Ô mon cœur, quand oseras-tu laisser la brûlure de ton cœur hurler son Amour à la face du Monde… ?

0
1390

Notre cœur bat la chamade, on a l’âme qui flanche, notre manque de confiance en Dieu nous étrangle. C’est la chamaille. Avouons-le, nous sommes vidés. Nous manquons littéralement de courage. Où donc trouver la force d’avoir le courage de demain, alors que l’espoir même veut se pendre ?

Notre horizon est noir et même les étoiles semblent verser des larmes. À quoi bon se battre, alors que les Fleurs du Destin exhalent la Fin des temps ? Chaotique atmosphère, où le peu d’humanité, ayant survécu à notre moderne désert spirituel, ne semble avoir trouvé refuge que dans les quelques mirages qu’agitent encore les vers mystificateurs des poètes assez fous pour croire encore à l’Amour…

L’œil a trop vu, on a l’intimité blessée, percée par l’épée tranchante des conceptions matérialistes du monde qui ne croient qu’aux chiffres, qu’aux luttes de dominations, qu’à l’appât du gain. L’âme étouffe, les Tragédies Présentes la ligotent, l’Histoire Passée lui donne le vertige, dans cette macabre ambiance, aura-t-elle Demain le courage de sauter la tête la première dans le précipice du Désespoir ?

Ô pauvre cœur, pourquoi tant de tristesse, pourquoi tant de chagrin ? Ô mon âme pourquoi, cette soudaine amitié avec la blessure ? Est-ce la dureté de la vie qui te force à ce genre de fréquentation, ou bien peut-être, est-ce ton œil qui est désabusé ? Comment donc te consoler ? Comment percer le secret de ta mélancolie ?? Comment redonner à ta nuit, la confiance en le sourire du croissant de lune ? Dis-moi, mon âme comment ?

Comment murmurer à ton mystère la confiance d’un jour meilleur, comment donc lui insuffler la Vie ? Comment lui apprendre à lire dans la beauté des constellations, la Détermination des cieux à produire de la Beauté, alors que la douleur l’a rendu analphabète ? Ô mon cœur, Sache que t’apitoyer sur ton sort ne changera rien, les Héros ont brassé le monde pour faire entendre leurs résolutions aux générations qui leur succèdent. L’autodétermination est la clé de la Vie, se mettre débout et affronter dangereusement ses doutes est le prix de l’Existence !

Mon âme, qu’attends-tu donc ? Ô toi qui es tant désireuse de Vivre ! Qu’attends-tu pour répondre à l’Appel Vigoureux de la Parole Céleste lorsque, si majestueusement, elle te crie : « Ô vous qui portez la Foi ! Répondez à Dieu et au Messager lorsqu’ils vous appellent à ce qui vous donne la (vraie) Vie, et sachez que Dieu s’interpose entre l’homme et son cœur, et que c’est vers Lui que vous serez rassemblés ». (le Butin, verset 24)

1 commentaire

  1. Salam aleykoum

    qu’est ce que c’est beau masha Allah!

    Par contre, le titre devrait être un peu moins long et ne pas reprendre deux fois le terme coeur. Sans cela, j’ai trouvé cela poétique et tellement beau.

    Bravo

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.