Le rôle des pères dans l’éducation

Dieu Seul sait la place qu’ont les orphelins dans notre religion. De nombreux versets témoignent de leur place privilégiée et de la grande récompense de prendre soin d’eux… En effet, le Messager de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « Nous serons au paradis moi et celui qui s’occupe de l’orphelin comme cela » et il montra deux de ses doigts côte à côte. » (1)

Notre cher prophète Mohammed a été orphelin de son père puis de sa mère à l’âge de six ans. Mais il a eu des figures d’attaches masculines que sont son grand-père puis son oncle…

Ceci permet de comprendre la place importante de chacun des deux parents. La maman est valorisée dans notre religion. Abou Houreïra, que Dieu l’agrée, rapporte : « Un homme vint voir le Messager de Dieu et lui a dit : « Ô Messager de Dieu ! Quelle est la personne qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ? ». Il dit : « Ta mère. » – « Puis qui ? » – « Ta mère. » – « Puis qui ? » – « Ta mère. » – « Puis qui ? » – « Ton père » (2) 

Qu’en est-il de la place du père ? Et tout particulièrement de son rôle dans l’éducation ?

Un père = Un éducateur

Le père est un éducateur, et cela commence dès la naissance de l’enfant. Il est indispensable qu’il prenne conscience de son rôle et qu’il prenne ses responsabilités très au sérieux. 

Le Messager de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « Vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de vos troupeaux. Le gouverneur est un berger et est responsable de son troupeau. L’homme est un berger dans sa famille et est responsable de son troupeau. La femme est une bergère dans la maison de son mari et est responsable de son troupeau. Le servant est un berger qui a pour charge les biens de son maître et il est responsable de son troupeau. Ainsi chacun d’entre vous est berger et est responsable de son troupeau. » (3)

Ce hadith montre que le père a un rôle central dans son foyer, pour le croyant musulman, il devra rendre des comptes à Dieu sur l’éducation qu’il aura donnée à ses enfants. 

L’homme musulman a le rôle et le devoir d’éduquer ses enfants sur le chemin de Dieu, afin qu’ils soient des serviteurs pieux et qu’ils puissent devenir à leur tour des parents qui éduquent leurs enfants sur le chemin divin. 

Pour bien comprendre le rôle du père en islam, le meilleur exemple reste évidemment celui du Prophète Mohammed, paix et salut sur lui, qui était bienfaisant envers sa famille et miséricordieux dans l’espoir de recevoir la miséricorde de la part de son Seigneur. 

Des devoirs mais surtout de la miséricorde et de l’amour

L’enfant a droit à la nourriture, à l’habillement et au logement : « Le père doit assurer leur nourriture et leurs vêtements, conformément à l’usage » confirme le Coran (4). Le père a un devoir matériel envers sa famille afin de répondre aux besoins de son épouse et de ses enfants.

Dans notre société actuelle, le couple parental est solidaire face à ces responsabilités devant faire face parfois à des contextes de vie complexes.  

D’après Abou Houreira, le Messager de Dieu, paix et salut sur lui, avait un jour embrassé [son petit-fils] Al Hassan, le fils de Ali, devant Al-Aqra Ibn Hâbis At-Tamimi qui était assis à ses côtés. Ce dernier dit alors : « J’ai dix enfants et je n’en ai jamais embrassé un seul ». Le Messager de Dieu le regarda et lui dit : « Celui qui est dépourvu de miséricorde, ne recevra aucune miséricorde ».  (5).

Ainsi le père doit, tout comme le prophète nous l’a enseigné, se montrer miséricordieux envers ses enfants et ne pas hésiter à leur prodiguer des gestes d’amour et de tendresse. 

Des enfants qui se sentent aimés de leurs mère et père ont davantage confiance en eux.

Le regard que le père pose sur ses enfants est primordial pour leur construction identitaire et leur estime d’eux-mêmes. Pour une fille, c’est à travers sa relation à son père qu’elle prend confiance en elle et qu’elle construit son rapport aux hommes. Quant aux garçons, ils prennent, généralement, modèle sur leur père et c’est de cette façon qu’ils évoluent vers l’âge adulte. Sans cette figure, ils peuvent développer une surprotection pour leur mère ou leur sœur ou être en quête de repères.

Une préparation à la vie dernière

Abou Houreira rapporte que le Prophète, paix et salut sur lui, a dit : « Lorsque l’adorateur (de Dieu) meurt, son action s’interrompt excepté trois choses : une aumône courante, une science utile, ou un enfant vertueux qui implore le bien pour lui. » (6)

Le jour dernier, Dieu interrogera le parent sur comment il a éduqué son enfant : que lui a-t- il transmis du message divin ? Des enseignements de notre Saint Prophète ?…

Pour l’enfant orphelin de père…

Il est difficile, pour un enfant, de ne pas grandir avec ses deux parents. Chacun a son rôle et lui apporte ce dont il a besoin pour se développer dans les meilleures conditions. Grandir avec un père absent peut parfois être lourd de conséquences : manque de confiance en soi, méfiance, baisse de l’estime de soi, recherche de limites, …

Cependant, le prophète Mohammed, paix et salut sur lui, était orphelin… Il est en partie possible de remplacer le père absent par une autre figure masculine : un grand-père, un oncle, un beau-père…  Ces personnes permettent de donner un contre-poids à la figure maternelle et donne à l’enfant un repère masculin dont il a besoin pour grandir.

D’autres figures masculines peuvent nous aider à grandir dans la voie divine comme un professeur, un animateur, ou un éducateur … comme nous l’enseigne le Coran : « Et suis le sentier de celui qui se tourne vers Moi » (7)

En conclusion

La paternité est un grand honneur qui représente la capacité que le croyant a de transmettre l’héritage prophétique à ses enfants. 

Une règle importante est à retenir : « Soyez un conseiller et non pas un superviseur. Soyez proche de vos enfants tout en leur apportant limites et repères afin de les sécuriser dans leur développement ». Ainsi enfant, il passe par l’adolescence pour devenir adulte en vous prenant pour exemple.

Le père ne doit pas être un tyran chez lui. Dieu décrit les croyants comme des gens qui se consultent, le Prophète, paix et salut sur lui, et les compagnons donnaient une grande importance à cette consultation (Choura). 

En tant que père, il est facile d’imposer son opinion aux membres de la famille. Mais, ce n’est pas la méthode qui donne le plus de résultats. Parler et écouter les autres, leur permet plus tard, de sentir réellement que vous les respectez et que vous donnez de l’importance à leurs pensées et leurs idées. En plus, cela leur permet d’accroître leur estime d’eux-mêmes et les guider vers les qualités importantes de l’écoute, du partage et de la contribution.  

L’idéal serait d’établir une consultation régulière au sein de votre foyer (lors du partage d’un repas commun ou d’une assise de foi, …).

Puisse Dieu nous aider à nous améliorer en tant que pères et mères et à exercer une bonne influence sur la vie de ceux qui nous entourent. Que cette relation avec nos enfants et l’éducation que nous leur apportons soient un tremplin pour notre rencontre avec notre Seigneur.

Enfin dès que nous nous sentons dépassés, dans le doute, notre seule et unique arme : les invocations, les invocations, les invocations.

(1)    Rapporté par Boukhari et Mouslim

(2)    Rapporté par Boukhari et Mouslim

(3)    Rapporté par Mouslim

(4)    Coran : La vache, verset 233

(5)    Rapporté par Mouslim

(6)    Rapporté par Mouslim

(7)    Coran : Luqman, verset 15

Lire aussi :

·         Le père, ce héros : L’amour d’un père est plus « haut » que la montagne, l’amour d’une mère est plus profond que l’océan

·         L’investissement des pères au foyer

·         Luqmân le Sage, un modèle du père éducateur bienveillant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page