PSM-IDF : activités estudiantines

Des activités estudiantines ont débuté cette année en Île-de-France. Une journée d’étude sur le travail estudiantin, un séjour de préparation aux examens universitaires et dernièrement une sortie détente. Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions à Mohammed, 19 ans, étudiant en première année de licence de communication et information.

Retraite de préparation aux examens

Séjour de préparation
aux examens

Question 1 : Vous avez organisé une sortie de fin d’année pour les étudiants à Noisiel (région parisienne). Dans quel état d’esprit s’est déroulée cette journée ?

 

M.B. : Durant tout le mois de juin, nous avons passé de fastidieuses journées de révisions, d’examens et de stress. Cette journée était censée clôturer un semestre de travail éprouvant en récompensant nos efforts et ce fut une totale réussite. Détente, sport, baignade, barbecue, cercles de réflexion, assises spirituelles, ou encore chants… tous les ingrédients étaient présents dans ce que j’appellerais une « station de régénération », le tout baigné dans une ambiance chaleureuse et une organisation irréprochable.

 

Je tiens d’ailleurs à saluer toutes celles et tous ceux qui nous ont permis de vivre ces moments.

 

Question 2 : Vous faites partie des précurseurs PSM de la région parisienne à développer un réel travail étudiant en Île-de-France. En quoi cela consiste-t-il ?

 

M.B. : Notre principal objectif est très clair : il s’agit de notre réussite scolaire. Au-delà de cela, nous cherchons à exploiter l’énorme potentiel dont bénéficie l’étudiant pour son projet et à être présent tout au long de son parcours, de sa formation, ou simplement de ses difficultés. Nous cherchons aussi à concilier de la meilleure façon possible spiritualité et scolarité.

 

Ce travail étudiant est la réponse logique à un grand manque au sein de PSM Île-de-France.

 

Ce projet est néanmoins un grand pas en avant ayant réussi pour la première fois à réunir des étudiants francophones et arabophones, à supprimer les frontières entre les différentes villes d’Île-de-France, et à offrir une plate-forme de travail où sœurs et frères s’expriment et échangent en toute fluidité.

 

Question 3 : Pourquoi un travail étudiant, est-ce vraiment nécessaire ? Le travail associatif développé aujourd’hui en France ne suffit-il pas à combler les besoins des étudiants ?

Journée d’étude sur
le travail estudiantin

M.B. : Nous pensons que l’étudiant est un individu à part qui possède d’autres besoins que ne peut combler le travail associatif actuel. Je considère ce dernier désaxé du champ principal d’un étudiant qui, finalement, ne trouvera ce qu’il recherche que dans un projet se souciant principalement de sa réussite. Nous prenons en compte des difficultés qui lui sont propre, c’est-à-dire la gestion de son temps, les moments de déprimes qui est un facteur d’échec considérable, mais également son instabilité qu’elle soit financière, sociale ou spirituelle.

 

C’est parce que l’étudiant n’a pas le même rythme de vie qu’une personne stable dans la vie active et parce qu’il est dans une période cruciale de sa vie que cela nécessite un réel soutien et que nous essayons de trouver les meilleurs moyens au service de son épanouissement.

 

Question 4 : Quelles sont les activités que vous avez proposé à travers votre dynamique étudiante et quelles sont les perspectives de l’année à venir ?

 

M.B. : Les activités proposées par notre dynamique sont très variées. Nous prenons en considération trois grands piliers dans la vie d’un étudiant : ses études, son engagement associatif, et sa détente. Ainsi nous proposons des formations associatives, des accompagnements professionnels, des sorties de loisirs (comme celle au parc de Noisiel), ou encore des retraites de révisions lors des périodes d’examen dans lesquelles nous restons isolés et concentrés sur nos études dans un cadre approprié, accompagné d’un léger programme spirituel (ces dernières ont d’ailleurs été très appréciées par leurs participants).

 

Une journée des étudiants a également été effectuée au cours de ce semestre, expliquant notre projet et recueillant toutes les idées.

 

Nous espérons toujours plus nous organiser pour nous adapter aux besoins des étudiants. Des voyages linguistiques en Europe, des journées à thème, des formations ponctuelles et d’autres retraites de révision sont déjà en train de se planifier.

 

D’ailleurs nous ferons notre premier voyage linguistique ce jeudi 20/07/06, avec un petit groupe de personnes, en Grande-Bretagne.

 

Nous vous remercions pour vos réponses et que Dieu bénisse votre initiative.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer