Confiance : s’offrir l’appui de Dieu et des hommes

0
1606

Dans cette vie terrestre, faire confiance n’est pas toujours facile. On a tendance à apprendre dès le plus jeune âge dans notre société individualiste agitée à ne compter que sur soi-même et à se méfier des autres. De ce fait, alors que nous sommes habitués à faire des calculs et prévisions pour chaque chose dans notre vie, comment s’abandonner, lâcher prise, s’en remettre à Dieu ? Comment laisser cette manie du contrôle en toute chose ?

De nombreux versets et paroles du Prophète, paix et salut sur lui, témoignent de la richesse intérieure que possède celui qui s’en remet à Dieu. C’est en vérité une qualité inhérente au croyant. Dieu dit dans le saint Coran : « Seuls sont croyants ceux dont les cœurs frémissent au souvenir de Dieu, ceux dont la foi s’accroît quand Ses versets leurs sont récités et qui placent leur confiance en leur Seigneur. »[1]Ce verset à lui seul est d’une grande force et nécessiterait une longue méditation ! La certitude et la confiance en Dieu sont liées ; la certitude étant une foi absolue en Dieu et la confiance étant le fruit de la certitude. Celui qui les porte dans son cœur est tranquillisé, apaisé devant la destinée de Dieu et sait que quoi qu’il fasse un bien arrivera.

Cependant, s’en remettre à Dieu ne signifie pas qu’il suffit de laisser les choses aller et rester inactif ! Dieu dit « Et quand tu es résolu, place ta confiance en Dieu. »[2] La certitude n’est certes pas celle d’obtenir tout ce que l’on souhaite selon l’action que l’on mène, mais bien que ce que Dieu a décrété pour nous ne nous manquera pas. Une des lois de Dieu immuables est bien que toute cause a une conséquence, une action a une répercussion, qui in fine n’appartient qu’à Dieu. Nous devons alors œuvrer !

Deux pistes majeures s’offrent à nous pour travailler cette vertu du croyant et à méditer d’autant plus durant ce mois de ramadan. D’abord, le croyant doit développer son amour pour Dieu à travers la connaissance de Ses attributs. Dans la vie en général, on aime d’autant plus une personne qu’elle a de belles qualités et cet amour nous pousse à faire confiance à la personne. Qu’en est-il de Dieu l’Infaillible, le Juste, le Protecteur ? Comment puis-je m’en remettre à un autre que Lui, Lui le Puissant, le Sage, le Pourvoyeur ?

Ensuite, le croyant pourra aussi développer la certitude que Dieu dans Son infinie miséricorde et, étant le meilleur des pédagogues, nous accorde les choses en temps et en heure, lorsque nous sommes prêts à les prendre en charge. Si c’est une épreuve, Dieu veut m’apprendre quelque chose, je réfléchis à ma difficulté pour la résoudre selon mes capacités et surtout je place ma confiance en Dieu. Si c’est un bien que l’on demande mais qui n’arrive pas pour le moment, c’est aussi que c’est un bien et Dieu dit : « Il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose qui constitue pourtant un bien pour vous ; et il se peut que vous chérissiez une autre, alors qu’elle constitue un mal pour vous. Dieu le sait ; mais vous, vous ne le savez pas. »[3]

Et « Dieu suffit à celui qui met sa confiance en Lui. »[4]

« Seigneur ! C’est à Toi que je me suis soumis, c’est en Toi que j’ai cru, c’est en Toi que j’ai placé ma confiance, c’est vers Toi que je reviens, c’est en Ton nom que je prends à partie [mes adversaires]. Seigneur ! Je me mets sous la protection de Ta Toute-Puissance, il n’y a nul Dieu en dehors de Toi, de peur que Tu ne m’égares. Tu es le Vivant qui ne meurt pas alors que les génies et les humains meurent. »[5]

 


[1] Sourate Le butin, verset 2

[2] Soute la famille d’Imran, verset 159

[3] Sourate La Vache, verset 216

[4] Sourate Talaq, verset 3

[5] Invocation du Prophète, paix et salut de Dieu sur lui, selon Ibn Abbas et rapporté par Boukhari et Muslim.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.