All for Joomla All for Webmasters
vendredi 17 janvier 2020

L’enfant face à la mort d’un parent

La mort d'un proche, d'un parent reste vraisemblablement l'une des expériences les plus marquantes de l'existence même si nous savons bien que notre vie sur terre n’est qu’une étape et que la mort signe le passage vers un destin éternel. Que l'on soit adulte ou enfant, cette perte nous laisse orphelin face à une absence irréversible. Si la mort d'un parent est potentiellement traumatique pour l'adulte, elle l'est davantage pour le jeune enfant qui se retrouve privé soudainement d'une relation essentielle à son équilibre psycho-affectif. Son paysage psychologique s'en trouve bouleversé, toutes ses croyances, ses repères sont mis à mal.

Comment exercer l’autorité sur son enfant ? (2/2)

Au cours de son développement, s’opposer à l’adulte est normal chez l’enfant. Il prend conscience qu’il ne veut plus être soumis. Le non qu’il dit vers 15 mois est une étape importante. Parce qu’il vous a entendu dire non depuis qu’il touche à tout et surtout depuis qu’il marche, et que donc les risques se sont multipliés, il l’a intégré et vous le dit à son tour. Tout est alors occasion de dire non. Ces périodes sont dures à vivre pour les parents mais essentielles au développement psychologique de l’enfant. Ne vous dîtes pas que c’est contre vous, qu’il commence à ne plus vous écouter ou que vous n’avez pas assez d’autorité.

Préserver sa famille : la dimension spirituelle

Lorsque l’on parle de préserver la stabilité de sa famille, la dimension spirituelle est importante car elle permet par la grâce de Dieu de se défendre contre le Diable et ses alliés. Les sources de conflits ou de difficultés relationnelles peuvent être nombreuses au quotidien par le simple frottement des identités singulières. Chaque membre de la famille a son caractère, ses humeurs, sa fatigue ou stress liés au travail, aux enfants, etc. Aussi il est parfois compliqué de rester zen !

Comment exercer l’autorité sur son enfant ? (1/2)

Ce n’est pas facile d’être parents ! Nous parlons souvent du besoin de donner des repères à nos enfants. En fait, ce sont d’abord nous, parents, qui avons besoin de repères pour leur éducation. Savons-nous nous-même comment nous situer ? Quelle est la meilleure éducation ? Que vaut-il mieux faire dans telle ou telle situation ? La vérité, c’est que nous sommes souvent perdus, et que nous y allons à tâtons, parfois en essayant de ne pas répéter les erreurs faites avec le premier enfant sur le suivant ou de ne pas faire la même erreur qu’un ami, un voisin .... Ce sont nous les parents, dans une société et aussi dans un monde qui va toujours plus vite, qui ne savons plus comment élever nos enfants.

L’enfant et la sexualité

L’éducation sexuelle est une dimension importante qu’il ne faut pas négliger. Or, ce n’est pas un sujet facile à aborder, c’est pourquoi beaucoup de parents sont gênés, mal à l’aise, voire refusent de parler de ça avec leur enfant. Parce qu’ils ne savent pas quoi dire, comment le dire, alors ils préfèrent éviter d’aborder ce thème. Mais peut-on leur en vouloir quand on sait que pour la majorité d’entre eux, cela n’a jamais été un sujet de discussion avec leurs propres parents, sentant bien qu’il ne fallait pas évoquer « ces choses là ». Cela est d’autant plus vrai dans notre culture. Alors comment faire pour trouver les mots justes ? Comment trouver la bonne manière ?

Ces enfants qui ont eu la Sagesse…

Les paroles magiques du Coran s’infiltrent dans les cœurs, les transforment et les transportent…. Quiconque flâne entre ses versets lumineux purifie et lave son cœur de toutes souillures et ses yeux de tous péchés.

L’attachement du Coran, son interaction et sa fusion avec l’âme humaine illustrent magnifiquement les merveilles et la grandeur du Saint Livre.

Petite histoire de propreté chez l’enfant

Les parents s’installent face au médecin. La petite fille, assise sur les jambes de sa maman, observe fixement l’inconnue, l’index dans la bouche.

Le père explique assez brièvement la raison de leur présence : ils aimeraient que leur fille devienne propre, mais en tant que nouveaux parents, ils appréhendent cette étape. Le médecin leur pose alors quelques questions : leur fille s’appelle Mariam, et vient d’avoir deux ans. Elle n’a jamais présenté de problèmes de santé particuliers, et la maman précise qu’elle a du caractère, et qu’elle sait ce qu’elle veut.

J’ai 3 ans et je dis NON

Chère maman, cher papa,

Je vais bientôt avoir 3 ans, et j’avais envie de vous écrire cette lettre pour vous expliquer pourquoi je vous dis souvent « non ».

J’étais un enfant tellement sage auparavant. Maintenant, je lis dans vos yeux l’incompréhension et la colère lorsque je refuse de faire ce que vous me demandez. Mais sachez que je ne fais pas cela pour le plaisir de vous énerver, ou pour faire des caprices.

L’investissement des pères au foyer

Qui d’entre nous n’aurait pas aimé ressortir de la maternité avec un mode d’emploi en mains. Un tableau où seraient équitablement partagées les tâches à faire entre « Maman et Papa » ? Cela nous aurait tellement simplifiés la vie à tous ! Mais malheureusement, c’est avec bébé dans les bras et quelques paperasses que nous rentrons chez nous, sans réellement savoir ce qui nous attend.

Enseigner l’Islam à nos enfants

Le mois béni du Ramadan vient à peine de nous quitter en nous laissant déjà au cœur un sentiment de manque et de nostalgie. Puisse Dieu, notre Généreux Bienfaiteur, nous permettre de goûter aux fruits de ce mois béni tout au long de l'année à venir. Faisons par conséquent en sorte de garder les bonnes habitudes, notamment celle de la proximité familiale, car la richesse des liens familiaux n’est que l’expression de notre rapport intime au Divin.

Free WordPress Themes, Free Android Games