Puis-je profiter du mois du Ramadan même si je ne sais pas lire, ni ne comprends la langue arabe ?

Le mois du Ramadan, appelé communément le « mois du Coran », est un mois très singulier. En effet, durant ce mois, Dieu ouvre les portes du Paradis, ferme les portes de l’Enfer et répand sur Ses serviteurs de nombreuses bénédictions. La récompense des œuvres y est multipliée et nous sentons que l’adoration durant ce mois béni, est facilitée.

Une des raisons qui rendent ce mois hautement spirituel, est le fait que Dieu ait descendu le Coran durant ce dernier :

« Le mois de Ramadan durant lequel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement ». (Sourate La vache, verset 185).

Il est donc évident que pour le croyant, le Coran aura une place centrale dans son adoration durant ce mois de jeûne. Ce sera l’occasion d’approfondir ce lien avec la Parole de Dieu, à travers sa lecture, son écoute, sa récitation et sa méditation.

Aussi, Dieu a choisi la langue arabe pour révéler Sa Parole, et c’est en grande partie un des éléments de la Beauté du Coran.

[1] Alif – Lâm – Râ. Ce sont là les versets du Livre explicite. [2] Nous l’avons révélé en langue arabe, afin que vous puissiez le comprendre. (Sourate Youssouf versets 1-2)

De l’avis de tous les commentateurs, musulmans ou non, le style du Coran est un chef-d’œuvre inégalé : concision, harmonie, éloquence, rythme, beauté…

Je ne m’étalerai pas sur la valeur de cette langue si riche, là n’est pas l’objectif de mon écrit, retenons juste que la langue arabe est une clé pour avoir accès au Coran.

Maintenant que cet élément est posé, la question légitime pour un non arabophone est de savoir si nous pouvons bénéficier des bienfaits du Coran et de ses récompenses si nous ne maîtrisons pas la langue arabe ? Pourrons-nous en profiter autant ? Est-ce que notre rétribution sera moindre ?

Pour parvenir à donner quelques éléments de réponse, nous commencerons par ce magnifique hadith (parole du Prophète, Paix et Bénédiction sur lui) :

La mère des croyants Aicha (que Dieu soit satisfait d’elle) a dit : ” Le messager de Dieu (paix et bénédictions de Dieu sur lui) a dit : ” Celui qui est habile dans la récitation du Coran est avec les anges nobles et bons. Et celui qui récite le Coran avec hésitation et difficulté recevra une double récompense.” (Rapporté par Al-boukhari et moslim).

A travers cette parole prophétique, nous voyons que celui qui ne maîtrise pas la langue arabe et qui fait l’effort de lire, d’apprendre et de se rapprocher de Dieu, ne sera pas lésé.

Ce qui est important, est de faire ce pas vers Dieu, d’avoir la grande intention de Lui plaire et Dieu Se rapprochera de nous.

Abû Dharr rapporte que le Messager de Dieu (Paix et Bénédiction de Dieu sur lui) a dit :

« Dieu Le Sublime a dit : Celui qui s’approche de Moi d’un empan Je M’approcherai de lui d’une coudée, s’il s’approche de Moi en marchant, Je M’approcherai de lui en courant, et celui qui Me rencontrera avec le poids de la terre de péchés sans qu’il ne M’associe rien, Je le rencontrerai d’autant de pardon ». (Hadîth Sahîh, Muslim, Ibn Mâjah et Musnad Ahmad).

Dieu ne met pas de distinction entre Ses serviteurs, si ce n’est la sincérité et la piété du cœur.

A la suite du verset cité plus haut (dans la sourate la vache où Dieu nous informe qu’IL a descendu le Coran durant le mois de Ramadan), Dieu nous explique qu’il n’y a pas de barrière entre Lui et Ses serviteurs : « Si Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, qu’ils sachent que Je suis tout près d’eux, toujours disposé à exaucer les vœux de celui qui M’invoque. Qu’ils répondent donc à Mon appel et qu’ils aient foi en Moi, afin qu’ils soient guidés vers la Voie du salut » (sourate La vache verset 186).

Dieu nous montre dans ce verset que Sa proximité est le fruit d’une demande sincère, cet élan du cœur qui cherche à trouver Dieu et à gagner Son amour. Ici, pas d’apparence, pas de barrière de langue ! C’est bien la volonté et la véracité de l’intention qui priment.

Maintenant que nous avons écarté cet obstacle de la « langue » (même s’il est important de tendre vers l’apprentissage), comment dans la pratique du quotidien, profiter pleinement de l’adoration ?

Parmi les éléments de réponse :

– il y a l’écoute du Coran. Même si nous ne comprenons pas le sens, le simple fait d’écouter le Coran a un effet apaisant sur le cœur.

Al-Hassan Al-Basrî a dit: «Méditer pendant une heure est meilleur que prier une nuit durant, sans cœur. »

–        Lire le Coran en français (même si la traduction ne remplace pas le sens et la profondeur originelle), c’est un premier pas vers la compréhension de la Parole divine.

–        Insister sur les invocations (dou’a), comme nous l’avons vu plus haut, l’invocation est un moyen de tisser ce lien avec notre Créateur, en montrant à Dieu notre besoin de Lui.

–        Prier avec ce que l’on a appris même si on ne connaît pas beaucoup de versets ou sourates.

Abû Dharr, que Dieu soit satisfait de lui, a rapporté : « Le Prophète (Paix et bénédiction sur lui) accomplit la prière nocturne en récitant un verset qu’il répéta jusqu’au matin. Ce verset est : « Si Tu les châties, ils sont Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c’est Toi le Puissant, le Sage.«  (Sourate La table servie verset 118) » [Ahmad (al-Albânî : Hasan)]

–  S’entourer d’une bonne compagnie. Malheureusement, durant cette période de crise sanitaire, nous n’avons pas accès physiquement à nos mosquées. Nous pouvons toutefois, suivre des rappels et les prières du Tarawihs à distance afin de garder cette ambiance spirituelle que procurait « la maison de Dieu ». Il est donc important de trouver une compagnie fraternelle qui va partager notre adoration, nous motiver, nous encourager et nous faire profiter de ses connaissances.

La liste n’est pas exhaustive, l’aspirant à Dieu saura trouver si Dieu le veut, le moyen de se rapprocher de Lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer