Bourges : Rassemblement suite à une agression islamophobe

C’est le lundi 10 mars vers 15h  devant la mairie de Bourges qu’une jeune mère enceinte de 9 mois a été agressée et ceci a déclenché son accouchement prématuré. Cette agression était accompagnée par des injures et des coups. Suite à cet acte barbare, un Collectif contre l’Islamophobie a été constitué se composant des associations locales, des élus, des musulmans et non musulmans …

Il a été décidé  de faire un rassemblement silencieux devant la mairie de Bourges le vendredi 14 mars à 17h30. Nous avons été reçus par le comité du Collectif, par le directeur du cabinet de Madame La Préfète et nous lui avons remis une lettre stipulant notre souhait et notre demande afin que le vivre-ensemble soit préservé dans notre charmante ville de Bourges.

Notre rassemblement a été un succès. Nous avons pu voir la mobilisation des citoyens berruyers contre l’islamophobie. Ceux-ci ont respecté à la lettre le bon déroulement du rassemblement…

Aussi, nous suivrons de très près cette affaire au niveau juridique et que justice soit faite !

4 commentaires

  1. en tout cas bravo d’avoir réagi avec calme et diplomatie !!!!
    il faut que cessent ces agressions et c’est justement par des actions comme celle ci que nous y parviendrons inchallah.
    le Prophete (saw) ne nous a jamais dit de nous défendre en étant aussi bête voire plus que l’agresseur mais au contraire de tjs utiliser la douceur …
    que votre démarche soit un exemple pour l’avenir …
    salam alaykoum

  2. Selon saphirnews: “La victime, qui était à quelques jours du terme, a été hospitalisée peu après l’agression et s’est vue contrainte d’accoucher. Fort heureusement, la mère et l’enfant se portent bien, nous rassure Babacar Sène. Une plainte est fortement envisagée mais « nous attendons que la victime sorte de l’hôpital pour voir les démarches à lancer avec son accord », déclare le CCIF.”
    salam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page