Souhour, une bénédiction

0
1691

Ibn Omar, que Dieu l’agrée, rapporte que l’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « En vérité, Dieu et Ses anges envoient des bénédictions sur ceux qui prennent le souhour »[1].

Pas toujours facile de se lever avant la prière de l’aube pour manger quelque chose aussi tôt dans la journée. Cependant, ne passons pas à côté d’une bénédiction de Dieu.

Le Ramadan est un mois d’efforts. Les journées longues, la chaleur et les nuits entrecoupées peuvent nous amener à ne pas pouvoir nous lever pour prendre le souhour, juste pour gagner une heure de sommeil.

J’entends aussi énormément de personnes dire qu’elles préfèrent ne pas se lever afin de dormir un peu plus. C’est bien dommage de se priver d’une bénédiction que Dieu nous envoie !

Il y a dans ce repas de la nuit de grands mérites. L’Envoyé de Dieu, paix et salut sur lui, a dit : « La différence entre notre jeûne et celui des gens du Livre (juifs et chrétiens), réside dans le fait de prendre de la nourriture au moment du souhour[2]

Le Prophète, paix et salut sur lui, disait aussi comme pour nous encourager : « Le souhour est tout entier bénédiction ; ne le délaissez pas ! Prenez n’en serait ce qu’une gorgée d’eau »[3]

Alors, faisons un effort et prenons le souhour pour avoir cette bénédiction que nous promet le Bien-aimé, paix et salut sur Lui.

Se lever pour le souhour, une heure avant la prière obligatoire, c’est aussi se donner les moyens de prier au dernier tiers de la nuit et s’accorder un moment d’intimité avec Dieu à travers le Saint-Coran.

Le mois du Ramadan est certes difficile durant les jours d’été, vue l’heure de la dernière prière (ichaa) et celle de la première (Sobh). C’est un mois de persévérance qui demande de s’accrocher, mais ce sera peut-être aussi notre dernier Ramadan. Qui nous garantit que l’année prochaine nous pourrons le vivre de nouveau ?

Et puis, un mois passe tellement vite. Si Dieu promet la bénédiction dans le souhour, alors soyons convaincu et ne passons pas à côté.

Le souhour fait partie des pratiques et bonnes œuvres recommandées durant ce mois béni. Il est donc important de s’y tenir le plus possible et de l’inclure dans notre programme spirituel.

Préfère la proximité de Dieu durant les heures silencieuses de la nuit et essaie de t’accorder un petit moment de repos durant la journée par une petite sieste et n’oublie pas que par le souhour la bénédiction t’accompagne !

 



[1] Rapporté par al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Nassaï et ibnou Maja.

[2] Rapporté par Muslim, selon Amr ibn al ‘As

[3] Rapporté par ibnou Hibban, voir sahih al-jami’ n° 2945

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.