Connaître l’Islam (1/3)

L’Islam est une conception harmonieuse et équilibrée de la vie. Les personnes l’ayant adopté en restent émerveillées et le considèrent comme la plus sereine et la plus humaine des conceptions de la vie. Elle consiste à savoir que tout ce qui m’arrive est le résultat de la volonté consciente de Dieu, inscrit dans un plan universel. La conséquence pour chaque musulman en est un sentiment profond de sécurité.

Dieu est Un et sa création est unité. Notre esprit n’a pas à faire d’acrobaties philosophiques pour croire en des dogmes incompréhensibles. C’est aussi un système de vie concret, complet et agréable à la constitution psychologique de l’être humain. Par une complète coordination des aspects spirituels et matériels, chacun aspire à sa perfection individuelle dans cet ordre parfait.

Seul l’Islam affirme que cette perfection est possible. Le moyen d’y arriver est le respect de ses caractères originaux et le développement de ses qualités et pouvoirs innés tout au long de sa vie. En effet dès le départ, chaque être humain naît avec un penchant naturel vers le bien et le cadre de vie aide alors chacun à se réaliser.

En Islam, l’aspect matériel fait partie de l’adoration, et la femme comme l’homme ne sont pas contraints de renoncer au monde. La vie terrestre est en effet considérée comme une entité positive. Elle est une étape sur notre route vers une existence supérieure et ne doit par conséquent pas être sous-estimée.

La vie est donc vécue avec éthique. La haine raciale ne fait pas partie de son répertoire. Il en est de même pour la notion de classe sociale, ce qui fait qu’il n’existe pas de lutte des classes. L’objectif est de vivre en société avec un minimum de conflits internes et un maximum d’authentiques sentiments fraternels.

L’Islam est positif, optimiste et encourageant. Il n’incite pas seulement mais gravite autour de la réflexion et de la recherche du savoir, de la science et du progrès. Dieu a appris « les noms » à Adam et c’est son savoir et sa raison qui l’ont rendu supérieur aux anges.

La liberté en Islam vient justement de notre raison qui vérifie que rien n’est imposé à l’esprit humain. Après avoir reçu ses commandements l’esprit humain en fait naturellement sien grâce à sa raison. La pratique permet de vivre dans un état de conscience intérieure et d’éveil, d’agir par notre raison et non par habitude, passion ou hasard.

Enfin rappelons que la croyance ou la non croyance n’est pas question d’arguments mais d’intuition. Celui ou celle qui a choisi l’Islam l’a fait en réponse à cette voix intérieure dans son cœur qui le ou la ramenait toujours à cette question du sens.

Ainsi les musulmans décrivent-ils l’Islam comme une œuvre architecturale parfaite dont toutes les parties ont un rôle et se complètent harmonieusement. Par les spécialistes, même non musulmans, l’énergie de l’Islam est reconnue comme étant la plus grande force motrice que l’humanité ait jamais connue.
Mais pour l’occidental(e) lambda, l’Islam provoque soit la peur, soit le mépris.
Comment se fait-il que l’on puisse penser ainsi ?

A partir de l’ouvrage L’Islam à la croisée des chemins (Islam at the Crossroads) rédigé en 1934 par Léopold Weiss allias Muhammad Asad, juif Autrichien converti à l’islam.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page