Se maîtriser face aux habitudes

0
153

Le mois du Ramadan est un programme pour me défaire des chaînes mentales, physiques et intellectuelles qui se sont, petit à petit, accrochées à moi.  Pourquoi ce mois est-il aussi important pour cela ?

Dans la voie musulmane, le jeûne est rattaché à une mort blanche en ce sens où il permet l’abandon et en quelque sorte il permet de vivre les choses selon une autre perspective.

D’ailleurs, la sagesse musulmane nous rappelle que certaines choses peuvent se cacher dans leurs contraires. C’est ainsi que la force du jeûneur se trouve dans son apparente faiblesse physique. L’élévation spirituelle dans la prosternation, la liberté dans l’abandon à Dieu, la vie dans l’acceptation de la mort…

C’est donc une occasion non seulement de nous purifier mais également de dominer nos tendances inférieures. Pour ne pas être englouti par ces dernières, la maîtrise de soi est indispensable notamment face aux habitudes du quotidien et à l’emprise d’un système qui emprisonne l’être humain dans des schémas préconçus et l’assigne dans un modèle productiviste et ultra-libéral.

Afin de gagner en maîtrise de soi, il est nécessaire de briser certaines routines qui nous ruinent et rouillent notre moteur.  Il faut, pour cela, se délester des mauvaises habitudes.

Voici les 4 caractéristiques de celui qui arrive à sortir de cet état :

–        il se donne un objectif clair.

–        il fournit l’effort nécessaire.

–        il se fait confiance et fait confiance à Dieu.

–        il persévère malgré les difficultés.

Dieu Le Très-Haut nous donne d’ailleurs l’objectif de ce programme en interpellant tous les croyants dans le verset 183 de la sourate La Vache : « Ô les Croyants ! On vous a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, peut-être seriez-vous dans la Taqwa ! » La notion de Taqwa renvoie à une dimension fondamentale qui est celle de la conscience de Dieu.

Ce monde peut nous enchaîner à des tendances inférieures jusqu’à une petite mort sauf si nous plaçons notre regard, notre intellect et notre intention pour Celui qui donne vie à toute chose Al-Hayy. D’ailleurs Sufyân ibn ’Uyayna, un pieux prédécesseur rapporte qu’Abû Hâzim disait : « Dieu a donné à ce bas- monde l’ordre suivant : Celui qui te servira, livre-le à l’épuisement, mais celui qui Me servira, deviens à ton tour son serviteur ! ».

La maîtrise de soi passe donc par une (re)programmation du cap : celui de vivre dans la conscience de Dieu et se placer à Son service.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.