Et parce que les montagnes témoigneront…

Et parce que les montagnes témoigneront, fixes, fières, franches. Elles conteront l’histoire de cette rencontre, du moindre soupir, du moindre rire, de toutes ses larmes. Elles attesteront qu’il n’y a de Dieu que l’Unique pour ramener à elles tant de personnes fatiguées, épuisées de tant de chemin parcouru, mais tellement passionnées, transportées, exaltées. Toutes venues odorer les parfums de la réflexion. Parce que la cause est noble et grave à la fois: bâtir ensemble ce projet de société qui nous anime, nous habite.

Pardon à vous toutes très chères montagnes, au sommet desquelles brillent vos neiges éternelles, de vous avoir demandé de partager ce petit bout d’éternité avec notre présence intrusive dans vos paysages. Mais vous savez comme nous, que votre vanité n’est qu’un leurre. Votre roche rude, raide, hautaine est capable de s’affaisser par crainte de Dieu, elle aussi.

Nous étions donc là, ce 20 et 21 Mars 2010, à vous contempler en essayant de lire dans vos messages, quelque enseignement si généreusement offert.
Nous étions là, assis face à vous, échangeant, nous concertant sur les meilleures orientations à concevoir pour nos différents projets.
Partenariat, mosquées, qualité, humanitaire, artistique, enfance, droits de l’Homme… autant de groupes de travail qui ont concentré nos énergies et nos efforts. Les discussions passionnées défiaient le silence des lieux, mais très vite nous déclarions forfait dans un élan de prosternation. L’Immuable finit toujours par nous ramener à l’essentiel : le mérite de Son agrément.
Dans ces prosternations nous retrouvions le souffle, la vraie vie, celle pour laquelle nous avons justement été crées et celle pour laquelle notre condition d’adorateurs prend sens : « Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent » (Coran).

Les pas de l’adoration nous ont donc menés jusqu’à vous, belles montagnes. Et face à vous, nous avons fait foi qu’il n’y a de Dieu que l’Unique et que Mohamed est son envoyé (paix et bénédictions de Dieu sur lui et sa famille).
Lorsque sur le terrain nous perdrons de vue l’horizon de nos objectifs, nous nous souviendrons au combien l’horizon de vos paysages était clair. Il nous a chanté ses récits avec discernement. Au combien ces récits nous ont bercés sur fond de lecture coranique.

Endurance, foi, espoir seront les précieuses provisions de celui qui souhaite mener à bien tous ces projets. Les hauteurs de l’Alsace nous ont donc faites retrouver l’extrême satisfaction d’appartenir à un corps qui s’élance vers les sommets.

 

{gallery}PSMRegionales/national/20_03_10{/gallery}

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer