All for Joomla All for Webmasters
vendredi 18 janvier 2019

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 18

L’acceptation revient à Dieu

(Samedi 20 Novembre/14 Dhu al Hijja à 12H)

A quelques minutes de la prière de Douhr…

En me relisant, je me suis rendue compte que j’avais oublié d’évoquer quelque chose qui me surpris grandement jeudi…

Une miséricorde pour les mondes

Aicha, que Dieu l’agrée, rapporte qu'elle a demandé au Prophète, paix et salut sur lui : « As-tu connu un jour plus pénible que celui [passé] à Uhud ? » Il répondit : « J'ai enduré beaucoup de la part de ton peuple, mais la situation la plus pénible fut celle que ton peuple m'infligea le jour [passé] à 'Aqaba. En effet, j'avais demandé aide et soutien à Ibn 'Ahd Yalil qui refusa. Je m'en allai donc soucieux, ne prêtant pas attention où j'allais, jusqu'à ce que je sois parvenu à Qarn Tha'alib. Je levai la tête et découvris qu'un nuage me protégeait de son ombre. Je l'observai et y vis Gabriel qui m'interpella en ces termes : "Dieu le Très-Haut a écouté les paroles de ton peuple et le refus qu'il t'a opposé. Il t'a envoyé l'ange des montagnes afin que tu lui ordonnes de faire d'eux [les hommes de ton peuple] ce qu'il te convient." L'ange des montagnes m'appela et me salua. Puis il me dit : "Ô Mohammad, Dieu a écouté les paroles que ton peuple t'a adressées. Dieu m'a envoyé vers toi afin que tu m’ordonnes de faire d'eux [les hommes de ton peuple] ce qu'il te convient. Si tu le désires, je les écraserai de ces deux montagnes." » Le Prophète, paix et salut sur lui, dit alors : « Non, j'espère plutôt que Dieu fera émerger de leur descendance des gens qui adoreront Dieu Seul et sans rien Lui associer. » (1)

Les affluents de la foi

Définir L’Imane (la foi) est une tache que le Messager de Dieu a effectuée avec beaucoup de soins. D'abord il affirme que L’Imane se situe dans le coeur : « ..L’Imane se loge dans le coeur, les oeuvres en témoignent ».

Offrir à manger aux jeûneurs

Offrir à manger aux jeûneurs, c’est aussi s’offrir des jours de jeûne supplémentaires.

Méditer la parole de Dieu

Le mois béni du Ramadan est le mois du Coran. Un mois au cours duquel nous nous consacrons à la lecture du livre sacré au point où certains parmi nous entrent dans une course effrontée afin d’y multiplier les clôtures de lecture. La prédiction prophétique se confirme : «  Il sortira de ma communauté des gens qui boiront le Coran comme ils boivent de l'eau »[1] (c’est-à-dire rapidement sans méditation).

J’ai besoin de réchauffer mon cœur !

J’errais derrière des immeubles en noir et blanc. Ici et là, quelques lumières. Le chemin était sombre, obscur. La chaleur de l’été n’était que chimère, mon cœur était glacé. Je cherchais mon chemin dans ce brouhaha quotidien.

Entre ces tours grises de béton, et ces visages blêmes, on me fit voir une montagne. Et quelle belle montagne ! Une montagne au sommet infini, le ciel ne pouvait l’arrêter. On me dit : « Rejoins cette montagne, tu pourras y réchauffer ton cœur ». En parcourant ce chemin étroit et sinueux, je commençais à m’approcher de celle-ci. A quelques encablures de là, je rencontrai un groupe d’hommes et de femmes qui avançait. Se retournant pour me saluer, ces visages lumineux m’attirèrent.

La braise renaît de ses cendres

Le jour se leva sur une triste nouvelle, mon père a rejoint son Seigneur.

Dans un premier temps, je n’ai pas saisi ou plutôt, je ne voulais pas saisir. Mais très vite, j’ai pris conscience de la catastrophe qui s’est abattue sur ma famille et sur moi personnellement.

Garde le sourire !

Pour le croyant, chaque jour est un jour heureux, son compteur est « reseté », son expérience est augmentée, sa pitance est assurée. Notre âme nous est rendue comme pour une nouvelle vie, notre santé répond bien… Quoi de plus pour vous inviter à garder le sourire, la pêche ?

Eviter les excès

Dieu, dans Son Infinie Générosité, a accordé aux créatures des bienfaits dont l’eau, la nourriture, les relations amicales et fraternelles, le sommeil, l’argent, etc. Il a donné au croyant le droit d’utiliser ces ressources avec justice et mesure. L’excès, le gaspillage doivent être évités le plus possible. Dieu dit : « Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il (Dieu) n’aime pas ceux qui commettent des excès. »[1]

Rendre visite aux malades

Aujourd'hui, nous vous proposons de dépoussiérer ensemble cette nouvelle belle action à la portée de tou(te)s. La visite des malades est à la fois une opportunité mais aussi une occasion facile à saisir. Cette bonne action s'est malheureusement perdue au sein de notre société moderne pour laquelle la consommation reste la première priorité et tout ce qui peut être sujet à méditation ou encourager les liens humains désintéressés met en danger le système libéraliste sauvage dans lequel nous vivons.

Free WordPress Themes, Free Android Games