All for Joomla All for Webmasters
lundi 17 juin 2019

Lettre à une athée

Après avoir eu une discussion sur Dieu et sur les religions en général, il m’a fallu quelques efforts pour trouver le sommeil.

Vos mots dans ma tête résonnaient encore, j’aurai voulu vous dire haut et fort qu’Il était là au fond de vous, il suffisait juste de Le voir.

Par respect et pour ne pas être insistante, j’ai écouté attentivement ce que de Dieu vous pensiez.

Pourquoi tant de guerres, pourquoi avoir repris trop tôt l’âme de ceux que j’aime, pourquoi tant de malheurs ? Si Dieu existe vraiment.

Cinq jours et six nuits aux portes de Dieu !

C’est le cœur heureux que je me vis monter en voiture pour quelques heures de route. Priant Dieu sur le chemin de faire de ces moments, des moments bénis[1] et une absolution de mes péchés et de ceux des êtres que j’aime qui n’étaient pas présents avec moi.

Pour avoir vécu quelques Ribats[2] de courte durée, je savais à peu près à quoi m’attendre. Mais ce qu’il y avait de spécial dans ce Ribat, c’était ce côté familial que je n’avais encore jamais connu. De plus, ce Ribat national regroupait des frères et sœurs de tous les coins de la France ! Qu’est-ce qui m’attendait vraiment ?

Raconte-moi ce voyage qu’est la mort…

Elle ouvrit les yeux. Et comme si elle ne les avait jamais ouverts, le noir recouvrait tout. Un brouillard épais refroidissait l’espace. Où était-elle ? Elle n’en savait rien mais elle sentait une odeur de terre rosée… Elle connaissait cette odeur, quand étant jeune, elle voyait son grand-père retourner la terre le matin très tôt. Elle en écrasait un peu au creux de sa main et emplissait ses poumons de sa fraîcheur. Quelle création… la terre ! De celle-ci sortait l’humain et vers elle, il retournait. Tel le ventre de la mère, ses entrailles enveloppent les corps et les réchauffent.

Un sacré marathon !

Cette épreuve, éprouvante, mais magnifique, je souhaite la partager avec mes frères et sœurs avec toutes les leçons de vie qu’elle propose. J’ai souhaité, pour ma part, parcourir ces 42 km avec un cœur empli de sagesse et de spiritualité, s’il plait à Dieu.

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 23

Revenir au temps et à l’espace auprès du Maître du temps 

(Jeudi 25 Novembre/19 Dhu al Hijja à 13h30)

Toute chose a une fin… la nôtre approche… notre départ est prévu ce soir à 00H30 … pour n’arriver à Paris qu’à 21H55 du lendemain : c’est énorme ! 10h d’escale à Istanbul sont prévues… de quoi visiter la ville…

Ce matin, j’ai vécu un moment « d’émotion-intense », comme j’aime à les appeler… Comme chaque prière de Soubh, c’est cheikh Houdayfy qui l’a dirigée…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 22

Visite du Bien Aimé

(Mercredi 24 Novembre/18Dhu al Hijja à 13h)

Je n’ai pas écrit depuis, car je suis tombée malade, il fallait bien que ça arrive, je ne l’ai pas été, el hamdoulilah, depuis mon arrivée en terre sainte…

J’ai attrapé froid… à cause de la clim… l’invention de l’homme… un danger pour l’homme !…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 21

Un véritable havre de paix

(Mardi 23 Novembre/17 Dhu al Hijja à 07H30)

Je reviens de la Mosquée, où comme hier, ce fut cheikh Houdayfy, en personne, qui dirigea la prière…

Sa voix me transporte (un de plus qui me fait vibrer par sa lecture du Livre Saint)…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 20

Médine, l’Illuminée…

(Lundi 22 Novembre/16 Dhu al Hijja à 14H45)

A quelques minutes de la prière de l’Asr…

J’écris de Médine, de la mosquée du Prophète (saw)… Quel bonheur ! Celle qu’il (saw) a construite lui-même avec ses compagnons… Quel honneur ! Elle est tellement belle… Soubhana Allah, c’est un véritable havre de paix…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 19

Sur le chemin de l’exode…

(Dimanche 21 Novembre/15 Dhu al Hijja à 12H30)

Je suis actuellement dans le bus en partance pour Madinah, l’Illuminée… Je suis triste et heureuse à la fois…

Triste de quitter la Majestueuse que je n’ai cessé de contempler…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 18

L’acceptation revient à Dieu

(Samedi 20 Novembre/14 Dhu al Hijja à 12H)

A quelques minutes de la prière de Douhr…

En me relisant, je me suis rendue compte que j’avais oublié d’évoquer quelque chose qui me surpris grandement jeudi…