PSM en ligne

Compassion envers les faibles

Dieu, Le Compatissant, résume pour nous  dans le Coran, l’essence spirituelle de la mission  prophétique en ces termes : « Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour les mondes » (1).

La lumière du Coran et le lien avec le Créateur des Cieux et de la Terre ont été des éléments déclencheurs dans la vie du Prophète (paix et salut sur lui) pour apporter un message de paix et d’amour avec une compassion sans limite, il s’est décrit comme étant « une miséricorde offerte », « Je ne suis qu’une miséricorde offerte » (2).

Mohammad (paix et salut sur lui) a pratiqué la bienveillance et la compassion durant toute sa vie à travers une spiritualité très exigeante au quotidien avec lui-même, mais tellement compatissante envers les humains. Il a été bienveillant et compatissant lors des prières en commun dans la mosquée. Il dirigeait la prière avec l’intention de faire aimer ce moment de recueillement avec douceur, il disait : « Parfois, j’entame la prière en ayant l’intention de la prolonger, et voilà que j’entends un enfant pleurer. Je me mets donc à alléger la prière en sachant ce que peut ressentir la maman en entendant les pleurs de son enfant. »

Mohammad exprima sa colère bienveillante envers ceux qui prolongeaient trop la prière comme dans ce récit: Ibn Mas‘ûd, que Dieu l’agrée, dit : « Un homme vint trouver le Prophète et lui dit : « Je n’assiste pas à la prière du matin parce qu’un tel la fait durer trop longtemps. » « Jamais je n’ai vu l’Envoyé de Dieu dans une colère aussi violente pendant un sermon, que ce jour-là» dit Ibn Mas‘ûd.  « Ô gens! » S’écria-t-il, «il en est parmi vous qui font détester aux gens (la religion) ; que celui d’entre vous qui prie en dirigeant les gens allège la prière, car il peut y avoir parmi vous des malades, des personnes âgées ou des gens liés à des obligations. » (3)

Mohammad (paix et salut sur lui) a aimé l’humain de la manière la plus simple et la plus profonde à la fois avec son cœur et sa proximité physique à chaque instant. Son amour a précédé le jugement, la compassion jaillissant de son cœur a permis de ramener la joie et le bonheur à tous ceux et toutes celles qui l’ont rencontré. ‘Abdoullah ibn ‘Amr, que Dieu l’agrée, dit : « Le Prophète entra à la mosquée. Il s’assit avec les pauvres et leur annonça le Paradis. La joie se manifesta sur leurs visages.»

Les hommes et les femmes les plus faibles d’un point de vue physique, social ou matériel ont été accueillis avec la plus grande des délicatesses et une attention particulière. Les hommes, les femmes, les enfants et les personnes âgées ont rencontré dans le modèle prophétique un cœur aimant, ouvert et accueillant. Mohammad (paix et salut sur lui) apporta la bonne nouvelle d’un message à l’écoute des besoins de l’Homme.

Mohammad (paix et salut sur lui) a demandé à Dieu d’être dans la proximité des pauvres et des faibles dans ce monde et dans la vie éternelle : « ô mon Dieu donne-moi l’amour des pauvres et ressuscite-moi avec les pauvres. »

Mohammad (paix et salut sur lui) a aimé les enfants, sa sensibilité très développée lui a permis d’être en lien avec tous les enfants, par son écoute et son intelligence spirituelle. Anas, que Dieu l’agrée, dit : « Je n’ai jamais vu quelqu’un de plus compatissant envers les enfants que le Prophète » (4)

Mohammad (paix et salut sur lui) a lui-même vécu et expérimenté, une vie matérielle assez rude, il a pourtant donné le meilleur de lui-même avec une abnégation infinie. Ce modèle nous apprend que la compassion est à la portée de tous, à condition de vouloir partager ce qui nous est le plus cher.

Le Messager de Dieu (paix et salut sur lui) a transmis le message divin qui avertit « Quant à l’orphelin, ne le maltraite pas » (5). Mohammad (paix et salut sur lui) avait une compassion particulière pour les orphelins, il leur a offert la sécurité affective et physique, il les comprenait mieux que quiconque. Ses conseils sont très clairs à propos de la compassion envers les orphelins, Il dit : « Moi et celui qui prend en charge l’orphelin sommes au Paradis comme ces deux doigts (et il regroupa son index et son majeur puis les sépara). »(6)

L’amour et le soutien des orphelins est une action qui adoucit le cœur. Un homme vint voir le Prophète (paix et salut sur lui) se plaignant de la dureté de son cœur. Le Prophète  lui dit : « Veux-tu que ton cœur s’adoucisse et que tu puisses pourvoir à ton besoin ? Sois miséricordieux envers l’orphelin, caresse sa tête et nourris-le de ce dont tu te nourris, ton cœur s’adoucira et tu pourras pourvoir à ton besoin.»(7)

Dans la sainte mosquée de Médine, Mohammad (paix et salut sur lui) a préservé un espace de recueillement et d’accueil pour donner l’hospitalité aux compagnons qui avaient délaissé leurs richesses et leurs biens ainsi que leurs familles à la Mecque lors de l’exil vers Médine. Toutes les aumônes qui lui venaient étaient redistribuées à ses compagnons que l’on surnomma les gens dur rang « ahl suffa », parmi lesquels d’illustres compagnons comme Abou Hourayra. Les enseignements coraniques ont appuyé ce comportement prophétique : « Et abaisse ton aile [sois bienveillant] pour les croyants qui te suivent ». (8)

Mohammad (paix et salut sur lui) n’a cessé de diffuser la compassion et l’amour à ses compagnons, même après la mort de certains d’entre eux. Il avait pris l’habitude de rendre visite aux martyrs d’Ohod et au cimetière de Baqi’, ces visites se perpétuaient jusqu’à sa mort. « Prie pour eux, afin que leurs âmes retrouvent leur quiétude. Allah est Audient et Omniscient ». (9)

Mohammad (paix et salut sur lui) a porté et transmis les enseignements coraniques appelant à la compassion envers les pauvres et les faibles à chaque instant de sa vie. Le soutien matériel symbolisé par le don de nourriture et d’argent représente la preuve matérielle du souci et de la compassion bienveillante du cœur de Mohammad. Le verset suivant nous expose la bienveillance prophétique : « Certes, un Messager pris parmi vous, est venu à vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants ! » (10). Une invocation dans l’invisible peut amener une aide bénéfique qu’aucun soutien matériel ne pourrait combler. Mohammad (paix et salut sur lui) a tellement prié pour ses frères et ses sœurs.

L’un des secrets de la réussite spirituelle, dans le modèle prophétique, consiste à faire preuve d’humilité envers toutes les créatures et en particulier envers ceux qui sont dans le besoin matériel, affectif ou spirituel. Mohammad (paix et salut sur lui) nous donne ce conseil plein de sagesse et d’humanité : « Recherchez ma bénédiction en faisant du bien à vos faibles car Dieu ne vous donne Son soutien et votre subsistance que par égard pour vos faibles ». (11)

(1) sourate 21, verset 107

(2) Rapporté par ad-Darami et al-Bayhaqi

(3) Rapporté par al-Boukhari

(4) Rapporté par Abou Daoud, at-Tirmidhi, an-Nasa-y et Ibn Majah

(5) Sourate 93, verset 9

(6) Rapporté par al-Boukhari

(7) Rapporté par at-Tabarani

(8) Sourate le Poètes, verset 215

(9) Sourate at-Tawbah, 103

(10) Sourate at-Tawbah, 128

(11) Rapporté par Abou Daoud

© 2017 PSM en ligne.