Le courage : De quoi s’agit-il ?

0
1108

Le courage peut être défini par opposition comme un acte de résistance à notre propre lâcheté. Toute lâcheté peut être un aveu de faiblesse. Qu’elle soit physique, morale ou spirituelle.

Néanmoins, il serait erroné de voir le courage  comme un acte exceptionnel, ponctuel et démesuré. Au contraire, le courage est un acte d’usage courant pour vivre, exister et être au monde.

Un essayiste français affirmait : « j’ai compris qu’il y a deux courages principaux, dont découlent tous les autres : celui de l’idée de mourir et celui de se lever le matin. »

C’est ainsi que l’on peut comprendre que la source de tous les courages, est celui de faire face à notre propre finitude.

Dans ce sens, notre rapport à la mort détermine notre degré de courage. C’est ainsi que le Prophète, paix et salut sur lui, nous indiquait déjà un de ces affluents de la foi :

« Les nations se rassembleront contre vous comme les affamés se rassemblent autour de leur plat. » Nous avons demandé : « Ô Messager de Dieu ! Cela sera-t-il dû au fait que nous serons peu nombreux ? » – Il (paix et bénédictions de Dieu sur lui) a répondu : « En ces jours, vous serez nombreux, mais vous serez comme l’écume au-dessus de la surface de la mer et Dieu enlèvera la crainte et l’effroi des cœurs de vos ennemis et Il placera Al-Wahn (la faiblesse) dans vos cœurs. » – Nous avons demandé : « Et qu’est-ce que Al-Wahn (la faiblesse)? » – Il  a répondu : « L’amour de ce bas-monde et le fait de détester la mort ». »

C’est en se reconnectant avec ce chemin de la vie dernière. Ce chemin qui part du coeur dont la condition est la sincérité et l’authenticité. En effet, le mot « Al-Wahn » signifie l’altération. Traiter cette altération, c’est revenir à notre être authentique.

De cette façon, nous pouvons mener quotidiennement les actes de résistance à notre lâcheté qui peuvent nous polluer, voire nous bloquer dans notre vie, en ayant :

  • le courage de dire « non » sans culpabiliser
  • le courage d’endurer et de continuer quoi qu’il advienne
  • le  courage de changer
  • le courage de réfléchir
  • le courage de renoncer
  • le courage de se tromper
  • le courage de s’engager

Autant d’actes qui illustrent le fait que le courage est un exercice du quotidien. Très souvent lorsqu’on traite de ce sujet, nous essayons de l’illustrer par la vie de nos pieux prédécesseurs et de leur courage.  Mais nous n’avons pas forcément l’idée de méditer sur nos vies et surtout sur la vie de nos parents.

Combien de fois avons-nous rendu hommage au courage de nos parents et en particulier de nos mères ? Combien de récits pouvons-nous citer sur les parcours extraordinaires de nos mères, pour certaines arrachées de leurs petits villages de France ou du Maghreb, d’Afrique subsaharienne ou de Turquie pour se retrouver dans des appartements sous-chauffés des centres villes ou des grands ensembles ? Sans connaître la langue ni la culture, elles ont éduqué des hommes et des femmes dignes.

Les sages nous ont appris à nous poser avec des personnes vertueuses pour apprendre de leurs qualités. Dans ce sens, apprenons à nous (re)poser avec nos parents pour (ré)apprendre le courage.

Hommage à nos mères-courage ! 

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.