Journée en hommage à Abdessalam Yassine

0
1179

PSM a inauguré le premier jour de l’année 2013 par une journée en hommage à la personne de Abdessalam Yassine, Homme de piété, de science et de renouveau, qui nous a quittés le 13 décembre 2012. Cette journée a accueilli plusieurs centaines de participants venus en famille de différentes régions d’Europe témoigner leur amour et leur reconnaissance à celui qui a voué sa vie à indiquer la voie qui mène vers Dieu avec douceur et sagesse.

 

Ont répondu à l’invitation faite par PSM des personnalités et acteurs musulmans en France dont Mr Khaled BOUCHAMA : représentant de l’UIOF ; Mr Larbi Kechat : recteur de la Mosquée Adda’wa à Paris ; Mr Abderaouf Ennajar : représentant du mouvement Nahda ; Mr Samy Debbah : représentant du CCIF et plusieurs Imams de mosquées et responsables associatifs sur la région parisienne. Tous sont venus témoigner unanimement, par leur intervention respective ou leur présence, la grandeur de cet homme dont le nom vient orner la liste des grands réformateurs de l’Histoire qui sont venus faire revivre les enseignements du Prophète.

C’était une journée familiale où des croyantes et des croyants sont venus entendre parler de leur père spirituel dont ils ne cesseront de découvrir les sagesses. Il était l’homme qui a su réunir la science des cœurs et l’engagement social, celui qui a redonné la place d’honneur à la femme musulmane que l’histoire avait confisquée, celui qui a toujours gardé des espaces d’ouverture et de dialogue avec toutes les composantes de la société en même temps qu’il élaborait son projet de Justice et Bienfaisance (Adl wal Ihsane).

Tous ces témoignages ne sont que quelques reflets d’une œuvre monumentale que les générations futures pourront davantage apprécier par le recul que cela demande.

Pourrait-il en être autrement d’un homme dont les actes, les paroles, les écrits, la vie et la mort attestent d’une véracité inébranlable ?

Si le départ de cet homme exceptionnel laisse un vide que nul ne pourra combler, ce décès ne marquera pas l’arrêt d’un processus, bien au contraire, il est le point de départ d’un mouvement de renaissance qui placera l’homme au cœur du projet de renouveau, qui organisera les forces vives autour de valeurs universelles et qui se traduira au sein de l’humanité par des relations nouvelles entre les individus.

Un rêve, une utopie ? Il s’agit bien là d’un défi et d’un champ d’action réel dont les fondations ont été réalisées par cet homme et la première communauté qui l’a entouré. Ce champ d’action nécessitera le concours de toutes les bonnes volontés, au-delà de toute appartenance religieuse, de se réunir et de bâtir autour de valeurs communes.

Le testament[1] de cet homme écrit de sa propre main il y a une dizaine d’années et connu du public qu’après sa mort, lègue aux membres de son Ecole et à l’ensemble de la communauté musulmane, générations après générations, un riche patrimoine spirituel ainsi que la lourde responsabilité de servir l’humanité afin que l’individu pris dans les tenailles du matérialisme puisse recouvrer son droit le plus fondamental de comprendre le sens de son existence et retrouver la faculté de connaître librement son Seigneur.

Nos enfants ont vécu cette journée d’hommage en compagnie d’animateurs qui avaient préparé un espace d’activités à leur attention. Nous avons terminé cette journée faite de témoignages, de projections vidéo, de poèmes, de chants lyriques par un buffet qui nous rappelait que le sens de la responsabilité se vit dans la convivialité, la fraternité et la joie d’être ensemble.

[1] Testament de l’Imam Rénovateur Abdessalam Yassine : http://www.psm-enligne.org/index.php/connaitre-lislam/figures-de-lislam/abdessalam-yassine/2022-testament-de-limam-renovateur-abdessalam-yassine

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.