Ramadan : Pourrai-je le vivre autrement ?

2
613

Je ne me rappelle plus à quel âge j’ai commencé à jeûner le mois du Ramadan, mais ma mémoire ne retrace que des moments de joie, de partage et de réjouissance familiale. Petite, je ne comprenais pas comment une telle abstinence alimentaire pouvait évoquer une ambiance si chaude et heureuse.

Aujourd’hui, en deuxième semaine de ce mois béni, je remercie Dieu de m’avoir encore une fois permis de m’exposer à Ses innombrables bienfaits et aux multiples récompenses méritées par le jeûneur. Les paroles du Prophète, paix et salut sur lui, me traversent l’esprit : « Le Ramadan est venu à vous ; C’est l’invité le plus attendu que nous sommes heureux d’accueillir. C’est un mois de bénédictions. Dieu vous enveloppe de paix et fait descendre la miséricorde. Il décharge les péchés et Il exauce les demandes. Dieu vous regarde rivaliser d’ardeur dans ce but et Il se vante de vous auprès de Ses anges. Montrez à Dieu le meilleur de vous-mêmes, car est bien malheureux celui qui est privé de la miséricorde de Dieu, Puissant et Majestueux ! »  Notre prophète bien-aimé nous incite à saisir toutes les opportunités que Ramadan nous offre en nous laissant méditer sur tous ses mérites. Et le plus grand mérite c’est que nous sommes enveloppés par la paix de Dieu.

Nous le savons tous, la miséricorde de Dieu descend chaque nuit lorsqu’il reste le dernier tiers de la nuit et pendant ces moments nos invocations sont exaucées. Cela étant toute l’année. Le prestige de ce mois béni c’est que nous sommes en plus de cela « enveloppés » par la paix de Dieu.

Et ce n’est pas encore fini, je me laisse voyager avec cette magnifique parole divine : « Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. » Quel sentiment d’apaisement en découvrant que ce verset vient en succession directe avec les versets liés au Ramadan et le jeûne dans le Coran ! Et quelle grande consolation à mes manquements et mes faiblesses en ayant la garantie que Dieu n’est pas seulement tout proche, descend Sa miséricorde et nous enveloppe de Sa paix, mais me certifie aussi Son agrément à toutes mes invocations !

Le grand Ramadan est là. Notre Seigneur est tout proche de nous. La voie de Sa Miséricorde nous est entièrement ouverte. Comment puis-je faire pour m’approcher à mon tour de Lui pendant ces jours ? Et oui, Dieu est proche, néanmoins c’est à mon tour de faire l’effort pour me rapprocher aussi de Lui. Je médite la réponse dans les paroles mêmes de Dieu rapportées par le prophète : « … Mon serviteur ne s’approche pas de Moi par une chose plus aimable à Moi que ce que Je lui ai imposé, et Mon serviteur ne cesse de s’approcher de Moi par les œuvres surérogatoires jusqu’à ce que Je l’aime… » Ceci dit qu’il n’y a pas une chose par laquelle j’adore Dieu, plus aimable à Lui, que ce qu’Il m’a imposé, et une fois ces devoirs accomplis, je multiplie les actes surérogatoires pour avoir accès au rang de ceux qui jouissent de la compagnie constante de Dieu, ceux qu’Il aime. Que Dieu fasse qu’on soit parmi eux !

On m’a appris que toute action doit être précédée par une ou plusieurs intentions, que la valeur de cette action ne vaut que selon les intentions qui l’animent. C’est ce qui permet de transformer nos habitudes en adorations. Ramadan est déjà là. Est-il trop tard pour que j’accompagne mes œuvres dans le reste de ce mois béni par les meilleures des intentions ? Absolument pas. L’intention doit être revue, renouvelée, corrigée et multipliée à tout moment.

Ramadan est certes la meilleure des occasions pour prendre du recul, apprendre à maîtriser notre corps et nos plaisirs pour pouvoir favoriser notre ascension spirituelle. Toute règle de changement commence par l’intérieur, par soi-même : Purifier nos intentions, prendre des résolutions, renouveler notre foi par l’évocation de Dieu, et ne cesser de faire des invocations à Celui qui nous a promis d’être enveloppés par Sa paix et Sa proximité.

Et ce n’est que le début de cette ascension spirituelle !

2 Commentaires

  1. Je suis très heureuse d’avoir lu tous ces rappels avant l’arrivée du Ramadan. Je vais travailler mon comportement en fonction des attentes et recommandations d’Allah pour en bénéficier le moment venu.
    Baraka Allahou Fik !

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.