PSM Rhône-Alpes : cérémonie d’hommage à l’Imam Abdessalam Yassine

0
1458

Le Dimanche 06 Janvier 2013, PSM Rhône-Alpes a organisé à son tour, après Paris et Mulhouse, une cérémonie en hommage au grand Imam et homme du renouveau Abdessalam Yassine (Puisse Dieu l’accueillir dans Son immense miséricorde) rappelé par son Seigneur le Jeudi 12 Décembre 2012 soit le 28 Mouharram 1434 du calendrier musulman.

350 personnes se sont déplacées par amour et gratitude envers cet éminent érudit de la science et de l’éducation.

La rencontre a débuté par des lectures complètes du Coran offertes à l’âme de notre cher défunt, ainsi que par une très belle lecture psalmodiée par cheikh Mohamed Bah.

Plusieurs représentants des différentes associations et organisations musulmanes de la région (UOIF, CCIF, UJM, Mouvement Ennahda, Entr’Cultures, l’association turque Milli Görüs, ….) ont répondu  à l’invitation. Certains d’entres-eux se sont exprimés en évoquant les qualités, nombreuses, de ce grand Homme qui aura tant marqué l’histoire.

Parmi tous ces témoignages, il y eut celui du cheikh Youssouf Ibram, savant de renom et membre du conseil européen de la Fatwa qui a rendu un vibrant hommage.

Celui ci a rappelé à l’auditoire que la mort était un rappel et que ce rappel est accentué lorsqu’il s’agit de la mort d’un savant. Aussi, la disparition d’un savant n’est pas quelque chose d’anodin et les funérailles du cheikh Yassine étaient exceptionnelles par l’ampleur de ces milliers de cœurs qui sont venus spontanément accompagner cet homme de Dieu vers sa tombe.

Abdelaziz Chaamby, figure emblématique du travail associatif, engagé depuis des années dans les luttes contre l’injustice en France, s’est exprimé en rappelant que « cheikh Abdessalam Yassine s’inscrit dans la tradition de ces rénovateurs qui ont semé des graines » et qui à leur tour  » ont donné des graines ». Il rajoute en s’adressant aux jeunes « qu’on est  redevable au Cheikh Abdessalam Yassine à plus d’un titre ». Mr Chaambi a souligné aussi que la particularité d’Abdessalam Yassine réside dans le fait de « transcender le nationalisme et les appartenances  tribales ».

Citons aussi le témoignage de la sœur Flora qui a mis en valeur l’apport de l’imam Abdeslam Yassine à la femme croyante en lui redonnant sa place qui était la sienne au temps du prophète, que la bénédiction de Dieu soit sur lui.

La projection d’une vidéo retraçant le parcours du Pr. Abdessalam Yassine, paix à son âme, ainsi que quelques extraits des funérailles ont été des moments forts et émouvants. Le public a pu suivre le début de la naissance de cette grande école de pensée fondée par le noble défunt qui a su résister à l’oppression du despotisme pour se propager quelques années plus tard et rayonner après partout dans le monde

Les organisateurs n’auraient pas laissé passer une telle occasion sans s’arrêter quelques instants pour écouter le testament de leur Maitre bien aimé, des mots en or de la part de celui qui sera parvenu à rétablir le lien coupé avec l’héritage prophétique, celui qui aura consacré sa vie entière à appeler les gens à Dieu.

Durant la collation, l’artiste Khalid Belrhouzi a enjolivé ce moment en chantant des couplets d’éloges sur le bien aimé prophète, bénédictions et salut de Dieu sur lui.

La soirée s’est terminée par une dernière lecture du Coran et par le mot de PSM, rappelant que les hommes de Dieu puisent leur lumière de la lumière prophétique qui, elle-même, est alimentée par celle de Dieu «  Dieu n’est-il pas lumière des cieux et de la terre ? »

L’intensité de cet éclat fait que peu de gens sont témoins de cette énergie du vivant de ces hommes. Il s’agit pourtant de gens qui invitent l’individu à se soucier de son devenir après la mort et de celui des autres. Cette lumière se poursuivra parce que cet homme a façonné des hommes et des femmes qui transmettront cette lumière et ce, génération après génération. Il s’agit d’une responsabilité lourde qu’on pourra relever si on accepte d’entrer dans l’école de l’éducation. Cette dernière étant l’outil qui nous permettra de rassembler nos rangs pour œuvrer à l’union des croyants. Nous avons le même Dieu, le même livre, la même direction de prière ; pour ce faire il nous faut gravir les échelons de la foi afin d’atteindre l’ ihsane (le bel agir) plateforme à partir de laquelle nous serons capable d’aimer tous les hommes, plateforme spirituelle qui permet de mettre les cœurs dans les cœurs, la main dans la main, œuvrant ainsi pour l’unité et l’union des musulmans car l’enjeu est incommensurable, il est celui de libérer l’humanité de l’ignorance de Dieu.

Que Dieu accepte cet hommage rendu à un de Ses élus sur cette terre et fasse qu’on soit les dignes successeurs de ce bel héritage.

 

1 commentaire

  1. Salam alaykoum

    Qu’Allah vous récompense pour cet accueil et cette organisation digne de la mémoire de cheikh Abdessalam Yassine, on sentait la quiétude et la miséricorde de Dieu sans oublier la fraternité sincère de tous les présents.
    Qu’Allah nous guide sur ses pas.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.