La retraite spirituelle

3
4206

Sa source dans le Coran et la sunna :

« [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens – Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout – Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : “Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent. »1

Sa source dans le Coran et la sunna :

« [Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens – Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout – Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : “Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent. »1

« Et quand Nous indiquâmes pour Abraham le lieu de la Maison (La Kaaba) [en lui disant]: “Ne M’associe rien; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent”. »2

L’ihtikaf ou retraite spirituelle est une habitude qu’avait le Prophète de s’isoler au sein de la mosquée durant le mois de Ramadan.

Il ne l’abandonnera jamais quitte à la rattraper le mois suivant.

« D’après ‘Aïcha, le Prophète fit la retraite spirituelle pendant la dernière décade du mois de Ramadan jusqu’à sa mort. Ses femmes, après sa mort, continuèrent à faire la retraite spirituelle. » (Sahih Boukhari)

 Il est intéressant aujourd’hui de nous pencher sur cet attachement  du Prophète à cette pratique.

En effet, on peut voir que l’ihtikaf a quasiment disparu des mosquées malgré l’importance et la valeur que lui donnaient les compagnons du Prophète.

Quant au débat sur la possibilité de pratiquer cette retraite dans toutes les mosquées ou non on ne citera comme preuve de la générosité divine qu’un seul verset sur lequel se sont basés de nombreux savants*.

« Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. »3

 La retraite spirituelle dans le cheminement du Prophète :

Tout jeune et avant les premières révélations qui allaient lui signifier le sens de sa vie ainsi que sa mission, le Prophète avait l’habitude de s’isoler.

Il quittait la vision désastreuse de son peuple pour se retrouver seul avec Dieu.

De cette retraite on en aura que très peu d’informations mais elle aura été fondamentale pour sa préparation à recevoir les révélations et pour son entrée dans l’Intimité divine.

Le Prophète avait une vie heureuse et remplie. Il était comblé par sa compagne Khadija qu’il n’oubliera jamais et chérira bien après sa mort. De sa maisonnée se dégageaient un bonheur et une chaleur extraordinaires.

Et pourtant le Prophète ressentait un besoin immense de s’isoler de la société, de sa famille et de son quotidien.

Il s’arrachait durant un très long mois pour se recueillir et méditer loin du bruit, loin du faux brillant de la vie. Mohammed (paix et bénédiction de Dieu sur lui) a toujours eu foi en un Dieu unique et a toujours eu en aversion les idoles.

Il cherchait donc dans sa retraite à se rapprocher de Dieu, à comprendre le sens du monde et de sa mission.

Les délices de son isolement, les lumières qu’il en puisera et qui aboutiront aux premières révélations de Dieu à Son bien-aimé il n’en décrira que quelques-uns de ses aspects.

Pourtant, par la suite, malgré le poids de sa mission et ses responsabilités croissantes il chérira ces moments d’isolement complet et d’intimité avec Dieu. Il arrachera au temps déterminé et en apparence trop court pour une telle mission des périodes entières pour ne se retrouver qu’avec Dieu.

Cet attachement qu’il gardera malgré le fait que Dieu lui ait tout pardonné et malgré la haute place qui lui était promise est un message clair pour les compagnons qui lui étaient les plus proches.

Vous goûterez délices et merveilles dans cette retraite mais les mots ne sauront les décrire. Ce secret ne sera percé que par ceux qui pratiqueront cette adoration hors du commun.

Quelques exemples de retraites des prophètes :

Elles furent pour de nombreux prophètes l’occasion de s’élever et de transformer ou mûrir leur for intérieur.

Le prophète Younes (Jonas) passera un séjour dans le silence et l’obscurité du ventre du poisson au fond de l’océan. Dieu lui inspirera dans cet isolement les plus belles paroles traduisant son état. Cette retraite forcée, après avoir été confronté à sa difficile mission d’appeler un peuple obstiné dans son infidélité, lui a permis de parfaire son éducation et de revenir vers son peuple armé des meilleures résolutions. Sa confiance en Dieu le précédant il trouvera que la guidée de Dieu aura déjà pénétré les cœurs de son peuple.

« Et Zun-Nun (Jonas) quand il partit, irrité. Il pensa que Nous N’allions pas l’éprouver. Puis il fit, dans les ténèbres, l’appel que voici : “Pas de divinité à part Toi ! Pureté a Toi ! J’ai été vraiment du nombre des injustes”. »

« Nous l’exauçâmes et le sauvâmes de son angoisse. Et c’est ainsi que Nous sauvons les croyants. »4

Le prophète Youssef (Joseph) passera une longue période en prison. Alors qu’il cherchait le moyen d’en sortir dans les débuts de son emprisonnement il se pliera entièrement à la volonté divine à la suite de ses sept années d’adoration et de recueillement.

Que s’est-il passé durant ces années qui furent certainement parmi les plus belles de sa vie… ?

« Il dit : “ Mais votre Seigneur est plutôt le Seigneur des cieux et de la terre, et c’est Lui qui les a créés. Et je suis un de ceux qui en témoignent. 

Et par Dieu ! Je ruserai certes contre vos idoles une fois que vous serez partis”. »5

Le prophète Ibrahim (Abraham) se retrouvera dans un feu catapulté par ses ennemis tant le feu était immense. Il y restera une certaine période qu’il décrira à la fin de ses jours comme la plus belle période de sa vie…

« Nous dîmes :  » Ô feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire”. »6

Le prophète Moussa (Moïse) quittera son peuple 40 jours, sur le mont Sinaï, durant lesquels il jeûna et se prépara à recevoir la Parole de Dieu.

« “Pourquoi Moïse t’es-tu hâté de quitter ton peuple ? ”

Ils sont là sur mes traces, dit Moïse. Et je me suis hâté vers Toi, Seigneur, afin que Tu sois satisfait. »7

Ramadan, tu viens bouleverser le déroulement de la vie tranquille. Tu arraches les âmes à leur sommeil, tu leur fais sentir le bien-être et la douceur de la prière.

Ton parfum précède ta venue, la joie s’empare de nos cœurs et le désir ardent de rencontrer Celui qui t’envoie a fait perdre à tout jamais le sommeil de Ses proches.

Les ouvertures de la retraite spirituelle :

On raconte que quelqu’un vint trouver Dja’far Sâdiq et lui dit :

« Fais-moi voir le Seigneur Très Haut », et lui de répondre aussitôt :

« Ô homme, lorsque Moussa le prophète a demandé à voir la Face du Seigneur, une voix venue de Lui a dit : « tu ne pourras jamais Me voir ».

« Mais -reprit l’autre- nous sommes le peuple de Mohammed, nous autres, il nous est permis de voir. »

« Liez cet homme, et jetez-le dans le fleuve », commanda Dja’far Sâdiq. Aussitôt on l’attacha et on le jeta à l’eau.

Il y plongea une fois et reparut à la surface en criant « Ô fils de Mohammed, vient à mon secours ! », et il s’enfonça une seconde fois sous l’eau. Quand il remonta, d’après l’ordre de Dja’far Sâdiq, on le laissa crier sans que personne ne lui tendit la main. Alors, n’espérant plus rien des assistants, il dit : « Mon Dieu, fais-moi cette miséricorde et vient à mon secours ».

Cette fois-ci Dja’far Sâdiq commanda qu’on le retirât de l’eau. Au bout de quelques instants, quand il fut revenu à lui, Dja’far Sâdiq lui demanda : « Eh bien, as-tu vu le Seigneur Très Haut ? »

« J’avais beau vous appeler, répondit-il, je ne voyais aucun secours. Lorsque, n’attendant plus rien de vous, j’ai mis mon espoir dans le Seigneur Très Haut, une porte s’est ouverte dans mon coeur, et quand j’ai regardé par cette porte, j’ai trouvé tout ce que je désirais. »

Maintenant donc, dit Dja’far Sâdiq, laisse-là tout le reste, et n’abandonne jamais cette porte.*

Cet homme de Dieu, descendant du Prophète, a su mettre cette personne devant Dieu tout en lui rappelant qu’il devait rester très attentif et vigilant quant à cette porte qui s’était ouverte dans son cœur.

La retraite te donne alors l’occasion de plonger dans le fleuve de ta détresse, de ton indigence et de la conscience de ta faiblesse de laquelle seul Dieu pourra te sortir pour te baigner dans le fleuve lumineux de Sa miséricorde et de Son amour. 

Combien de personnes passent sur cette terre sans que jamais cette porte ne s’ouvre dans leur cœur ?

La Foi, cette lumière que véhicule la parole divine a un cheminement que nous rappelle le Coran : l’ouïe, la vue et le cœur qui est la destination finale.

« Et si l’un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu’il entende la parole de Dieu, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas. »8

« Seigneur ! Nous avons entendu l’appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : “Croyez en votre Seigneur” et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés, efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien. »9

Dieu nous rappelle Ses bienfaits inestimables qu’il met à notre disposition :

« Puis Il lui donna sa forme parfaite et lui insuffla de Son Esprit. Et Il vous a assigné l’ouïe, les yeux et le cœur. Que vous êtes peu reconnaissants ! »10

C’est par cette écoute dont nous devons habituer notre être profond, que descend la lumière qui irrigue le cœur et lui donne vie et faculté d’observer :

« Dieu a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il revivifie la terre après sa mort. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui entendent. »11

La retraite spirituelle est donc un moyen d’accéder à ce silence propice pour être à l’écoute de ton Seigneur.

Même durant Ramadan tu n’échappes pas aux bruits de ce monde qui t’empêchent de t’élever, qui t’empêche de voir, de sentir cette proximité.

Ta retraite te permettra alors de mieux te connaître et de comprendre que les véritables obstacles entre toi et ton Seigneur ne sont pas à l’extérieur.

Ton ennemi n’est pas de l’autre côté de l’océan ou de l’autre côté de ta rue mais il se trouve dans tes entrailles.

Ces longs moments de silence, d’imploration, d’évocation de Dieu seront l’occasion de dévoiler ton âme et de découvrir Celui qui reste attentif à ton parcours. Celui qui t’attend alors que tu es perdu dans le brouillard de ton ego.

Seules ces retraites te permettront de connaître l’ampleur du travail à mener sur toi, l’océan à traverser.

L’ihtikaf est l’occasion de s’échapper, à travers une adoration continue et une méditation, des fausses urgences de la vie d’ici-bas. Dans cet isolement entre 4 murs, apparemment insupportable pour l’œil extérieur, tu te libères de l’étroitesse de la vie matérielle, de la puanteur des vices, de l’obscurité de l’insouciance pour te tourner vers les horizons infinis de Ton Seigneur. Tu t’ouvres alors à un monde ignoré jusqu’alors. Te voilà enfin assis devant Dieu afin de L’implorer avec insistance qu’Il t’ouvre Sa porte.

Cet isolement te permet de vivre en profondeur des sentiments que le quotidien fait s’évanouir. Tu peux enfin toucher, sentir, vivre ce que peu d’hommes ont vécu avant toi. Ces hommes qui ont découvert le secret. Un secret qu’aucun ne saurait décrire.

L’incitation divine à la retraite :

Nous pouvons lire à travers le Coran et les hadiths qu’une nuit hors du commun se cache à l’intérieur des 10 derniers jours de Ramadan. Elle renferme d’énormes récompenses.

Il y a là une merveilleuse invitation de notre Seigneur à prendre place parmi Ses adorateurs trop peu nombreux.

En effet, en nous cachant cette nuit Il veut nous voir plus souvent L’invoquer, L’implorer, L’adorer, L’aimer. Voici donc un prétexte de Celui qui aime pour voir Ses créatures bien-aimées.

Ce sera donc durant les dix dernières nuits que tu te présenteras devant Le Tout Puissant.

Celui qui sort d’une retraite spirituelle est alors forcément différent que lorsqu’il en est entré. L’âme se sera exercée à Sa présence pour peut-être se voir compté parmi Son Elite qui ne saurait L’oublier un instant.

Certes la nuit du Destin voit la valeur de l’adoration se multiplier de façon exponentielle mais Celui que tu chercheras est le Créateur de cette nuit et Il t’invite chaque jour, chaque heure et chaque seconde à vivre avec Lui.

« L’ihsan (l’excellence) c’est que tu L’adores comme si tu Le vois car si tu ne Le vois pas Lui te voit… »

« Maintenant donc, laisse-là tout le reste, et n’abandonne jamais cette porte. » et cherche ceux qui t’aideront à la garder ouverte à tout jamais.

* « La retraite peut être accomplie dans n’importe quelle mosquée où se tient la prière collective. La retraite la plus méritoire est celle que l’on fait dans l’une des trois mosquées suivantes : la Mosquée Sacrée à la Mecque, la Mosquée du Prophète à Médine et la Mosquée Al-Aqsâ à Jérusalem. » (Ouvrage publié par le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques d’Égypte, 1993. Quelques adaptations sont faites par Islamophile.org).

* Le mémorial des saints

 

1 Sourate 2 (al Baqara) V.125

2 Sourate 22 (al-Hajj) V.26

3 Sourate 2 (al Baqara) V.187

4 Sourate 21 (al Anbia) V.87/88

5 Sourate 21 (al Anbia) V.56/57

6 Sourate 21 (al Anbia) V.69

7 Sourate 12 (Ta-Ha) V.83/84

8 Sourate 9 (Tawba) V.6

9 Sourate 3 (Ali-Imran) V.193

10 Sourate 32 (As-Sajda) V.9

11 Sourate 16 (An-Nahl) V.65

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.