Le Coran, clé de la réussite

0
124

Je m’appelle Khadija, j’ai 23 ans, mariée, je suis ingénieure. Je suis née et j’ai grandi au Maroc. Je suis venue en France en 2016. 

Je voudrais par ces mots vous raconter mon histoire, l’histoire d’une pauvre servante qui a fait du Coran son plus fidèle Compagnon…

Tout a commencé en 2013 quand mon mari m’a proposé d’apprendre le Saint Coran en me parlant de ses bienfaits et du mérite de celui qui apprend le coran par cœur. 

Je pensais que c’était impossible pour moi d’apprendre tout le coran et je me contentais des quelques versets que je mémorisais de sourate Al baqara. 

Mon mari a réussi à me convaincre et j’ai commencé l’apprentissage en Juin 2013. J’étais étudiante en 1ère année d’école d’ingénieur au Maroc.

J’apprenais le saint Coran en parallèle de mes études. Au début je croyais que je n’allais pas réussir à faire l’équilibre entre mes études et l’apprentissage du Coran. Mais Soubhana Allah j’ai senti une facilité et une « Baraka » dans mes études, et AlhamdoliAllah j’étais toujours la première de ma promotion durant les 4 ans d’études. 

En 2016, la direction de l’école me propose de terminer ma dernière année d’étude à Belfort, en France. Dès mon arrivée en France, je me suis inscrite dans une école d’apprentissage de Coran à Mulhouse. C’était la première fois que j’avais une professeure de Coran qui me faisait un suivi régulier. J’ai décidé de reprendre du début et de réciter tout ce que j’avais appris. 

En 2017, je me suis installée en Ile-de-France et je me suis inscrite à l’école Imam Nafi’ où j’ai continué l’apprentissage et la récitation. J’ai clôturé le Coran en juin 2018 pour la première fois.  À ce moment-là, j’ai compris pourquoi Dieu m’a guidée vers ce chemin et m’a fait venir en France. J’ai compris également l’importance d’avoir une compagnie du Coran, un cheikh et d’être entourée par les gens du Coran. 

Actuellement je prépare ma deuxième clôture.

Les conseils que je peux donner aux chers lecteurs à travers ma modeste expérience (même si je ne me vois pas comme une professeure pour donner des conseils) : 

– avoir une intention sincère. Il est très important de savoir pourquoi on apprend le saint Coran.

– arrêtons les excuses… le Coran est la clé de la réussite dans la vie. Il ne faut pas attendre d’avoir du temps pour apprendre et méditer le Coran, c’est l’apprentissage du Coran qui nous facilitera toute autre chose dans notre vie. 

– c’est un projet de vie. Cette mémorisation n’est pas une finalité mais une étape vers l’objectif qui est sa méditation, son application et sa transmission afin d’obtenir l’agrément de Dieu.

Pour finir, je remercie Dieu de m’avoir guidée vers ce chemin, c’est par la grâce de Dieu que je suis dans ce Bien. 

Je remercie mon mari qui m’a soutenue dès le premier jour et qui m’a facilité le chemin.  Je remercie tous les professeurs qui m’ont enseigné le coran et surtout cheikha Soukaina pour le temps qu’elle m’accorde et tous les efforts qu’elle fait pour moi. Que Dieu vous récompense et vous comble de Ses bienfaits. « 

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.