Rajab : les prémices de Ramadan

Le Ramadan est un mois béni, et celui-ci approche à grands pas. Il ne reste plus que deux mois pour s’y préparer ! Le temps passe, il nous échappe et rien ni personne ne peut l’avancer, le reculer ni le retenir: ne restent que les souvenirs et les bonnes ou mauvaises actions que nous faisons.

Quel bilan faisons-nous de cette période ? Que reste-t-il de nos bonnes résolutions d’après-ramadan ? Qu’avons-nous réussi à garder et dans quoi avons-nous persévéré ?

Rajab, un mois pour se préparer

Au mois de Rajab, le Prophète, paix et salut sur lui, faisait cette invocation : « Ô Dieu ! Bénis pour nous les mois de Rajab et Cha’bane et fais-nous atteindre le mois de Ramadan » (1)

Un savant pieux disait aussi : « Le mois de Rajab est comme le vent, le mois de Cha’bane comme les nuages et le mois de Ramadan comme la pluie » (2) Cette métaphore décrit explicitement la signification de chaque mois avant le Ramadan ! Durant le mois de Rajab, nous devons ainsi préparer le terrain et planter les fondations ; durant le mois de Cha’bane, nos orientations deviennent plus tangibles et nos actes d’adoration plus réguliers pour que nos bonnes actions débordent pendant le mois de Ramadan avec la permission de Dieu.

Les grands bienfaits  du mois de Ramadan

Le mois béni de Ramadan a ceci de magique qu’il décuple nos capacités, notre volonté et notre énergie. Notre foi augmente, notre certitude en Dieu grandit, la sérénité et la paix gagnent nos âmes et nos cœurs ! Nous sommes tous  unanimes pour dire qu’il y a, dans ce mois, des secrets divins, un souffle béni et des bienfaits qui échappent à notre raison.

Nous avons tous senti cette magie de façon encore plus intense durant le Ramadan passé, qui est venu dans un contexte bien particulier: alors que le monde vivait une période trouble et anxiogène, Dieu a déversé sur nous un torrent de cadeaux dont le prix est inestimable, des ruisseaux de bienfaits dans une période compliquée, une occasion et une opportunité de vivre le mois béni de Ramadan confinés mais nous sentant tellement plus libres que nous ne l’avons peut-être jamais été !

Comment nos cœurs ne peuvent-ils déborder de reconnaissance et de gratitude pour tout cela ? Comment ne pas poser le front au sol et faire preuve de soumission et d’humilité face à Celui qui nous permet de trouver la quiétude et la tranquillité quand le monde s’agite et que tout nous pousserait à craindre pour nos lendemains ?

Le Ramadan, un souffle de paix

Cette crise sanitaire mondiale, sans précédent, nous a tous touchés de près ou de loin, nous avons tous entendu, vu ou connu quelqu’un, autour de nous, qui a été touché par la maladie, la mort ou la difficulté à cause du coronavirus. Ebranlé, secoué, bouleversé, chacun a tant bien que mal essayé de s’adapter, de trouver de nouvelles ressources, de nouvelles façons de vivre et sans aucun doute développé une nouvelle façon de voir le monde, la vie, la mort…

C’est au milieu d’une peur qui a saisi le monde, que le Ramadan de l’année dernière était venu nous proposer le calme, le repos, la paix… Durant un mois, nous avons vécu des stations spirituelles d’une intensité incroyable. Je ne sais personnellement si, depuis que je jeûne, j’ai ressenti une telle force « imanique » durant ce mois; une force spirituelle alors même que nous étions confinés et dans un quotidien complètement chamboulé. Qui aurait pensé qu’en étant enfermés, nous serions plus touchés par le souffle divin du mois de Ramadan ?

Quelle bénédiction et quel privilège nous avons eus !

Gloire à Dieu, le Très-Haut.

Et si on se préparait dès maintenant ?

Après ce court bilan du dernier Ramadan qui demanderait certainement bien plus que quelques lignes pour rester fidèle à tout ce qu’il nous a apporté, il est du devoir de chacun d’entre nous, de se demander comment vivre, accueillir, se préparer au Ramadan qui s’invitera dans nos foyers dans quelques semaines.

Personne ne peut prédire comment nous le vivrons tant la situation change rapidement, tant les décisions gouvernementales changent: confinés, dé-confinés, libres ou chacun chez soi, accédant ou pas aux lieux de cultes… Si tout cela est aujourd’hui incertain, une chose est sûre: il est temps de nous préparer à recevoir cet invité en renouvelant nos intentions.

On ne peut prévoir de quoi demain sera fait, il n’appartient qu’à Dieu de gérer Son royaume comme Il le souhaite. En revanche, il nous est  demandé à tous de préparer nos cœurs, sièges de la foi et de la certitude en Dieu.

N’ayons aucun doute sur une chose : qu’importe comment nous vivrons le Ramadan prochain et comment la crise sanitaire aura évolué, une chose est sûre : Dieu déversera de nouveau sur nous, des torrents, des ruisseaux, des cascades d’amour, de protection, de quiétude, de tranquillité, de foi et de sérénité. Dieu est Générosité et Miséricorde pour Ses créatures.

Approchons nos cœurs de Lui en renouvelant nos intentions, en les préparant et en les nettoyant pour laisser pénétrer La lumière, pour laisser entrer Sa lumière.

Sommes-nous prêts ? Attention le compte à rebours a  commencé !

« Ô Dieu ! Bénis pour nous les mois de Rajab et Cha’bane et fais-nous parvenir au mois de Ramadan ! »

(1)   Hadith rapporté par l’imam Ahmad

(2)   Rapporté par imam Abou Bakr al-Warraq al-Balkhi, l’oncle de l’imam Tirmidhi

Lire aussi :

Recevoir Ramadan
Se préparer pour Ramadan
Quelques précieux conseils pour bénéficier au mieux du mois de Ramadan
Pour un Ramadan sans regrets

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page