Elsa : « C’était l’occasion ou jamais de sauter le pas… »

0
763

C’était en 2005, le mois du ramadan tombait en automne. Je m’étais intéressée à l’Islam quelques mois plus tôt. Une française convertie m’avait aidé à apprendre les rudiments de la foi puis de la pratique comme les ablutions et la prière.

J’avais commencé à faire quelques prières pendant l’été, on m’avait conseillé d’aller doucement. J’en faisais une par jour, puis deux. Quand est arrivé le mois du ramadan, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de sauter le pas, de faire mes cinq prières par jour ; cela a été un véritable tremplin. Ainsi, depuis le premier jour de ce mois de ramadan 2005, j’ai fait mes cinq prières quotidiennes et je n’ai plus arrêté grâce à Dieu.

Ayant reçu une éducation religieuse chrétienne étant jeune, jeûner pendant un mois ne m’a pas paru trop étrange puisque le Carême est également une période de 40 jours où l’on doit se priver de ce que l’on aime en référence aux quarante jours jeûnés par Jésus dans le désert.

Avec mes parents, ce mois est toujours un peu délicat, jusqu’à aujourd’hui. Ils ne comprennent pas que je puisse m’abstenir de manger, de boire toute la journée pendant un mois. Ils sont cependant ouverts et m’acceptent telle que je suis.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.