Marrakech : les Marocains protestent contre la normalisation des relations avec Israël lors du Mondial de football des avocats

Loin de faire vibrer les stades, le Championnat du monde de football des avocats (Mundiavocat), qui se déroule actuellement à Marrakech, du 7 au 15 mai, est entouré de la plus grande confidentialité…

S’il y a bien une clameur qui s’élève dans le ciel du royaume de l’Atlas, elle monte non pas des gradins, mais du sit-in de protestation qui a eu lieu samedi 7 mai, au coeur de la célèbre ville rouge où se nichent des riads somptueux, contre la réactivation de liaisons dangereuses : celles qui unissent à nouveau, sur l’autel des viles compromissions, Israël et le Maroc.

Alors que ce Mondial des hommes en robes noires se joue à huis clos, ou presque, la colère sourde qui gronde parmi les nombreux opposants marocains à toute forme de normalisation des relations avec l’Etat d’apartheid, en l’occurrence sportive, a fait éclater au grand jour une vérité insupportable : la participation de trois équipes d’avocats israéliens… Rien de moins !

Autant d’intrus indésirables qui « profanent la Terre du Maroc », comme l’a scandé une foule indignée, qui criait à tue-tête : « les avocats résistent et refusent la normalisation », « Marrakech n’oubliera pas les crimes d’Al-Aqsa », ou encore « le Maroc et la Palestine sont un seul peuple ».

A l’appel du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation, des centaines de Marocains scandalisés, parmi lesquels figuraient plusieurs acteurs de la société civile, ont jeté une lumière crue sur cette compétition sportive marquée du sceau du secret. 

Un secret opaque qui, pour Djamel El Asri, l’une des chevilles ouvrières de l’opération, laisse filtrer une lueur d’espoir : celle de l’influence grandissante de la contestation marocaine contre l’infamante allégeance au gouvernement ultra-sioniste de Naftali Bennett. Un Premier ministre israélien qui a du sang d’Arabes sur les mains, et « n’a aucun problème avec ça », ainsi qu’il s’en est glorifié à plusieurs reprises.

Si Djamel El Asri ne crie pas victoire pour autant, il a toutefois observé avec jubilation « l’absence de cérémonie d’ouverture, comme il est d’usage dans de tels événements sportifs », s’exclamant : « Les opposants à la normalisation ont réussi dans leur lutte contre la participation des équipes de l’Entité sioniste à la Coupe du monde des avocats à Marrakech ! ».

A l’unisson de Abdelilah Ben Abdeslam, le coordinateur de la Coalition marocaine des droits de l’homme, qui s’insurge contre « la poursuite d’une normalisation au moment même où le peuple palestinien subit les crimes les plus odieux », confiant avec consternation que « l’Etat marocain révèle son vrai visage », Djamel El Asri exhorte l’ensemble des habitants de Marrakech, et particulièrement les avocats et les responsables associatifs, à venir gonfler les rangs de la protestation pendant toute la durée du championnat.

« La normalisation qui s’opère en haut lieu ne pourra jamais s’étendre au peuple marocain ! », clame-t-il avec force, tout en lançant un sérieux avertissement aux autorités de son pays : « la lutte se poursuivra jusqu’à la mise en échec de la normalisation qui porte atteinte aux nobles valeurs du peuple marocain.»

Via
https://oumma.com/
Source
https://oumma.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page