Un invité plus que parfait

1
260

Cher  journal,

Depuis quelque peu j’attends un invité très spécial. Quelle joie je me fais que de l’accueillir! Sa présence m’enchante le cœur et redonne vie à cette âme en chantier, cette âme morte, cette âme insouciante.          

Autour de moi, il fait froid, prisonnière de ce semblant de Bonheur, otage de la mécanique du quotidien. Mais sa venue, c’est le souffle du renouveau, c’est comme un  nouveau départ.

Ici,  on repeint, on nettoie, on range, on fait place, on décore…  Préparations corps et âme à ce printemps du cœur qui vient fleurir les bourgeons de la foi. Tout le monde s’organise à sa façon pour profiter de sa venue au mieux.

PROFESSEUR

Parfois, j’aimerais l’appeler professeur, car ses enseignements sont formateurs et m’en apprennent à chaque fois davantage, tant sur lui que sur moi. Telle une lumière dans l’obscurité ténébreuse, il purifie le corps pour mieux alimenter l’esprit. Une grande école où tout le monde rêve d’entrer, l’école de la recherche de la proximité de Dieu. 

«  Et qui endurent dans la recherche de l’agrément de Dieu, accomplissent la Salat et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale »  (1)

GUIDE

Avec lui, je m’évade et hisse les voiles d’un navire dont le capitaine est l’Amour : l’amour de Dieu, l’amour en Dieu, l’amour  pour Dieu.  Me recentrer sur mon essence, appeler la miséricorde et supplier le pardon divin.

« Votre Seigneur est Celui qui fait voguer le vaisseau pour vous en mer, afin que vous alliez à la recherche de quelque grâce de Sa part; Certes Il est Miséricordieux envers vous » (2)

Dirigée par la lune et les étoiles, je voyage le cœur allégé. Le calme et la sérénité de sa présence me laissent le temps de méditer sur mon parcours spirituel : « où en suis-je dans ma relation au Créateur ? ». 

MEDECIN

L’excursion est scindée en 3 étapes : « l’île miséricorde », « l’île du pardon », « l’île de l’affranchissement du feu de l’enfer ». J’essaie de trouver refuge en chacune d’elles mais parfois, l’égo fait obstacle. 

Alors, tel un médecin, cet invité que nous chérissons tant, guérit les maux des cœurs malades et purifie les âmes par quelques antibiotiques : dikr, salat, coran. Les effets secondaires de ces antibiotiques ? L’apaisement, la quiétude, la sérénité… La dose conseillée ?  À prendre sans modération !           

« Certes, c’est par l’évocation de Dieu que se tranquillisent les cœurs »  (3)

AMI

« Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles », disait Indira Gandhi. Suis-je en diapason avec mes actes ? Les versets du Coran résonnent-ils en moi ? Ma ligne était-elle disponible ou mon cœur sonne toujours occupé, en mode avion ?

Tel un ami, il me tend  la main et m’accompagne pour ensemble faire chemin vers Dieu. Mieux que ça, il me redonne un élan et la force de continuer dans cette même dynamique. Et comment ? En m’offrant le goût d’une spiritualité profonde et d’une intimité avec Dieu.

SOUVENIR

Et puis quand il part, j’erre muette, telle une orpheline dans le désir de le retrouver. Quand sera notre prochaine rencontre ? Les cœurs pleurent à gros sanglots son départ, et si seulement sa compagnie était éternelle !

Tant de souvenirs à ses côtés ! Je me rappelle que lorsqu’il venait, la maison était lumineuse. Je voyais mes parents lire le Coran, j’enviais ce sentiment de paix intérieure. Alors, je voulais goûter à cette aventure spirituelle, j’ai commencé par des demi-journées, puis une journée, puis deux, puis le mois dans sa totalité. C’est donc progressivement que j’ai appris à l’aimer.

La famille se réunit, les mosquées se remplissent. Combien j’aimais me rendre à la mosquée, ce lieu où je me sens en sécurité, comme un petit chez moi. Ce lieu de rencontre de toutes les cultures, de tous les âges. Que de formidables moments de partage, de sourires et de gentillesse. 

Le voila arrivé !  Ouvre ta porte, il s’agit du mois de RAMADAN.

« Ô vous qui croyez, le jeûne vous est prescrit tout comme il a été prescrit à vos devanciers, afin que vous adoptiez la piété. » (4)

(1)   Coran : S13.V22

(2)   Coran : S16.V66

(3)   Coran : S13.V28

(4)   Coran : S2. V183


illustration par Hafsa Bouazza, 16 ans

1 commentaire

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.