All for Joomla All for Webmasters
lundi 16 septembre 2019

Un retour acerbe

Ces vacances s’annonçaient différentes. L’état du monde et des pays arabes y était pour quelque chose. Tout semblait rentrer dans l’ordre trois ans après la révolution. Mais le coup d’état égyptien avait remis de l’huile sur le feu. Tout avait rebasculé.

Mon père m’a rendu visite

- « Comment tu vas ? »

- « Un peu fatiguée, j’ai mis du temps à m’endormir.. »

C’est vrai, j’avais mis du temps à m’endormir, mais ma fatigue ne pouvait entraver cette joie immense que j’avais de le voir. Il était là, près de moi.

Un instant précieux. Aussi précieux que rare.

Rencontre avec les converties

C’est dans une petite ville du Nord de la France qu’eut lieu une rencontre riche en émotions. Un moment de partage, d’écoute et de rétrospection nous a été donné durant une après-midi.

L’idée d’organiser une conférence avec les converties est venue naturellement à nos esprits. La forme fut copiée sur une rencontre pareille qui eut lieu, il y a quelques années dans le Nord-Est de la France.

De l’autre côté de la porte

L’instant est grave. Désormais rien ne comptait plus que cela. Les masques tombent et la sincérité de chacun se jauge.

Elle aimait être ici parmi tous ceux-là. Elle avançait mais elle ne savait pas pourquoi. Elle s’accrochait mais ne savait pas comment. Comme emportée par le courant. Un courant délicieux, une vague douce. Son objectif était posé pour cette année. Elle devait apprendre un certain nombre de versets.

Lettre à une athée

Après avoir eu une discussion sur Dieu et sur les religions en général, il m’a fallu quelques efforts pour trouver le sommeil.

Vos mots dans ma tête résonnaient encore, j’aurai voulu vous dire haut et fort qu’Il était là au fond de vous, il suffisait juste de Le voir.

Par respect et pour ne pas être insistante, j’ai écouté attentivement ce que de Dieu vous pensiez.

Pourquoi tant de guerres, pourquoi avoir repris trop tôt l’âme de ceux que j’aime, pourquoi tant de malheurs ? Si Dieu existe vraiment.

Cinq jours et six nuits aux portes de Dieu !

C’est le cœur heureux que je me vis monter en voiture pour quelques heures de route. Priant Dieu sur le chemin de faire de ces moments, des moments bénis[1] et une absolution de mes péchés et de ceux des êtres que j’aime qui n’étaient pas présents avec moi.

Pour avoir vécu quelques Ribats[2] de courte durée, je savais à peu près à quoi m’attendre. Mais ce qu’il y avait de spécial dans ce Ribat, c’était ce côté familial que je n’avais encore jamais connu. De plus, ce Ribat national regroupait des frères et sœurs de tous les coins de la France ! Qu’est-ce qui m’attendait vraiment ?

Raconte-moi ce voyage qu’est la mort…

Elle ouvrit les yeux. Et comme si elle ne les avait jamais ouverts, le noir recouvrait tout. Un brouillard épais refroidissait l’espace. Où était-elle ? Elle n’en savait rien mais elle sentait une odeur de terre rosée… Elle connaissait cette odeur, quand étant jeune, elle voyait son grand-père retourner la terre le matin très tôt. Elle en écrasait un peu au creux de sa main et emplissait ses poumons de sa fraîcheur. Quelle création… la terre ! De celle-ci sortait l’humain et vers elle, il retournait. Tel le ventre de la mère, ses entrailles enveloppent les corps et les réchauffent.

Un sacré marathon !

Cette épreuve, éprouvante, mais magnifique, je souhaite la partager avec mes frères et sœurs avec toutes les leçons de vie qu’elle propose. J’ai souhaité, pour ma part, parcourir ces 42 km avec un cœur empli de sagesse et de spiritualité, s’il plait à Dieu.

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 23

Revenir au temps et à l’espace auprès du Maître du temps 

(Jeudi 25 Novembre/19 Dhu al Hijja à 13h30)

Toute chose a une fin… la nôtre approche… notre départ est prévu ce soir à 00H30 … pour n’arriver à Paris qu’à 21H55 du lendemain : c’est énorme ! 10h d’escale à Istanbul sont prévues… de quoi visiter la ville…

Ce matin, j’ai vécu un moment « d’émotion-intense », comme j’aime à les appeler… Comme chaque prière de Soubh, c’est cheikh Houdayfy qui l’a dirigée…

CARNET DE BORD D’UNE PELERINE « Voyage éphémère pour l’éternité » : jour 22

Visite du Bien Aimé

(Mercredi 24 Novembre/18Dhu al Hijja à 13h)

Je n’ai pas écrit depuis, car je suis tombée malade, il fallait bien que ça arrive, je ne l’ai pas été, el hamdoulilah, depuis mon arrivée en terre sainte…

J’ai attrapé froid… à cause de la clim… l’invention de l’homme… un danger pour l’homme !…

Free WordPress Themes, Free Android Games