All for Joomla All for Webmasters
jeudi 21 mars 2019

La Perception du cœur

Au niveau intellectuel, l'Homme est privilégié par rapport à d'autres créatures de Dieu, car, doté d'une raison, il peut réfléchir et percevoir des idées et des faits abstraits imperceptibles par les sens communs qui sont la vue, l'ouïe, etc.

En Islam, la raison saine est le point d'attache de toute responsabilité. Est-elle pour autant l'outil principal qui mène aux sommets de la foi ? A l'agrément de Dieu ?

Être ou ne pas être ?

Tout à coup la bagarre éclate dans ma tête, une bagarre verbale entre moi et un adversaire virtuel qui représente une personne réelle ou non dans une situation susceptible d’arriver, ou pas. Cela m’arrive souvent, et j’en sors toujours vainqueur, car j’ai la magnifique possibilité d’arrêter le temps, appuyer sur la touche « pause », pour bien préparer ma prochaine réplique. Quand ce n’est pas une bagarre, c’est une question qu’on me pose, que je me pose puis, l’exercice consiste à argumenter finement et délicatement pour convaincre. Cela peut aussi se présenter sous forme d’une discussion amicale.

Pourquoi la vie ?

Pourquoi la vie ? Question centrale, question vitale, question refoulée, question étouffée, question insensée pour d’aucuns!

C’est une question à ne pas poser en public à une époque dépourvue de sens et occupée à d'autres problèmes concernant le comment des choses et non leur pourquoi. Notre époque technique et scientifique curieuse de tout, ouverte sur l'univers sidéral comme sur l'univers moléculaire, fouineuse, méticuleuse, observatrice du moindre détail et de toute chose, reste cependant tragiquement étrangère à cette question.

Le sens des priorités

A l’heure de la mondialisation où certains voudraient voir l’émergence d’une pensée islamique unique, « cheikh Google » s’attèle à orienter la « oumma » à coup de fatwas importées du moyen orient, souvent en décalage avec la réalité du contexte européen, entrainant, en conséquence, les frustrations ou la schizophrénie des uns qui ne se reconnaissent pas dans le modèle qu’on leur propose ou la marginalisation des autres qui cherchent, à travers ces fatwas, à justifier leur manque de repère identitaire et le rejet de l’autre sous prétexte qu’il ne partage pas la même foi ou les mêmes idées.

Le programme spirituel quotidien : Clé de voute du cheminement vers Dieu

Les dépositaires de la lumière céleste, voués à Dieu, s’accordent à dire que celui qui n’a pas de programme spirituel ne peut espérer voir sa foi se renforcer. Cette dernière ne peut pénétrer et se fortifier que dans le cœur de ceux qui, détachés de ce bas monde, vouent à Dieu un culte exclusif, L’évoquent abondamment et veillent la nuit en prière. Les hommes et les femmes qui ont accompagné le Prophète de l’Islam (BSDL), respectaient avec une rigueur exemplaire un programme d’adorations quotidien (lecture du Coran, actes surérogatoires…).

Lis, je ne suis pas lettré

Voici ce qu’a répondu à trois reprises le Prophète Mohammed (Paix et bénédictions sur lui) à l’Archange Gabriel (Paix sur lui).

Tel a commencé le combat du Prophète (Paix et bénédictions sur lui) pour que l’Homme puisse avoir accès à la Révélation.

Islam entre approche parcellaire et démarche prophétique (1/3)

La sagesse qui permet de penser l’islam d’une façon à la fois authentique, complexe et globale fait défaut de nos jours au profit de lectures fragmentaires et d’interprétations parcellaires. Pourtant, cette aptitude à “penser global’’ constitue, à bien des égards, la spécificité même du discours coranique et de l’enseignement prophétique. La pensée fragmentaire réductrice incarne quant à elle une dérive qui a pris de nos jours une ampleur considérable. De ce fait,  la capacité à rassembler et à structurer la pensée musulmane dans le respect des intentionnalités de la Révélation est devenue progressivement étrangère aux musulmans, y compris les érudits.

Le cheminement entre liens et performances

En parlant de cheminement, celui-ci se fait-il par des performances, c'est-à-dire des actions, des bonnes œuvres, des réalisations mesurables qualitatives et quantitatives, ou par l’établissement de liens forts et de qualité ?

Du coeur et de la spiritualité musulmane

L’état de notre cœur. Voilà le souci majeur qui doit profondément toucher et interpeller chaque croyant. Le sort définitif de chacun d’entre nous dépend de l’état de notre cœur, et c’est lui qui fixera notre place éternelle auprès de Dieu.

Quelques traits de la personnalité du musulman

La personnalité est une structure complexe. Certains, la comparent à un oignon qui comporterait plusieurs peaux successives[1], d’autres[2], à une enveloppe et son squelette. L’enveloppe étant son aspect apparent, et le squelette étant le creuset où se mélangent les énergies et les forces avec lesquelles elle s’exprime. Selon le Dictionnaire de Psychologie, elle est « un ensemble structuré des dispositions innées et des dispositions acquises sous l’influence de l’éducation, des interrelations complexes de l’individu dans son milieu, de ses expériences présentes et passées, de ses anticipations et de ses projets »[3]. Cette définition met en lumière trois composantes principales de la personnalité humaine, responsables de son éclosion et de son développement : 1- les structures psycho-physiologiques innées de la personne, 2- son acquis éducatif et 3- son œuvre volontaire et consciente sur son histoire individuelle. Précisons aussi que, la personnalité, étant unique et propre à l’individu, elle le distingue des autres même s’il a des traits communs avec eux[4]. Elle est, de ce fait, un facteur de différenciation.

Free WordPress Themes, Free Android Games