Convention de la droite : Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine envers les musulmans

Près d’un an après ladite convention de la droite, Eric Zemmour a été condamné, vendredi 25 septembre, à 10 000 euros d’amende, pour injure publique et provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence par la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de Paris.

Sa peine est assortie d’une obligation de faire paraître une publication judiciaire sur les sites Internet de LCI, qui avait retransmis le discours en intégralité du polémiste en direct, et de CNews, ainsi que sur un numéro papier des journaux Le FigaroLe Monde et Libération, le tout aux frais d’Eric Zemmour.

La cour a estimé que ses propos tenus en septembre 2019 constituent « une exhortation à la discrimination et à la haine à l’égard de la communauté musulmane et à sa religion », ceci « en distinguant parmi les Français l’ensemble des musulmans opposés aux « Français de souche’, et en les désignant, ainsi que les immigrés musulmans vivant en France, non seulement comme des criminels auteurs des attentats de 2015, mais également comme d’anciens colonisés devenus colonisateurs ».

« Les opinions, même choquantes, doivent pouvoir s’exprimer, néanmoins les faits reprochés vont plus loin et outrepassent les limites de la liberté d’expression puisqu’il s’agit de propos injurieux envers une communauté et sa religion », fait part la cour.

Cette décision judiciaire a été saluée par les huit associations qui ont porté plainte contre le polémiste dont SOS Racisme, la Ligue des droits de l’homme (LDH) ou encore le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Elle intervient près d’un an après une autre condamnation, définitive, pour provocation à la discrimination et à la haine envers les musulmans pour des propos islamophobes tenus en 2016 sur le plateau d’une émission de France 5.

« Cette nouvelle condamnation d’Eric Zemmour, devenu une sorte de Dieudonné des chaînes d’info, ne changera sans doute rien à court terme quant à sa présence sur CNews », a signifié SOS Racisme dans un communiqué. « Mais il sera maintenant un peu plus évident que cette chaîne fait commerce de la haine, ce à quoi les annonceurs qui y passent des publicités doivent être de plus en plus sensibles. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page