Une expérience unique

1
252

Je m’appelle Hamza, je suis âgé de 28 ans, marié et j’habite en Ile-de-France. Je suis ingénieur dans la sécurité informatique. Je suis né et j’ai grandi au Maroc, avec deux parents qui nous ont toujours encouragés à apprendre et à nous instruire. L’éducation religieuse et l’apprentissage des valeurs de l’Islam nous ont été transmis par le modèle et l’accompagnement, sans beaucoup de discours ou d’incitation.

Personnellement, depuis très petit, j’aimais accompagner mon père à la mosquée et le statut de l’imam qui dirige la prière m’a toujours fasciné. De même, ma plus grande admiration était pour mon grand-père qui était Imam lui aussi dans son petit village et qui nous rendait visite régulièrement, je garde jusqu’à aujourd’hui le souvenir de sa voix éraillée récitant le coran chaque matin.

L’ambition d’apprendre le coran m’a accompagné depuis cette période, mais c’était une ambition et une motivation sans plan clair et sans persévérance quand je me suis lancé vers cet objectif. Jusqu’au jour où Dieu m’a facilité la participation à une retraite spirituelle où j’ai rencontré un professeur de coran, un jeune frère qui donne des cours de coran dans une école dimanche matin et qui avait déjà une première Ijaza (Certificat d’autorisation ou de permission d’enseigner le coran) et profitait de la retraite spirituelle pour clôturer la deuxième Ijaza dans une autre lecture. Je lui ai parlé de ma volonté d’apprendre le coran et de mes tentatives saccadées par manque de persévérance et d’encadrement. Il m’a tout de suite proposé d’aller m’inscrire à l’école comme première étape afin de renouer avec cette ambition.

L’accompagnement et la pédagogie du professeur m’ont permis de mieux m’organiser et d’intégrer les temps du coran dans ma journée afin d’être prêt pour ce rendez-vous hebdomadaire. Une habitude s’est ancrée, ce qui m’a permis de commencer progressivement à réviser des parties apprises auparavant et d’apprendre une seule nouvelle page chaque semaine. Après cette première étape, ma motivation s’est affermie et j’ai pu par la suite, grâce à Dieu, tenir un rythme de 5 pages par semaine. Je profitais de mon trajet quotidien dans les transports en commun ou de la possibilité de rester un moment après la prière de Dhohr à la mosquée pour apprendre une page par jour et je consacrais les soirées à la révision et le renforcement. Je m’organisais pour libérer au maximum le samedi afin de le consacrer à la finalisation de l’apprentissage des 5 pages apprises au milieu de la semaine. Cette première clôture a duré 2 années et demi, avec des rythmes différents. Vers la fin, plus j’avançais plus l’apprentissage devenait aisé et il a fallu tenir un bon rythme de révision en parallèle.

Avec un tel programme et dans un souci d’avancer rapidement, il était parfois tentant de penser à se consacrer complètement à l’apprentissage du coran et de reporter tout engagement participatif et spirituel. Sauf que la réalité du lien avec le coran est différente et la réussite de l’apprentissage n’est pas forcément proportionnelle au temps consacré et l’effort personnel. De ma propre expérience, j’ai pu avancer davantage dans des moments d’engagements participatifs avec peu de temps libre, que dans des moments libres. 

Cette première clôture transforme le rapport quotidien avec le coran. Il devient indispensable de garder un rythme et un contact quotidien avec le coran par la révision et le renforcement. Cette responsabilité de cheminer avec le coran toujours proche de toi est lourde, mais aussi apaisante. Après un tel don de Dieu, il est difficile de ne pas persévérer pour le garder et le protéger.  En même temps, chaque verset du coran est censé augmenter notre foi, cette dernière doit être quotidiennement maintenue et renouvelée dans un cœur vivant, et ceci n’est possible que par le rappel de Dieu.

Enfin, le conseil que je peux donner à celles et ceux qui veulent se lancer dans cette aventure, c’est de ne pas se fixer des objectifs très ambitieux dès le début. Il est plus judicieux de profiter surtout de toute la période de l’apprentissage et de ne pas se concentrer que sur sa fin. Le chemin durant la période de ce voyage peut sembler long, mais il est le plus beau dans cette expérience unique.

1 commentaire

  1. Merci pour ton partage d’expérience cher frère. Que Dieu m’ Aide à apprendre Sa Parole, à la comprendre et surtout à m’ y conformer.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.