Abdessalam Yassine : L’Homme et le projet

0
1003

Avant propos

Cette série d’articles a pour ambition de présenter aux musulmans de l’espace francophone, et plus généralement à celles et ceux qui s’intéressent aux mouvements réformistes musulmans, une figure emblématique de l’Islam contemporain et de faire découvrir à travers lui un modèle vivant des hommes héritiers de la Prophétie , hommes de Science, de réforme, de renouveau, de résistance, d’exemplarité et de constance dans d’Appel à Dieu.

 

Un homme dont le rayonnement de l’enseignement éducatif, intellectuel, politique  et spirituel, dépasse largement les frontières de son pays d’origine, le Maroc. Il inspire aujourd’hui un vaste mouvement de renouveau et de nombreuses dynamiques associatives réformistes qui évoluent dans différents contextes et régions du monde. Une dynamique qui, sans renier l’apport des autres acteurs, incarne une vraie école de pensée et de Spiritualité qui renoue avec le modèle Prophétique de changement de l’Homme, la spiritualité positive et les valeurs authentiques et universelles de l’Islam. Une école qui apprend à développer un esprit critique envers les idées inculquées, le conformisme ambiant, les mentalités figées, les égoïsmes et les habitudes qui empêchent une transformation intérieure profonde et un changement à l’échelle de l’Histoire.

Il s’agit d’Abdessalam Yassine, guide spirituel et fondateur de l’école « Justice et Spiritualité » qui vient de nous  quitter, par son corps, vers la demeure éternelle.

Dans le cadre d’une très brève étude qui ne prétend ni à l’exhaustivité ni à la synthèse, nous nous attellerons à rappeler cette vie exceptionnelle de quête de Dieu et de combat pour Sa cause et pour les hommes, en cherchant à travers quelques épisodes les principes qui l’ont animé, les valeurs qui l’ont guidé et les visées auxquelles il aspire. Le profit d’une étude biographique est de nous faire entrer dans l’expérience d’un autre être, exercice difficile en ce monde, même lorsqu’il s’agit de nos proches et de nos contemporains.

Avons-nous besoin de rappeler au préalable que ce n’est pas une attitude de culte de la personnalité, d’idolâtrie, de sacralisation ni de contemplation passive qui nous anime? Mais celle de la responsabilité et de la méditation agissante qui éveillent les vocations et nourrissent les volontés. Le but étant de cheminer comme eux, de choisir comme eux, de donner un sens à sa vie et de s’engager dans la voie difficile de la réforme de soi, de la quête de cette perfection humaine, de cette plénitude spirituelle et morale si chère aux hommes et aux femmes doués de grande volonté …

Abdessalam Yassine n’a eu de cesse de rappeler son souhait le plus cher : « Je serai le plus heureux si mon témoignage gagne l’ouïe d’auditeurs conscients, si mon cri calme les réveille de leur insouciance, et éveille leur cœur, s’ils tournent le dos aux (tentations) de la vie ici-bas et s’alertent vers qui les guide à Dieu, au point de connaître Dieu.

Je serai le plus heureux si mon registre de bonnes actions recèle des foules de bel-agissants (mohsinine) à qui j’ai été une voix disant : La voie, c’est par ici ! Le commencement c’est ici ! »

La méditation de la vie des grands hommes qui ont marqué l’histoire de l’Humanité, et en particulier la vie des hommes de la Foi et de la Spiritualité, a toujours joué ce rôle essentiel d’éveiller les consciences et de hausser les visées pour dépasser sa condition propre, qu’elle soit individuelle ou collective ; et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est fortement recommandée en Islam. Cela fait partie de la pédagogie coranique et prophétique qui instruit et éduque les Hommes.

Nous avons effectivement besoin d’étudier la vie de ces hommes pour remettre en question le sens qu’on donne à notre vie, pour partager leurs expériences et pour y retrouver tout simplement la ressemblance de la nature humaine dans sa quête de la transcendance et de l’excellence . 

En Islam cette méditation de la vie des Grands, de ces hommes modèles, est importante car elle participe de l’éducation spirituelle du fait que « les bons exemples éveillent les bonnes vocations »

À ce sujet le Shaykh Muhammed B.Ja’afar El Kettani écrit « Sache que dans la connaissance des Savants et des Saints et la méditation de leur ’’réalité’’ il y a de grands profits et des intérêts nombreux parmi lesquels la connaissance de leurs charismes [Manàqibahum] et de leurs ’’états ’’ [Ahwalahum] : l’individu s’éduque en prenant exemple sur leur éducation et en s’imprégnant  [Yaqtabis] de leurs qualités ».

« Il connaît par là aussi leur niveau (dans  la Connaissance) et leur époque. Il peut aussi mettre chacun d’eux au degré qui lui convient de façon à ce qu’il n’abaisse pas celui qui est élevé en dessous du degré qui lui est dû et qu’il n’élève pas un autre au-dessus de son niveau car il y a [en Connaissance] des degrés plus élevés les uns que les autres. ’’Et au-dessus de chaque détenteur d’une connaissance il y a un meilleur connaissant ’’ 

« L’intérêt de cette connaissance est aussi que ces savants sont nos guides, nos Imâms, nos devanciers [Aslàfounà] dont la capacité d’intercession pour nous [Shafà’a] auprès de Dieu est plus forte que celle de nos propres parents »

Nous nous sommes souvent référés aux différents écrits de Abdessalam YASSINE car il était intéressant pour l’authenticité de cette étude de revenir autant que faire se peut aux sources de ce projet, surtout celles produites directement en langue française car elle prend en compte l’univers culturel du public qu’elle vise.

A travers cette introduction qui se veut didactique et engagée, nous espérons également apporter un éclairage nouveau sur les dynamiques sociales qui traversent les communautés musulmanes, que ce soit dans les pays majoritairement musulmans ou en Occident.

Un éclairage qui a pour ambition de prendre du recul vis-à-vis des idées reçues et d’avoir le regard critique nécessaire vis-à-vis d’un certain traitement médiatique qui refuse de voir la nature des changements profonds qui traversent le monde musulman dans sa richesse et sa diversité.

Il ne faut pas se laisser tromper par les événements et l’actualité qui présentent l’Islam sous le jour de la barbarie, du fanatisme et de la crispation identitaire dans une sorte de confusion générale et de manipulation des esprits. Il y a certes un mouvement de fond, une dynamique profonde qui anime les communautés musulmanes là où elles se trouvent mais qui ne se révèlent pas dans les événements politiques, dans l’actualité médiatique ou dans les conflits. Ce mouvement est celui qui est en train de nous proposer une réconciliation avec le message profond de l’Islam et une ascension vers la précieuse proposition, la belle espérance qu’il offre à l’Homme dans sa vie ici- bas et dans sa vie dernière.

A suivre

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.