Le nœud tient toujours

0
1546

Aicha, que Dieu l’agrée, demanda un jour au Prophète, paix et salut sur lui : « Comment est ton amour pour moi ? Il lui répondit : « Comme le nœud de la corde » (voulant ainsi dire qu’il était fort et sûr). A maintes reprises ensuite, elle lui demanda comment était le nœud, il lui répondait : « toujours inchangé… ». » (1)

Nous savons tous et toutes que la Parole Sainte de Dieu dans le Coran est un message universel et un message pour toutes les périodes et tous les temps. Ceci vaut aussi pour les paroles prophétiques. Le prophète, paix et salut sur lui, à travers Son noble comportement, nous donne des clefs pour vivre sereinement et en paix où que nous soyons, qui que nous soyons et peu importe la période et l’époque où nous vivons. En étudiant les différentes facettes de l’être le plus parfait, l’être le plus complet, pourvu des plus hautes qualités, nous avons une ligne directive afin de vivre heureux avec ceux qui nous entourent, avec nos familles et avec la personne qui partage notre vie.

Il a appris aux cœurs de milliers de gens ce qu’est l’amour, la paix, la compassion, la miséricorde, le pardon, l’empathie, le soutien, l’entraide, le sacrifice, le don de soi mais également à tous les couples à travers les temps ce qu’est la galanterie, le respect mutuel, l’amour conjugal et le comportement de miséricorde et de tendresse qui devraient unir chaque couple.

Nous voyons dans les différents récits de la vie conjugale du bien-aimé, paix et salut sur lui, qu’Il est  tout simplement le plus grand gentleman de tous les temps. Il savait comment parler à ses épouses, Il passait du temps avec elles et était à leur service. Il savait comment apaiser les craintes et les doutes et ce récit le montre bien.

Ce récit nous montre une épouse avec un cœur d’une grande sensibilité, une épouse avec ce cœur qui a besoin d’être rassurée, besoin de se sentir aimée, besoin d’entendre que tout va bien. Toutes les femmes ont ce besoin et les façons d’exprimer ce besoin peuvent être verbales ou comportementales. Il suffit juste de connaître la personne pour savoir à quel moment elle a besoin de s’entendre dire que le nœud de la corde est inchangé !

En face, le plus noble des hommes, le meilleur des êtres, le plus doux des époux répond par ce qu’il y a de plus fort : « mon amour pour toi est tel le nœud de la corde ! Il est solide ». Le prophète de Dieu ne la laisse pas sans réponse. Le prophète du Miséricordieux emploie des termes apaisants et le récit va plus loin… Lorsque notre mère Aicha, que Dieu l’agrée a encore besoin de s’entendre dire «  je t’aime », le prophète ne se lasse pas, Il est là, Il comprend ce besoin et Il répond !

Alors tous ces discours qui voudraient nous faire croire que le romantisme n’est pas dans les cultures arabes, que l’on ne sait pas se dire « je t’aime », que ce n’est pas dans nos mœurs. Tous ces discours qui voudraient nous faire croire qu’un homme ne sait pas montrer ses sentiments, qu’il ne sait pas dire de mots doux et aimants. Tous ces discours ne cachent parfois qu’une fuite parce que l’on a peur, parce que parfois l’on est fier, parce que l’on prend pour une faiblesse le fait d’exprimer ses sentiments. Mais ce récit nous montre bien que l’amour a toute sa place dans nos couples, l’amour est ce qui a lié le cœur du bien-aimé de Dieu à ses épouses.

On apprend à aimer si on ne sait pas le faire, on peut apprendre à aimer mais également à le montrer et le dire. Quoi de plus beau ? N’est-il pas notre exemple cet homme d’une galanterie que nul n’égale ? Cet homme d’un comportement distingué qui sait et comprend les besoins de ses épouses et qui y répond par des mots ! Parce que trop souvent on entend dire que l’amour ce sont des preuves et des gestes ce qui est tout à fait vrai, à quoi bon des mots si les comportements disent tout le contraire; mais il y a aussi les mots pour apaiser les maux et nous devrions au sein de nos couples en user et en abuser !

Suivre la Sunna c’est aussi cela, bien plus qu’une tenue ou une apparence, c’est un cœur doux et aimant ! C’est un comportement romantique, respectueux des sentiments d’un être sensible qu’est la femme, ce sont des paroles douces, des mots d’amour réconfortants et apaisants, des mots qui couvrent tous les maux et qui tiennent le cœur au chaud !

Qui veut suivre le chemin du prophète, paix et salut sur lui, qu’il l’emprunte avec tout ce que cela comporte d’actions et de pratiques mais surtout qu’il l’emprunte avec tout ce que cela comporte de bonnes mœurs, de distinction, de bonnes paroles, de galanterie et de respect envers le cœur des épouses qui ont besoin d’être rassurées quand bien même cela serait plusieurs fois par jour !

L’amour se cultive, se ravive, se dit, se partage…. Ce sont des efforts à faire avant le mariage, pendant les premiers mois et durant toutes les années que partageront les conjoints sans jamais se lasser car c’est aussi en cela que consiste l’engagement solennel pris devant Dieu au travers des liens sacrés que sont ceux du mariage.

Que l’amour l’emporte…!

(1)Rapporté par Abu Nu’aym dans al Hilyah

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.