des enfants que l’on se doit de gérer ces quelques jours.

La situation est exceptionnelle car elle va tellement nous apprendre sur nous-mêmes ! Où en suis-je dans ma foi ? A quel degré se mesure ma patience ? A quel niveau se jauge mon optimisme, mon positivisme, ma bonne humeur ? De quelle manière vais-je tirer profit d’une situation qui se veut de prime abord inconfortable, difficile, éprouvante ?

Elle est une parenthèse forcée. Une mise à l’arrêt de notre train-train quotidien qui prenait trop souvent des allures de TGV. Un cadeau merveilleux enveloppé d’orties, piquantes certes, mais tellement vertueuses.

La situation est exceptionnelle et les fruits qui en découleront le seront tout autant ! Parce que nous aurons appris à nous reconnecter au Vrai, à nous recentrer sur de vraies valeurs, à prendre conscience que rien n’est figé et qu’au-dessus de nos plans il en existe d’autres. Nous aurons réussi à nous inventer une nouvelle façon d’être bien ensemble, à reconsidérer le temps pour de nouvelles priorités, à dessiner chaque jour un quotidien différent : plus créatif, plus responsable, mieux construit. On nous dit que la meilleure chose à faire est de rester chez nous, alors faisons-le en pleine conscience de manière à en ressortir gagnants.

Soyons positifs, confiants, patients ! Chaque jour est une nouvelle occasion de travailler sa spiritualité, de magnifier sa personnalité, de renforcer son mental.

Pour cela, évitons tout négativisme en prenant les choses à leur juste mesure, sans passivité ni exagération. Gardons notre lucidité et apprenons à faire la part des choses. Même si la situation ne s’y prête pas tellement, éloignons-nous des ondes négatives afin de préserver notre moral pour pouvoir faire face et tenir sur la longueur.  

La véritable force est celle qui se connecte à Dieu (exalté soit-Il). S’en remettre totalement à Lui. Se dire que dans tous les cas, Il nous veut que du bien et que chaque chose qui nous arrive émane du Sage, du Miséricordieux ! Il est temps de Lui faire confiance, d’être à la hauteur de Ses attentes, remplir nos engagements, décrypter Ses signes et se montrer satisfaits et apaisés parce que nous avons la plus belle des compagnies… la Sienne ! Et quel meilleur ressenti peut-on avoir que celui de sentir son cœur apaisé ?

Chaque épreuve est une nouvelle occasion d’évoluer, un nouveau rendez-vous avec le plus profond de notre être. Alors sortons nos tapis de prière, ouvrons nos Corans, méditons sur Sa belle création, invoquons-Le pour nous, pour nos proches, nos bien-aimés et pour le reste de l’Humanité. Ceux qui cohabitent avec la guerre, la faim, la peur, la perte… Ceux aussi pour qui être confiné sous un toit est déjà un luxe parce qu’ils n’ont aucun toit sur la tête. Invoquons pour tous ces êtres qui nous paraissent si lointains, mais avec qui nous devrions être si proches !

Que notre demeure soit un havre de paix et que les souvenirs qui s’y amassent soient emplis de douceur ! Offrons à nos proches la légèreté dans la difficulté, offrons-leur des rires et des sourires ! La situation est particulièrement difficile pour nos enfants qui ne mesurent pas toujours l’importance du confinement, ni ne comprennent la privation de leur liberté. Expliquons-leur simplement les choses et soyons indulgents. Plus nous serons capables de gérer sereinement en tant que parents et plus nos enfants seront apaisés et aptes à comprendre. Nous sommes leurs modèles.

Prenons soin de nos proches, de nos foyers et de nous-mêmes. Purifions nos intentions et n’oublions jamais qu’ « A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! A côté de la difficulté est, certes, une facilité ! » (1)

Coran : Sourate 94, versets 5 et 6

Un commentaire

  1. Paix, Salam à vous.
    Vous dites:
     » La situation est exceptionnelle et les fruits qui en découleront le seront tout autant ! Parce que nous aurons appris à nous reconnecter au Vrai, à nous recentrer sur de vraies valeurs, à prendre conscience que rien n’est figé et qu’au-dessus de nos plans il en existe d’autres. Nous aurons réussi à nous inventer une nouvelle façon d’être bien ensemble, à reconsidérer le temps pour de nouvelles priorités, à dessiner chaque jour un quotidien différent : plus créatif, plus responsable, mieux construit. »
    Comment pensez-vous qu’une fois ce moment passé, si toutefois celui-ci est amené à passer, il sera possible alors de rester « connecté au Vrai »?
    Comment ne pas se faire happer de nouveau par ce système vorace qui dévore finalement toute notre vie, notre temps, notre énergie, nos différentes dispositions psychiques, spirituelles etc, etc, etc… lorsque celui-ci, ce système, redémarrera de plus belle pour reprendre progressivement son rythme de croisière effréné ?
    Comment rester « connecté » alors lorsque cela se produira si toutefois, évidemment, cela vienne à se produire effectivement?
    Avez-vous des suggestions concrètes à ce sujet à faire partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer