Rendre visite aux malades

0
1582

Aujourd’hui, nous vous proposons de dépoussiérer ensemble cette nouvelle belle action à la portée de tou(te)s. La visite des malades est à la fois une opportunité mais aussi une occasion facile à saisir. Cette bonne action s’est malheureusement perdue au sein de notre société moderne pour laquelle la consommation reste la première priorité et tout ce qui peut être sujet à méditation ou encourager les liens humains désintéressés met en danger le système libéraliste sauvage dans lequel nous vivons.

Voyons donc comment le malade est accueilli à travers le Coran et la Sunna.

Dieu dit en parlant du Prophète Ayoub, paix et salut sur lui, malade durant 13 années :

« […] Oui, Nous l’avons trouvé endurant avec constance, [quel] excellent serviteur, il aimait à revenir souvent à Nous. » (1)

Abu Hurayra, que Dieu l’agrée rapporte que le Messager de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « Dieu à Lui l’omnipotence et la majesté dira le jour de la résurrection : Ô toi fils d’Adam,  tu ne M’as pas visité lorsque J’étais malade. Mais comment Te visiter Toi le Seigneur des mondes ? Demandera l’homme. N’as-tu pas su que  » tel  » adorateur était malade et tu ne l’as pas visité, ne sais-tu pas que si tu étais allé le visiter tu M’aurais trouvé là-bas ? » (2)

Les propos et exemples du Prophète, paix et salut sur lui, sur ce sujet sont très nombreux mais citons-en quelques-uns.

Dans un Hadith authentique rapporté par Al Barâ Ibn ‘Âzib, que Dieu l’agrée, il est dit: « Le Messager de Dieu, que la paix soit sur lui, nous a ordonné sept choses : visiter les malades, suivre les cortèges funèbres, appeler la miséricorde de Dieu sur la personne qui éternue, secourir le faible, aider l’opprimé, multiplier les salutations et respecter les serments. » (3)

Le Prophète de Dieu, paix et saut sur lui, dit encore que : « Le musulman, lorsqu’il visite son frère musulman (malade), reste dans un jardin du Paradis jusqu’à ce qu’il s’en aille. » (4)

Saïd Bin Musayyib a rapporté d’après son père que le Prophète avait visité son oncle Abu Taleb (qui n’aura jamais embrassé l’Islam) lorsqu’il agonisait. Cette citation placera cette bonne action dans son universalité. Oui le musulman, sur les traces du Prophète, paix et salut sur lui, est une miséricorde pour toute l’humanité.

Voici quelques propositions et conseils à enrichir par vos commentaires.

Au quotidien nous avons l’occasion de côtoyer des gens malades (dans le cadre de son travail pour les professionnels de santé, dans son voisinage, …) il faut ajouter une grande intention pour donner à notre action toute sa lumière. Cette bonne œuvre n’est pas circonscrite aux hôpitaux.

Prendre régulièrement des nouvelles de ceux dont la santé est fragile ou l’âge avancé car trop souvent des familles gardent pour elles ces épreuves alors que, partagées elles sont tellement moins lourdes à porter.

Se rapprocher des mosquées et des associations dont le rôle est de rendre visite aux malades en n’hésitant pas à laisser ses coordonnées.

Enfin on peut aussi organiser une visite spontanée dans les établissements de santé car si on a le sentiment de déranger, l’accueil et le sourire des malades prouvent le contraire.

Avant la fin de Ramadan on peut se fixer une résolution de faire trois visites, par exemple, ou plus pour ceux qui en ont l’occasion.

(1)     Sourate 38, verset 44

(2)     Hadith rapporté par Muslim

(3)     Hadith rapporté par Boukhâri et Mouslim

(4)     Hadith rapporté par Mouslim

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.