Comment gérer un enfant difficile ?

0
3883

La société d’aujourd’hui est, en matière d’éducation de l’enfant, la résultante des théories de la psychanalyste Françoise Dolto pour qui il était interdit d’interdire.

Après constat d’un nombre impressionnant d’enfants rois, élevés sans limites aucunes, les pédagogues d’aujourd’hui clament que l’enfant a avant tout besoin d’être cadré, d’avoir des limites et de recevoir une éducation rigoureuse sans laquelle il ne peut s’épanouir.

L’enfant difficile est souvent qualifié de « tyrannique ». Quand il parle, certains mots sont courants dans sa bouche : « Je ne veux pas » « Je refuse » « non et non ». Il sera de plus en plus difficile aux parents, de trouver une voie éducative.

Le prophète de l’Islam (saw) nous enseigne « un parent ne peut rien léguer de mieux à son enfant que le bon comportement » (parole rapporté par atTirmidhi).

Pourquoi un comportement difficile se produit-il ?

1. L’enfant exprime parfois ses sentiments à travers son comportement parce que c’est la seule façon qu’il connait pour vous dire comment il se sent, ce qu’il ressent au fond de lui-même.

2. Il est important de savoir que l’enfant réfractaire use de violence pour se sentir en sécurité, pour se protéger. Lui donner le sentiment de sécurité c’est contribuer à réduire sa volonté de puissance, et ses réactions agressives.

3. Un enfant réfractaire à tout est en vérité un enfant qui manque de confiance en lui. Les parents doivent manifester beaucoup d’amour et d’affection à leur enfant quand bien même la réaction de l’enfant reste violente. (combien de maux proviennent avant tout d’un manque d’amour !)…..

Attitude à adopter par les parents

Il convient de savoir que les enfants difficiles sont pleins d’énergie, d’obstination et d’opiniâtreté. Ce sont en général des enfants intelligents bien organisés qui se fixent des objectifs précis qu’ils poursuivent avec succès. C’est pourquoi, ces parents doivent apprendre comment se conduire avec eux. Car, si les parents savent guider l’enfant dans des directions positives, ils pourront obtenir des résultats très satisfaisants qui les étonneront. L’essentiel est d’être convaincu qu’il est possible de réussir l’éducation de l’enfant difficile et de s’en remettre à notre Seigneur.

L’éducation de ce type d’enfant exige des parents, une présence constante, une force morale à toute épreuve, une patience d’ange, et une compréhension de tous les instants. « Et Dieu est avec les Patients », les parents qui s’énervent ou qui, excédés, usent de la violence commettent une erreur impardonnable.

Si l’enfant réfractaire et tyrannique a besoin, plus qu’un autre, d’affection, de compréhension, et de patience, il a aussi besoin de limites.

Besoin fondamental d’émettre des limites

Les parents à tendance laxiste qui permettent tout à l’enfant doivent savoir que leur perception de l’éducation engendre des personnalités mal construites qui, devenues adultes, seront malheureuses et surtout feront souffrir leur entourage. L’absence de frustrations indispensables générera plus tard un seuil très bas au déplaisir. Beaucoup de personnes qui ne peuvent supporter, à l’âge adulte, le moindre déplaisir et veulent tout obtenir facilement, et parfois même usent de violence, ont été des enfants qui n’ont jamais été frustrés.

Pour bien grandir, l’enfant a besoin d’une expérience de frustration. Chaque parent doit prendre le risque d’un désamour temporaire de son enfant, au travers duquel celui-ci fera l’expérience d’une limite. Donner des limites claires et précises sur l’heure du coucher, le repas à table, la propreté….sur quasiment tout, des limites fermes mais acceptables.

Les 7 règles de base

Les parents doivent se fixer les règles suivantes :

1- Le couple parental doit être d’un même avis :
La moindre faille dans le couple permettra à l’enfant de s’y engouffrer. Ceci aura pour effet d’insécuriser l’enfant et par voie de conséquence d’exacerber sa violence. Les parents doivent présenter un seul front sans la moindre faille. (Ne jamais ébranler l’autorité d’un parent devant l’enfant).

2- Imposer des horaires fixes :
Il convient de ritualiser l’éducation de l’enfant. Des heures fixes pour les repas, pour le coucher…

3- Il ne faut jamais revenir sur sa parole :
Une punition reste une punition et doit être effectuée.

4- Valoriser votre enfant. Récompenser toujours ses comportements positifs :
Faites lui comprendre que vous le savez capable de gérer certaines situations par ses propres moyens, mais que vous êtes toujours à ses côtés quand il a besoin de vous.

5- Si vos enfants crient et disent des grossièretés et que vous essayez de dépasser le bruit qu’ils font en criant vous leur fournissez simplement l’exemple que la force et le pouvoir sont les moyens de résoudre les conflits.

6- Réfléchissez à sa conduite et décrivez-la d’une façon favorable plutôt que négative :
Ne dites pas, par exemple, qu’il est « ingérable » ou « épuisant », mais qu’il est « plein d’énergie » et « passionnant ».

7- Pendant la crise, éviter les longues discussions :
La discussion donne le sentiment à l’enfant qu’il est l’égal des parents. Au lieu d’une longue discussion il faut se borner à rappeler les règles à suivre. Il doit les respecter un point c’est tout. Après la crise prendre le temps de parler à l’enfant, avant il n’est pas apte à vous écouter.

Pour conclure, que Dieu vienne en aide à chacun d’entre nous et Puisse-t-Il nous guider et nous donner la patience nécessaire à l’accomplissement de notre responsabilité qu’est l’éducation de nos enfants. Ameen

1 commentaire

  1. salam
    j\’essai in cha allah de fixer ces 7 régles de base, Dieu nous aide pour accomplir cette responsabilité que je trouve très difficile vis à vis de nos enfants adolescents,

    un très bon artile ,
    Que Dieu vous recompense , amine

  2. a salem aleikoum oukhti,
    SobhanaLlah, j\’ai aussi écris sept règles de base pour élever ses enfants. Ces règles rejoignent complétememnt les votres.
    Comment joindre cette soeur?

  3. salam
    merci\’ d\’avoir ce sujet important car tous les parents qui ont un souci de l\’education de leurs enfants ressentent vraimemrnt ce besoin d\’echange
    mais j\’ai une petite remaque, pourquoi pas citer un exemple de la vie du prophete pour enréchir le débat
    baraka allaho fik

  4. J AIMERAI REMERCIER INFINIMENT LES COMMENTAIRES DES FRERES ET SOEURS, je pense que c\’est comme cela , dans la fraternité que l\’on peut avancer. Barak ALLAH FIKOUM. UN SECOND ARTICLE EST EN COURS SUR LE COMMENT TRANSMETTRE NOS VALEURS AUX ENFANTS?
    JE VOUDRAIS DONC LAISSER MON MAIL AUX INTERNAUTES AINSI QU A LA DIRECTION DE PSM ET RESTE OUVERTE A TOUTES PROPOSITIONS.
    Puisse ALLAH FAIRE GRANDIR NOTRE FOI A TOUS ET NOUS RECOUVRIR DE SA LUMIERE . AMINE
    MAIL/noorhalanoor@yahoo.com

  5. Mon fils et ma fille sont ma raison d\’être, je ferai tout pour qu\’ils soient épanouis. [size=x-large]MAIS JE N\’ARRIVE PAS[/size] :X Quand je fais beaucoup d\’efforts, il ya toujours les autres pour me rappeller que je n\’ai pas réussi leur éducation (maîtresse,famille,entourage) alors vous recommencez vos crise de colère, vous vous levez en criant, vous mangez en criant, et vous vous couchez en criant, et quand tout le monde est endormi vous regrettez chaque geste et chaque mot. Bref l\’aide de l\’entourage est très importante et il ne faut pas l\’a négligé bon courage à tout le monde, et n\’oubliez pas salat el istikara ça fait du bien même si on n\’a pas toujous une réponse merci pour cet article

  6. salamalekoum, ton message me touche quand à l\’éducation des enfants, tu n\’es pas une maman isolée a vivre se genre de chose moi aussi maman de 5 filles je vis et j\’ai vécu les même ressenti et les même conditions d\’éducation les parents n\’ont pas le mode d\’emploi pour élévé ses enfants de plus que chaque enfant est différent et nous tentons de nous adaptés à leur caractère chose qui est très difficile de plus que nous femmes vivant en france nous avons une vie active et peu de temps pour nous reposer même si les femmes ne travaillent pas toujours nous avons énormement de responsabilité pour éléver nos enfants référont nous à la douceur du prophète paix et bénédiction sur lui je te dis ça mais j\’avoue avoir du mal a le faire prions pour tous les parents de ce bas monde qu\’ALLAH soubhanou leur vienne en aide

  7. je vous remerciee pour ce sujet d\’une grande utilité éducatif et surtout a nos jour que les parents sont trés ocupé par leur travail et ils ont oubliè leur mission principale qui est l\’éducation optimale de leur enfants

  8. je trouve l\’article interessant ,moi meme maman de deux filles; la petite pour le moment est agreable mais la grande n\’arrete pas avec ses crise j\’en ai assez des fois je crie je punis mais sa ne change rien je ne sait plus quoi faire . votre article ma ouvert un peu l\’esprie j\’esper que sa va marcher.

  9. Salam 3 aleykoum,

    Aux parents qui veulent bien faire mais qui ont du mal à être le parent qu\’il souhaiterait être, je conseille vivement la lecture \ »il n\’ y a pas de parents parfaits\ » de FILLIOZAT Isabelle.
    Il nous aide à mieux nous analyser en tant que parent pour mieux se liberer de nos entraves. A completer par \ »j\’ai tout essayé\ » du même auteur, un ouvrage qui se place du côté des enfants en motivant les adultes avec des explications simples et des conseils pratiques faciles.
    ces livres m\’ont aidé à être plus patiente, à mieux comprendre mes enfants et notre relation s\’en est grandement améliorée.
    Qu\’allah nous aide et nous montre le chemin.

  10. salam alaikoum wa rahmatoullahi wa barakatouh
    Que dieu fasse des enfants de la soeur ou le frere qui a ecris ces conseil des enfants pieux qui seront toujours sous la protection divine qui feront la joie des yeux et du coeur de leurs parents qui seront une fierté de l islam yaaa rabbi amiiin

  11. JAPPRECIE les conseils que vous nous donnez pour ma part ils sont vraiment de qualite. et je crois ke ca ma bcp apaise surtout consernant les cris ,je cherchais tjrs a crier puiske mon garcon de 3ans mais ki es vraiment en avance sur son age,et je viens de comprendre ke cetais pa la meilleure facons .AVEC DIEU et avec ces conseils ke vous ns enseignes je reussirai jen sui sur son education car ces le plus gros cadeau ke je puisse lui offrir.MERCI

  12. Assalam alaikoum
    Sincèrement Allah vous récompensera pour ce sujet abordé, il est vraiment très vital de sauver ses enfants. On a été dans un climat de peur des parents et on essaye d’élever nos enfants sans violence mais sans succès, car c’est purement notre faute et notre incompétence en la matière qui nous dirigent vers l’échec. Espérons que vos conseils donneront un nouveau élan à notre situation et à nos essais.
    Merci beaucoup.

  13. pour ma par j’aime beaucoup votre vision des choses , qui pour moi me parais actuellement difficile , je vie seul avec mon petit garçon que j aime profondément m’est qui me pousse dans m’est retranchement j ai tous essayer mais la j avoue être a bout , mon petit garçon va loin , n écoute rien dit des gros mot tape ne suis pas les consignes et a l école sa va pas mieux difficile de trouvé du positif pour le motivé et notre relation ce dégrade ce qui me pèse car je l aime et pourtant je ne lâche rien , et seul je fatigue car usure moral toujours en confrontions . rencontre avec psychologue , kinésiologue , tout t est mi en place moi même pense prendre rdv pour thérapie de groupe avec mon petit garçon . la patience pour ma part est minime car maman seul fatigué au bord des larmes . et pourtant je croix en vos dires et désirerais que votre méthode fonctionne ,car je ne baisse pas les bras car je l aime et désire l aider

  14. Selem j aime bcp vos conseils mais le soucis ke g c est ke mon garçon de 10ans à la maison ça va il respect les règles mais une fois à l école c est une autre personne ne respecte pas les autres casse des choses ments cri et donne des ordres aux autres avec tout cela l école ont ts essayé mais rien alors ils ont décidé de le mettre sous contrat âpres plusieurs bêtises il le renvoie g été cher des spécialistes (payer de ma poche) mais il me dise k il a rien pas mature je suis perdu et qd je lui parle il me di k il ne va plus rien faire merci de m aider Barakelah o fikoum

  15. Je vous remercie pour ce sujet. mon bébé de 3 ans il est tellement active et intelligent que je pense qu’il est vraiment en avance sur son age il sait tous faire parfois il est très calme très gentille et parfois il est,,,,,,Notre vie moderne est le problème ,les parents travaillent toute la journée et toute la semaine alors l’enfant sera mis soit au jardin d’enfant ou chez les grands parents et ça le plus grand prob car ils vont dépasser tous nos règles qu’on a lui appris, par ex : laisse le faire ce qu’il veut , donner à manger à n’ importe quel moment , lorsqu’il fait des bêtises ne sera pas punis. lorsqu’il casse ces jouets en lui achète une autre directement ,,,,,,,,,,,, alors à mon avis on doit être (les parents) très passionnant, un peux sévère avec des punitions variables selon les bêtises et surtout pas de violence , lui comprendre qu’il un brave , intelligent et compréhensible a des bon moments.

  16. bonjour j’ai bien compris vos conseils mais ma fille à 9 ans et jusqu’à cet age elle fait ce qu’elle veut quand je dis non elle se met a pleurer pendant des heures
    ce qui me rend nerveuse et je la frappe .que dois faire? S’il vous plait aidé moi

  17. Madame
    j’ai un garçon de 13 ans fait qui pique des colére sans savoir pourquoi si on lui dit NON alors ceci l’eu rend colérique il jete tout ce qui trouve et si vous vous trouvez a ce moment là il vous le jète part la figure il a casé trois portable etc au collége ce n’ai pas ça !!!! je voudrais le mette dans une école militaire ceci est -il possible dite moi
    cordialement
    Madame agnès lemoine

  18. Bonjour Madame Lemoine

    Je me permets de répondre à votre message. Si votre enfant est colérique c est qu’il a une colère en lui sur laquelle il faudrait en urgence mettre des mots. En étant agressif il exprime un mal être. Si vous ne faites rien il pourrait dans le pire des cas développer des comportements à risque pour lui et pour autrui. L’école militaire n’est à mon sens absolument pas la réponse adéquate.
    Prenez RDV avec un thérapeute spécialiste de l’adolescent.
    Courage et patience.
    Linda BENDJAFER.
    Psychologue.

  19. bonjour,
    je vie seul avec mes 3 enfants, j’ai une fille de 14ans qui me donne beaucoup de mal…elle m’a avoué il y a pas longtemps qu’elle avait un petit copain après l’avoir surprise au télèphone avec lui. Depuis je l’ai puni en lui enlevant téléphone, ordinateur, sorti…
    Malgré que nous sommes séparé son père et moi nous sommes sur la même longueur d’onde en se qui concerne les enfants
    j’ai beau discuté avec elle j’ai l’impression qu’elle s’en fou et après elle s’excuse et ensuite elle me retiens tête. si vous avez des conseils à me donner je suis preneuse

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.