PSM en ligne

La France, mon pays

J'aime mon pays, c'est là que je suis né, j'aime ses paysages qui émerveillent les sens, j'aime ses habitants que je côtoie au quotidien, j'aime les principes sur lesquels il est fondé, j'aime sa culture.
Mais ce que je n'aime pas, c'est que l'on vienne m'expliquer comment je dois être Français, en trahissant même, par les paroles et les actes, ses valeurs et ses principes.
Ce que je n’aime pas, c'est qu'on vienne me dire qu'être un bon Français, c'est renier mes racines, ne plus laisser de traces de mon histoire, pour que je ne sois plus le lien vivant qui lie mon pays à une autre partie du monde, fût-t-elle dans l'hémisphère sud, menant notre pays à l'asphyxie.
Ce que je n'aime pas, c'est qu'on veuille, dans mon propre pays qui se dit laïc, me dicter comment je dois vivre ma spiritualité, comment je dois penser ma spiritualité, comment je dois la pratiquer alors qu'aucune autre religion ne subit le même traitement.
Ce que je n'aime pas, c'est de voir la misère dans le quotidien de mes concitoyens, voir mon pays souffrir dans tous les domaines et voir, en même temps, ceux qui sont censés proposer des solutions, agiter le péril musulman comme le drapeau de la capitulation face aux vraies solutions.
C'est donc pour l'amour de mon pays que je continuerai à dénoncer les manipulations et les injustices. Je continuerai à porter fièrement ma foi. Dieu m'a honoré par l'Islam, ce n'est pas une tare, mais une fierté, car mes coreligionnaires ont contribué à construire l'Occident d'aujourd'hui, ma foi a contribué à libérer des cœurs et des esprits.
Si certains veulent me priver de mes droits, veulent me dicter mes choix, ils ne pourront jamais m'ôter ce qui m'est le plus cher, ma foi, mon espoir en Celui qui ne déçoit pas quiconque place sa confiance en Lui.
Tant que Dieu nous accordera cette force que nous puisons en Lui, nous garderons le cap, si Dieu le veut !

© 2017 PSM en ligne.