Ramadan et parentalité

0
1266

Notre prophète Abraham, paix et salut sur lui, dit : « Mon Seigneur ! Fais de cette cité un asile sûr. Préserve-nous, moi et mes enfants d’adorer les idoles »[1]

Le mois sacré du Ramadan est un moment propice où l’Homme se rapproche de son Seigneur. On essaie de faire de son mieux pour se surpasser, se dépasser, se purifier. On renoue avec Dieu et avec l’essentiel.

Et si ma relation à mon Créateur doit être meilleure en ce mois, ma relation avec mes proches doit aussi avoir toute mon attention.

Alors, comment vit-on le Ramadan en couple ? Comment le vit-on avec nos enfants ?

C’est un mois où règne une atmosphère spéciale dans l’air mais aussi dans les foyers des croyants. Les enfants peuvent être à tout jamais imprégnés de ce climat de miséricorde, d’amour, de pardon et d’adoration.

Je me souviens étant petite du moment de l’iftar, des prières en groupes dirigées par mon père, des repas de la nuit que nous prenions avec mes parents. Des souvenirs plein la tête et plein le cœur.

Le Ramadan est une période qui peut être un tremplin pour revoir notre relation avec nos proches. La foi et la soumission à Dieu sont des sentiments, des concepts, des émotions, des piliers que nous devons transmettre à nos enfants. Nous serons au jour du jugement dernier interrogés sur nos enfants et ce que nous leur avons transmis !

Le Saint Coran nous relate comment le sage Luqman s’adressait à sa progéniture :

« Ô mon enfant, accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise. Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes. »[2]

Nos enfants doivent entendre des conseils aussi précieux.

Profitons de ce mois béni du Ramadan pour les amener à se rapprocher de Dieu, exalté soit Son Nom.

Tout d’abord en étant un modèle pour eux. Comment attendre de nos enfants qu’ils jeûnent si nous ne jeûnons pas nous-mêmes ? Attendre d’eux qu’ils prient, si nous ne prions pas et attendre d’eux un bon comportement si nous ne nous éduquons pas nous-mêmes ?

Profitons de ce mois béni pour leur donner l’amour du jeûne en étant plus disponible pour eux, plus aimants, plus doux.

Impliquons-les dans notre jeûne en le leur expliquant dès qu’ils sont en âge de comprendre. Nous pouvons aussi les impliquer dans la prière, la préparation de l’iftar, la lecture du Coran, les emmener aux tarawihs aussi lorsqu’ils sont plus grands, leur lire l’histoire des Prophètes ou des compagnons….

La fatigue et la faim rendent parfois plus impatients et l’on s’emporte plus facilement et malheureusement ce sont trop souvent nos enfants qui en pâtissent.

Si nous ne prenons pas garde en essayant de rester calmes et posés, nous risquons non seulement de voir notre jeûne non validé mais de voir nos enfants en garder de mauvais souvenirs et ils pourraient finir par ne pas aimer cette période.

Profitons de ces moments propices à l’intimité avec eux, la proximité, la remise en question sur notre rôle pour devenir de meilleurs parents pendant mais aussi après le Ramadan.

Chaque jour du mois du Ramadan devrait être pour nos enfants tel un jour de fête. Ils devraient voir en nous des choses positives et extraordinaires qui leur feront comprendre que ce mois est un mois sacré. Faisons l’effort de nourrir leurs âmes de merveilleux souvenirs avec leurs parents.

Et au moment de l’Aïd el Fitr faisons de ce jour, un moment spécial et inoubliable afin qu’ils se rendent compte à quel point l’Islam est bonheur, amour, joie et douceur.

Que Dieu nous facilite l’éducation de nos enfants et fasse d’eux la fierté de nos yeux amine.

 


[1] Coran : Sourate 14, Verset 35

[2] Coran : Sourate 31, Versets 17 à 19

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.