Suis-je le gardien de mon frère ?

0
1526

Suis-je le gardien de mon frère ? La fraternité musulmane est active, voire réactive. Nous saluons l’inconnu, nous honorons l’invité, nous supportons les défauts, nous imitons les qualités. Au-delà de ce quotidien civique, apaisé, le croyant veille sur la direction que prend son frère, lui apporte le bon conseil, la critique salutaire et courtoise. Le bon conseil (nassiha) est la pleine application de la religion, nous enseigne le saint Prophète, paix et salut sur lui. Se maintenir en état de veille pour l’intérêt, peut-être ignoré de son prochain, exige en filigrane d’être vigilant envers soi.

A l’image du Gardien céleste, Dieu, le gardien fraternel protège son ami de tout mal qui pourrait le toucher, en sa chair, en son âme, en son honneur, en ses biens. Mais il est vigilant quant aux manquements, voire aux excès de son frère. « Soutiens ton frère, qu’il soit coupable ou victime ». C’est-à-dire, agis en protecteur lorsqu’il subit une injustice, en garde-fou lorsqu’il en est coupable. C’est contredire son frère lorsqu’il exprime sa haine ou exige vengeance. C’est calmer sa rancœur, même s’il a subi un méfait. C’est retenir sa main lorsqu’elle se crispe autour d’une arme.

Donc, oui, je suis le gardien de mon frère !

Méditons quelques versets : Sourate les poètes (26), versets 213-220

Dieu s’adresse dans certains passages, directement au Prophète Mohammed, paix et salut sur lui. Parfois pour l’édifier dans sa mission, ou le renforcer dans ses arguments, ou le consoler dans ses épreuves, mais également pour l’exhorter. Lui, l’homme le plus complet dans ses qualités, son caractère, devait être d’autant plus enclin à suivre les consignes divines. Mais, il faut comprendre en filigrane que ces conseils nous sont dédiés de la même façon. En effet, par résonance, Dieu s’adresse à nous quand Il interpelle le Prophète, paix et salut sur lui.

« N’invoque donc pas une autre divinité avec Dieu, sinon tu seras du nombre des châtiés. »

Parce que nul n’est à l’abri de cette déviance capitale, même le Prophète, paix et salut sur lui, reçoit un rappel ferme à ne tenir compte que de la volonté de Dieu. Ne rien associer à Dieu, c’est ne percevoir que Lui dans sa traversée mondaine, ne tenir compte que de la satisfaction divine, puis se laisser emporter par la douceur de la foi. Promesse pour les cœurs apaisés.

« Et avertis les gens qui te sont les plus proches. »

La proximité des corps, les liens de parenté ou d’amitié, voire de voisinage sont renforcés par la noble attitude du croyant au caractère suave. Ces proches seront d’autant plus enclins à ressembler à ce modèle si proche, si accessible. A lui de glisser le message divin dans ses relations de sorte que le salut divin les caresse par sympathie.

« Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent. »

Maintenant que des êtres t’ont fait confiance, ont scellé leur conscience à ta voie, prends soin d’eux, sois aimable, agréable, protecteur, afin que la lumière de la foi phosphore sur leur visage. Accompagner des croyants, tant pour un but associatif que dans l’éducation spirituelle, se fait selon le modèle prophétique. Il était plus doux envers ses disciples que leurs parents. Il jaillissait d’amour et attirait par sa bonté les cœurs les plus endurcis.

« Mais s’ils te désobéissent, dis-leur : “Moi, je désavoue ce que vous faites”. Et place ta confiance dans le Tout Puissant, le Très Miséricordieux, »

Il se peut que, malgré la douce pédagogie, la patience et les sages conseils, un groupe méprise tes propos, les tourne en dérision. O Mohammed, annonce ton mécontentement, et tourne-toi vers Dieu. Il sera capable de redresser leur trajectoire sur tes pas et de pardonner leurs dérives.

« Qui te voit quand tu te lèves,  et (voit) tes gestes parmi ceux qui se prosternent. C’est Lui vraiment, L’Audient, L’Omniscient. »

La spiritualité nocturne accompagne naturellement le leader prophétique. Au service des Hommes, dans sa personne, son amour, sa tendresse, il revient dévoué à Dieu dans le silence de la nuit. Lorsque Seul Dieu entend tes prières, tes récitations et invocations, tu ressources ton âme dans l’essence de ta mission.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.