Une « Marche du retour » sanglante pour les Palestiniens, 15 morts

0
83

Au moins quinze Palestiniens ont été tués, vendredi 30 mars, par des soldats israéliens à la frontière de la bande de Gaza. Ils participaient avec plusieurs dizaines de milliers de personnes à la « Marche du retour » annoncée de longue date pour dénoncer le blocus illégal contre l’enclave palestinienne, instaurée en 2007 par Israël.

Les protestataires entendaient aussi faire valoir leurs droits dont celui de revenir sur les terres de leurs familles expulsées après 1948. La manifestation de vendredi n’était que la première d’un mouvement qui devait durer six semaines, jusqu’au 15 mai, date de la Nakba pour les Palestiniens.

Israël, qui refuse d’entendre parler du droit au retour pour les Palestiniens, a décidé de réprimer dans le sang ce mouvement en tirant sur les manifestants à balles réelles. Outre les 15 morts, le bilan du ministère palestinien de la Santé fait également état de plus de 1 400 blessés.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.