« Je t’ai revêtu de Mon amour afin que tu sois éduqué sous Mes yeux »

Il est des gens que j’admire, que j’aime et qui me rappellent  Mon Seigneur et la Vie Dernière. Ils sont nombreux et de tous horizons. Ils sont partout  et méritent le titre de « grands voyageurs ».  Il est des voyages faciles à entreprendre et agréables à réaliser, mais il y en a d’autres  qui sont de véritables preuves de courage et de véracité, de patience et de persévérance.

Des voyages de joie, d’amour, mais de grande tristesse et de solitude parfois, des voyages jalonnés d’épreuves, d’obstacles mais remplis d’enseignements. Ces voyageurs ne parcourent pas des kilomètres, mais quittent un monde pour un autre, quittent un passé pour un futur. Il y en eut de tout temps, et il y en aura toujours par la grâce de Dieu. Ces grands voyageurs viennent  souvent de très loin, c’est pourquoi ils ont cette capacité à aller également très loin. Ils sont souvent incompris et  mal compris.  J’en connais quelques-uns et j’en suis fier. Je les aime et les admire. Je vois en eux la définition de la nature originelle, cette humanité intègre, cette foi en Dieu intacte malgré les cabossages répétés d’une société qui n’a de cesse de détruire ce qu’il y a de plus vrai en l’Homme.

Notre Bien Aimé, paix et salut sur lui, nous apprend que « Certes Dieu a créé Ses créatures dans l’obscurité puis Il a déversé sur elles une part de Sa Lumière. Celui qui a été touché par cette Lumière sera  guidé »[2]. La personne qui a été touchée par cette Lumière reviendra immanquablement vers cette Lumière quels que soient son passé, son parcours ou son environnement. Dès qu’une  personne ressent au plus profond d’elle cette lumière s’animer, elle éprouve au même instant ce désir incroyable et inexplicable d’entreprendre le plus grand voyage de toute sa vie. Un instinct spirituel, un souvenir céleste et un Appel irrésistible envahissent l’âme et le cœur de ce voyageur jusque là en léthargie. « Sachez que Dieu redonne la vie à la Terre une fois morte. Certes, Nous vous avons exposé les preuves clairement afin que vous raisonniez ».[3] Les premiers pleurs sont une véritable pluie qui vient s’abattre sur ce corps endormi et ce cœur endolori. Mais cette pluie est une pluie tant attendue car elle ramène avec elle la vie, le bonheur et  l’espoir de renouer avec cette Lumière qui, un jour au milieu de la création, a pénétré les âmes de ses futurs grands voyageurs.

Notre Prophète, paix et salut sur lui, a tant chéri ces grands voyageurs. Il les a aimés, rapprochés et  élevés et leur a annoncé la grande récompense qui les attend auprès de Dieu. « Lorsqu’un serviteur de Dieu embrasse l’Islam et habille sa vie de la beauté de l’Islam, alors Dieu efface tous ses péchés antérieurs et le  récompense pour chaque bonne œuvre en la multipliant par  dix jusqu’à sept cents  fois alors qu’une mauvaise action demeure en l’état, à moins que Dieu n’en tienne pas rigueur. »[4] Il dit également « Trois personnes recevront une double récompenseet il cite : Un homme parmi les Gens du Livre qui croyait en son Prophète (précédent), qui par la suite a connu le Prophète, a eu foi en lui, l’a suivi et a attesté de sa véracité. A lui donc une double récompense...» [5]

Ces futurs grands voyageurs ont vu le jour dans des contextes et des environnements parfois très hostiles c’est pourquoi ils portent en eux des blessures et des cicatrices qui ne peuvent guérir que par ce long voyage. Ce voyage permet à certains d’entre eux de voir clairement qu’ils sont « suivis » depuis leur arrivée dans ce monde, pour d’autres il faudra attendre encore un peu plus pour comprendre ce sentiment si fort. Se savoir protégé, guidé, observé, orienté et préservé. Ils ont certes vu le jour dans un contexte particulier, ils ont véritablement été jetés dans leur enfance dans les flots du « Nil »[6] mais ils ont rendez-vous avec un destin extraordinaire car ils font partie de ces privilégiés dont la destinée est façonnée par l’Amour de Dieu : « « Je t’ai revêtu de Mon amour afin que tu sois éduqué sous Mes yeux ».

Ces grands voyageurs sont connus sous le nom de « convertis », ils s’appellent, Julien, Stéphane, Gaëlle, Floriane ou Magalie, Marie-Pierre, François ou bien Manon et Jérémie. Ils sont très jeunes, à la fleur de l’âge, mature ou bien sage. Ils sont tous très différents et d’origines diverses mais portent tous la même marque de lumière qui les distingue. « Ce sont des jeunes gens qui eurent Foi en leur Seigneur; et Nous leur avons accordé les plus grands moyens pour suivre Notre Voie. Nous avons fortifié leurs cœurs lorsqu’ils s’étaient levés pour dire : « Notre Seigneur est le Seigneur des Cieux et de la Terre : jamais nous n’invoquerons de divinité en dehors de Lui, sans quoi, nous transgresserions dans nos paroles. Voilà que nos concitoyens ont adopté en dehors de Lui des divinités. Que n’apportent-ils sur elles une preuve évidente ? Quel pire injuste donc que celui qui invente un mensonge contre Dieu »[7]

A toutes mes sœurs et à tous mes frères qui, un jour, ont entrepris ce long voyage et à tous ceux qui l’entreprendront un jour, je vous souhaite la Compagnie de Dieu durant votre voyage « Ô Seigneur ! Nous Te demandons dans ce voyage la bonté pieuse, la crainte ainsi que tout acte qui procurera Ta satisfaction. Ô Seigneur ! Tranquillise-nous dans ce voyage et diminue-nous-en la distance. Ô Seigneur ! Tu es le compagnon de voyage et le remplaçant dans la famille. Ô Seigneur ! Je me mets sous Ta protection contre les fatigues du voyage, contre tout paysage source de chagrin, et contre tout mal qui nous frapperait, de retour dans nos biens et nos familles. »

 


[1]Sourate Taha verset 39

[2]Hadith rapporté par l’Imam Ahmed dans son Mousnad (Recueil) d’après ‘Abdullâh Ibn ‘Amr

[3]Sourate le Fer verset 17

[4]Hadith rapporté par Bukhâri

[5]Hadith rapporté par Mouslim

[6]Allusion faite à l’histoire de Moise, paix et salut sur lui

[7]Sourate La Caverne 17

 

Un commentaire

  1. macha ALLAH trés touchant
    petite déception en ne lisant que des noms de converties….je me suis tellement identifié
    je suis arabe et espère que Dieu me verra comme cela ! c’est si beau !
    que Dieu vous facilite !

  2. Très beau texte, le reflet d’un noble coeur, mais il n’y a pas que des »convertis » qui font parti de ces grands voyageurs.
    N’oublions pas les déracinés qu’on nomme Mohammed, Fatima, Abdel, Nawel…qui eux aussi  » ont vu le jour dans des contextes et des environnements parfois très hostiles c’est pourquoi ils portent en eux des blessures et des cicatrices qui ne peuvent guérir que par ce long voyage.  »
    Fraternellement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer