PSM en ligne

Aimer les hommes pour Dieu

Prologue

L'amour de Dieu et de Son prophète, paix et salut sur lui, sont un préalable, que nous avons exploré ensemble précédemment, à la foi et à une vie faite de réussite et de succès. En es-tu convaincu mon frère, ma sœur ?

Viens donc que nous nous promenions ensemble dans les jardins des affluents de la foi une nouvelle fois. Si le joyau de la foi est l'amour de Dieu et de Son noble messager, son écrin est l'amour des hommes et la fréquentation des plus nobles d'entre eux. Nous sommes tous frères issus d'un même père, l'amour en Dieu est donc un sentiment indubitablement présent entre les fils d'Adam.

Il n'y a qu'à laisser son cœur s'exprimer pour ressentir cet amour et ainsi plaire au créateur de l'Amour.

Premier acte : ceux qui s'aiment en Dieu

Dieu Tout-puissant promet Son amour et Sa sympathie à ceux qui s'aiment, se consultent, se visitent, se font des offrandes mutuelles en Lui, et bien plus que cela : une place élevée près de Lui, que leur envieront les prophètes et les pieux, leur est réservée (1). Le prix est-il cher payé pour tant de faveurs ? N'es-tu pas capable d'obtenir cette récompense sublime ? Alors aime tes prochains du plus profond des amours et souhaite la récompense divine.

Le cœur de l'homme est imbibé de Fitra, cette pureté originelle offerte à la naissance, il peut ressentir et exprimer autant d'amour qu'il le souhaite. Encore faudrait-il qu'il nettoie son cœur des souillures de la vie, qui le noircissent jour après jour et que seul le rappel de Dieu à travers le repentir, la prière sur le prophète, paix et salut sur lui, et les louanges faites au seigneur peuvent nettoyer. Mais ce qui l'illuminera sera la parole sans équivalent de "la ilaha ila Allah" (Il n'y a pas d'autre dieu qu'Allah), le plus haut degré de la foi. Un effort constant m'est demandé, ainsi qu'à toi afin de conserver un cœur sain capable d'aimer sans amertume, de donner sans retour, et de ressentir cet amour envers ses sœurs et frères.

"Aimez-vous les uns les autres" (2) nous ont transmis d'un même chœur l'ensemble des messagers divins, quoi de plus noble que ce sentiment exprimé sans restriction pour Dieu !?

Second acte : un amour sincère forgé de don et d'abnégation

Faire preuve de renoncement, d'abandon du bénéfice personnel au profit des autres, telle est la définition de l'abnégation. C'est ce dont tu dois faire preuve lors de l'expression de ton amour envers les Hommes. Je te suggère, ainsi qu'à moi-même, de donner de tes biens, de ton temps et de ton savoir, sans rien attendre en retour, à ceux qui en ont besoin. Il suffit quelquefois de prendre quelques nouvelles de l'ami lointain pour redonner le sourire, d'une visite pour illuminer la journée d'un malade, d'un coup de main pour sortir quelqu'un de l'embarras, ou simplement d'une parole de paix accompagnée d'un sourire, pour redonner du bonheur à quelqu'un abattu par les épreuves. Le geste est petit, mais le résultat peut s'avérer grandiose. Dieu est au service de l'Homme tant que l'Homme est au service de ses frères, ne veux-tu pas être épaulé par le plus Grand dans ta vie ? Alors persiste dans ton don jusqu'à ce que tu sois rappelé, et tu trouveras toujours une issue à tes propres difficultés !

Troisième acte : oublier l'instinct grégaire

L'humanité aussi diverse soit-elle est une et indivisible, devant le Seigneur, le blanc n'est pas meilleur que le noir, ni le riche plus aimé que le pauvre, ni l'homme préféré à la femme, comme le dit Dieu dans Son livre illustre "le meilleur d'entre vous est le plus pieux". Tu as constaté comme moi que les gens aiment vivre en clans, en tribus, en groupes et en sectes fermés. Ils aiment exprimer leur nationalisme à outrance, quitte à être injustes envers "l'autre". L'islam n'est venu que pour supprimer ces frontières imaginaires que se sont forgés les humains, et les unir sous une seule et même égide, afin qu'ils cessent de se diviser et s'entre-tuer. Apparemment le message n'a pas été entendu par tous, et la parole divine « Ô hommes ! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès de Dieu, est le plus pieux. Dieu est certes Omniscient et Grand-Connaisseur. »(3), n'est pas arrivée aux oreilles de tous ! Rappelle ce message à chacun mon  frère, ma sœur, et sors de tout esprit sectaire afin de plaire au Créateur et anoblir ton caractère.

L'Abyssin ne vivait-il pas à côté de l'Arabe, du Persan et du Byzantin, guidés par notre noble prophète, paix et salut sur lui, et unis par la foi ? Ne vois donc pas "le blanc", "le noir" ou "l'asiatique" comme l'altérité absolue, vois-le plutôt comme un frère en Dieu ou à minima un frère en l'humanité.

Quatrième acte : la concurrence dans l'amour en Dieu

"Le meilleur d'entre vous est le plus pieux" nous dit Dieu ? Ajoutons à cela que celui qui aimera le plus son prochain, sera le plus aimé d'Al-Latif, le Doux,  Al-Wadoud, le Bien-aimant.  Quitte à aimer autant aimer sans limite et sans retenue ses sœurs et frères en Dieu, car le Seigneur nous aimera alors à la hauteur de ce que nous aimons.

S'il y a une concurrence noble et utile c'est bien celle-ci, elle enrichit les cœurs, anoblit les caractères et rapproche les âmes. Et ce sera une bonne alternative à la haine et la rancœur qui se déversent chaque jour sur les habitants de la Terre. Ne sommes-nous pas tous installés dans la même embarcation que nous nous efforçons de couler, entraînant l'ensemble de l'humanité dans un grand naufrage ?

Offrons autre chose, offrons l'amour en commençant par notre entourage, puis de proche en proche. La révolution de l'amour a été engagée il y a plus de 1400 ans, réactivons-la et menons-la à son terme, c'est ta mission et la mienne !

Epilogue

Il suffit parfois d'un "je t'aime mon frère"

D'un seul "tu me manques ma sœur"

Pour annuler des années de rancœur

Et effacer l'ensemble de nos erreurs

Le mot, le geste, le sourire bien placés

Peuvent faire revivre un cœur inanimé

Nous sommes une seule communauté

Il nous faut donc vivre en toute fraternité

Certes Dieu aime ceux qui, en Lui, s'aiment

Ainsi mon frère, ma sœur, en Dieu je t'aime

 

 

(1) Hadith Qudsi (rapporté par l'imam Ahmed, Tabarani et Al-Hakem selon 'Oubada Ibn As-Samet) : "Mon amour est réservé à ceux qui s'aiment en Moi, à ceux qui se conseillent en Moi, à ceux qui se rendent visite en Moi, à ceux qui se font des dons pour Moi. Ceux qui s'aiment en Moi occuperont (dans la vie dernière) des chaires en lumière, ils seront enviés, tant est élevée leur position, par les Prophètes et les Justes"

(2) Jésus, paix sur lui, a dit : "C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme Je vous ai aimés." (Dans l’évangile de Jean, 15.12). Et d’après Aboû Hourayra, le Prophète, paix et salut sur lui a dit : "Par Celui qui tient mon âme dans Sa main, vous n’entrerez au paradis que si vous êtes réellement croyants. Et vous ne serez réellement croyants que si vous vous aimez les uns les autres. Voulez-vous que je vous indique une chose par laquelle vous vous aimerez les uns les autres ? Répandez le salut (Salam) parmi vous !" (Rapporté par Mouslim)

(3) Coran : S49/V13

© 2017 PSM en ligne.