Une générosité exceptionnelle

0
821

L’école du Ramadan nous amène à une conscience de soi et de Dieu. L’objectif de cette période de jeûne est de nous élever vers plus de conscience intime de la proximité divine, « afin que vous soyez plus pieux » est dit dans la sourate la vache.

Cette conscience permet de sentir les besoins de l’autre. Cette sensibilité qui se crée, remplit le cœur d’empathie et d’amour pour l’autre.

Mohammad, paix et salut sur lui, était le plus généreux des hommes durant le Ramadan, selon Ibn Abbas « Le Prophète était le plus généreux des hommes. Il l’était encore plus pendant le mois de Ramadan lorsqu’il recevait la visite de l’ange Gabriel. Il le rencontrait alors chaque nuit et le Prophète lui lisait le Coran. Ainsi devenait-il plus généreux que les vents chargés de pluie. » (1)

L’échange coranique entre l’ange Gabriel et Mohammad (paix et salut sur lui)  a permis l’apprentissage et la révision du Coran, mais cette lecture intensive a surtout imbibé le cœur du Prophète de compassion pour autrui.

La générosité est une qualité spirituelle et humaine inestimable qui peut prévaloir et dépasser les pratiques spirituelles les  plus profondes telle que la retraite spirituelle. Le Prophète dit : la générosité est une qualité aimée par Dieu; d’après Sahl Ibn Sa’d (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit : « Certes Dieu est généreux et Il aime la générosité. Il aime les bons comportements et il déteste ceux qui sont vils » (2)

Abû Hurayra tient du Prophète (paix et salut sur lui) cette parole de Dieu : « Montre-toi généreux, ô fils d’Adam, et on sera généreux  envers toi. » (3). La générosité amène la générosité, répondre aux besoins des créatures attire la générosité divine. Dieu le Très Hautl dit : « Tout ce que vous dépensez comme bien, Dieu le sait parfaitement. » (4). 

Le modèle prophétique nous enseigne que la générosité est accessible à tous de la manière la plus simple par différentes actions du corps et aussi dans la profondeur des actions du cœur.

La journée et la nuit de Mohammad  (paix et salut sur lui) étaient animées par des gestes étonnants par leur simplicité mais très impactants. Les compagnons ont été éduqués par ses gestes du quotidien, avec amour et bienveillance.

La générosité du corps 

L’un des enseignements les plus étonnants et ayant un impact extraordinaire sur soi et sur l’autre: le sourire. Le Prophète (paix et salut sur lui) dit: « Ne méprise aucune bonne action, si petite soit-elle, comme le fait d’accueillir ton frère avec un visage souriant. » (5)

Mohammad (paix et salut sur lui) portait un sourire qui illuminait son visage et le cœur de la personne qui se trouvait face à lui. Le sourire facilite la communication avec l’autre, apporte de la sympathie, diminue le stress. C’est le lien entre les personnes qui s’humanise, tout simplement.

La générosité durant le mois de Ramadan doit se traduire par un visage souriant offert à chaque personne pour partager sincèrement notre spiritualité. Porter la bonne nouvelle, l’espoir et la joie avec un visage souriant est une habitude spirituelle des plus recommandées.

Un cœur bon et compatissant transforme nos actes du quotidien en élévation spirituelle et en participation sociale efficace. Et selon Abou Horayra : « Tout organe de l’homme nécessite une aumône à chaque nouveau jour : tu arbitres équitablement entre deux personnes et voilà pour toi une aumône. Tu aides quelqu’un à s’installer sur sa monture, voilà pour toi une aumône. La bonne parole aussi est une aumône. Tu retires de la voie publique ce qui peut nuire aux passants, c’est pour toi une aumône. » (6)

Notre générosité devient une adoration qui se traduit en gratitude envers Dieu pour tous Ses bienfaits. Etre reconnaissant pour le corps parfait qu’Il nous a donné, se décline en action généreuse envers l’autre.

La fatigue physique n’est plus un obstacle durant le mois de Ramadan, chaque geste est initié par un souffle de générosité trouvant sa source dans l’intention sincère.

Les opportunités de réussir avec Dieu sont multiples et se présentent à nous au quotidien.

Quel est le bien que je peux faire aujourd’hui ? Cette question doit nous accompagner le jour et la nuit pour profiter de notre vie et être acteur de changement.

La générosité du cœur 

Prendre soin de son cœur est la générosité envers soi qui permet de prendre conscience de l’autre, de sa présence et de son besoin.

Le mois du Ramadan : c’est le mois par excellence pour revenir à l’essentiel, un temps particulier dans l’effort pour prendre soin de soi.

Arrêter la course quotidienne aux divertissements et distractions pour se regarder dans le miroir de son cœur et rechercher à se réconcilier avec soi et avec le Créateur des Cieux et de la Terre. S’épuiser dans la soif et la faim pour vivre le temps présent, un moment de pureté. Revenir en soi pour être là maintenant pour eux. Prendre soin de soi pour mieux servir, être en paix avec soi pour être propagateur de paix.

Essayons de purifier nos intentions à chaque acte car ils ne sont valables que par les intentions qui les animent.

Faire acte de générosité envers soi, c’est mettre en place toutes les actions qui feront revivre mon cœur. L’une des meilleures adorations pour faire vivre son cœur c’est le dhikr. Celui qui le pratique est comparé à un vivant et celui qui le néglige est semblable à un mort.

Abû Mûsâ Al-Ach‘arî (que Dieu l’agrée) a dit : le prophète (paix et salut sur lui) a dit : « La maison où on invoque Dieu, et la maison où on n’invoque pas Dieu, sont comparables au vivant et au mort » (7)

Cette image de la vie et de la mort nous exprime l’importance de tendre vers la présence à Dieu. Un cœur mort spirituellement est un cœur négligent qui a oublié Dieu. Cette négligence amène à une forme d’inconscience qui nous fait perdre notre lucidité et la clairvoyance du cœur.

Etre généreux avec soi, c’est rallumer la flamme de la prime nature de son cœur. Être généreux avec soi, c’est répondre à l’appel divin « Ô vous les porteurs de la foi, répondez à l’appel de Dieu et du Prophète quand Ils vous appellent à ce qui vous fait vivre et sachez que Dieu se place entre l’homme et son cœur et c’est vers Lui que vous serez rassemblés. » (8)

Conclusion 

D’après Abou Houreira (que Dieu l’agrée), le Prophète (paix et salut sur lui) a dit: « Le mois de Ramadan vous est venu, c’est un mois béni que Dieu vous a imposé de jeûner. Durant ce mois les portes des cieux sont ouvertes, les portes de la géhenne sont fermées et les diables sont enchaînés. Dieu a dans ce mois une nuit qui est meilleure que mille mois, celui qui est privé de son bien est vraiment privé de tout bien ». (9)

La promesse prophétique est claire dans ces paroles lumineuses, le mois de Ramadan est la période propice à la conscience de soi et des créatures.

Que Dieu nous utilise dans le bien !

(1) Rapporté par Bokhari et Moslim.

(2) Rapporté par Tabarani.

(3) Rapporté par Bukhârî/Muslim

(4) Sourate 2 : verset 273

(5) Rapporté par Muslim

(6) Rapporté par Muslim

(7) Rapporté par Bokhari et Moslim

(8) Coran 8/24.

(9) Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.