Mon premier ramadan a été pour moi un mois rempli d’émotion…

Il y a 7 ans déjà, grâce à Dieu, j’effectuais mon premier ramadan.
Il est évident que pour une « nouvelle musulmane », le regard des autres est moins compréhensif que pour un musulman de naissance.

Au travail, comme il y avait une bonne entente avec mes collègues, ils ont tout de suite respecté mon choix, cela a été surtout l’occasion de parler de Dieu et de la religion. La curiosité était présente et c’est ce qui a permis justement de pouvoir discuter et leur exposer mon choix et mon point de vue.

Au niveau familial, cela a été beaucoup plus dur. Mes parents n’arrivaient pas du tout à comprendre ma conversion, et encore moins le ramadan. Pour eux, cela était totalement absurde. Je pense que le temps a permis aujourd’hui de leur faire comprendre ou tout au moins de leur faire respecter mon choix. Ils ont bien compris que leur fille était toujours présente, que j’étais toujours la même.
C’est peut être grotesque à dire mais ils se sont aperçu que leur fille n’était pas devenu « une terroriste » pour autant. La peur est bien souvent le premier sentiment de l’ignorance, surtout la peur de l’inconnu puisque mes parents au final ne connaissaient pas grand-chose de l’islam. Malheureusement, ils connaissaient l’islam qu’à travers les médias ce qui ne m’a pas beaucoup aidé.

Ce qui ont aidé mon entourage et surtout mes parents de façon globale, ça a été de constater que j’étais toujours aussi proche d’eux si ce n’est plus, et que mes valeurs et mes principes n’avaient pas changé.
Mon premier ramadan a été pour moi un mois rempli d’émotion. Je venais tout juste de me convertir. En plus, j’ai eu la chance d’être très bien entouré par les sœurs, grâce à Dieu, ce qui m’a permis de découvrir pleinement ce mois béni.
Ça a été un mois très intense, à tel point que quand le ramadan s’est terminé, je ne sentais plus cette même effervescence au sein des mosquées etc.
J’avais hâte d’être à l’année d’après pour retrouver cette atmosphère de plénitude, cette fraternité entre les musulmans que je trouvais bien effacé après ce mois béni. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page