Mot d’ouverture de la 2ème rencontre Avec l’Islam en Rhône-Alpes

0
1239

 Très chers invités, Mesdames, Messieurs, chers frères et sœurs, l’association Liens, en partenariat avec Participation et Spiritualité Musulmanes, sont heureux de vous recevoir aussi nombreux pour la deuxième édition des Rencontres avec l’Islam en Rhône-Alpes.

Le succès de la première édition en 2008 avec ses innombrables visiteurs et la richesse de son contenu a motivé la reconduite de cette rencontre et son instauration comme tradition à perpétuer.

Le choix de la thématique

‘Identité nationale et islam’ l’intitulé de la thématique s’entend de deux manières,

          la première suggère une analyse de fond sur une question sérieuse, à ne pas éluder et à poser en des termes pacifiques, paisibles et constructifs, loin du tapage politico médiatique

          la seconde, corrélative, est une tentative de décryptage de l’instrumentalisation qui peut en être faite.

Au-delà donc de la beauté du geste, PSM programme ce congrès par nécessité de compréhension des enjeux qui sont ceux de la France d’aujourd’hui et de demain afin de lutter contre plusieurs formes d’injustices solidaires, étroitement dépendantes les unes les autres et qui puisent à la même source d’ignorance et de manipulation : le déni d’autrui dans une société où autrui est au bout du compte soi, la perception négative de certaines composantes de la société, la déformation de l’histoire, la politique orientée au service de l’idéologie d’exclusion, etc…

Ce qui est invoqué pour justifier les campagnes de stigmatisation contribuent à l’avènement de ce qui est redouté, dans la droite ligne de ce qui est appelé ‘prophétie auto-réalisatoire’.

Le résultat en est une histoire forte de tous les oublis et un présent fort de toutes les violences.

Ainsi, ce congrès est-il une tentative de compréhension comme une démarche de contribution.

C’est à la fois une réflexion sur la question de l’identité dans ce qu’elle a de plus noble, et une ébauche d’analyse de l’hystérie politicienne dans ce qu’elle a de plus bas.

La question de l’identité française est légitime et profonde quand elle est inclusive et non exclusive. La façon dont le débat est posé ne questionne pas le sens profond de l’appartenance et l’idée que l’on se fait d’un avenir commun, mais agresse tout simplement une partie de la société dont font partie l’islam et les musulmans.

Nous pouvons nous poser la question de la sincérité de ce débat, et essayer d’identifier les motivations réelles de ces mises en scènes. Mais pour cela, il faut prendre le recul nécessaire dans la réflexion en s’éloignant de la tourmente et de la paranoïa politique pour avoir de la profondeur quant à la lecture de l’histoire et de la hauteur quant au projet commun proposé… loin des salons parisiens et de ce milieu d’intellectuels et de politiciens qui ne connaissent plus leur pays et qui sont en train de déterminer une identité de la peur.

Qu’est ce qu’être français aujourd’hui ? Le débat est là ! Tentons d’y répondre, forts de nos convictions, de nos débats passés, de nos engagements présents, de nos réflexions communes et de notre présence de toujours. Notre réflexion sur l’identité commune est antérieure à ce débat et tente d’apporter les bonnes réponses aux bonnes questions. Sachons donc reformuler les questions mal posées, pour y apporter des réponses bien construites.

 

1 commentaire

  1. salem alikoum ,je viens de m\\\’installer a Lyon et je souhaiterai avoir votre adresse au niveau de la ville barakallah fikoum akhoukoum fi lah abdelmadjid

  2. as salam aylikoum wr wb ,

    lors du congres , un chanteur nommé Didier nous avait fait part de son talent macha ALLAH . Or je ne trouve son cd nul part! savez vous s\’il a un site ou autre ?
    barakallahoufikoum

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.