All for Joomla All for Webmasters
jeudi 20 juin 2019

Le mois de Dhu Al Hijja est à nos portes

Il peut paraître surprenant que l’un des piliers de l’Islam soit le pèlerinage. Cette adoration est à pratiquer par le musulman une seule fois dans sa vie. Elle ne devient obligatoire que quand les moyens matériels sont réunis. Autrement dit, il y a des millions de musulmans qui ne peuvent pas accomplir ce pèlerinage. Et même pour ceux qui peuvent le faire, le rituel du pèlerinage ne dure que quelques jours.

Pourquoi Dieu a-t-Il choisi cette adoration exceptionnelle pour en faire un pilier de l’Islam ?!

Eclipse lunaire du 27 juillet, une prière à ne pas manquer

Ce Vendredi 20 mars dans la matinée (entre 9h15 et 11h40, selon la localité), nous pourrons observer un événement peu commun : une éclipse solaire.

Ce phénomène se produit lorsque la lune se place devant le soleil, occultant totalement ou partiellement le disque du soleil depuis la Terre. Cette configuration se réalise uniquement durant la nouvelle lune, quand le soleil et la lune sont en conjonction (partageant la même longitude) par rapport à la Terre. Chose particulièrement impressionnante, vue de la Terre, ils ont sensiblement le même diamètre apparent, bien qu'étant de tailles très différentes.

Le Pèlerinage : ses secrets et ses symboles

Les activités du pèlerinage peuvent être interprétées par un ensemble d’images et de symboles. Chaque acte d’adoration a une signification particulière et un goût déterminé, une couleur dans le monde apparent et une saveur dans le monde caché.

Il convient au pèlerin, pendant l’accomplissement de son pèlerinage, d’ouvrir son cœur, de chercher, au-delà des apparences, l’aspect intérieur, la science « ésotérique ». Rares sont les savants qui traitent de ce sujet dans leurs écrits, et encore plus rares sont ceux qui le traitent tout en restant loyaux à l’esprit de la charia : la norme.

Le mois sacré de Rajab

L’Islam se réfère au calendrier lunaire comportant, annuellement, dix jours de moins que le calendrier grégorien. Les douze mois lunaires sont : Muharram, Safar, Rabi’ I, Rabi’ II, Jumada I, Jumada II, Rajab, Cha'bane, Ramadan, Chawwal, Dhul Qi'da, Dhul Hijja.

Mérites et éthique de l’Aïd Al Adha

La fête du sacrifice (Aïd Al-Adha) est une fête importante pour les musulmans. Sa célébration permet de couronner la fin du pèlerinage qui constitue un des grands rites de l’islam et un de ses piliers. Elle est également une occasion pour chaque musulmane et chaque musulman d’honorer leur foi et de vivre des moments de joie et de charité.

Le Savoir, un devoir sacré

Un jour, un père de famille reçut une lettre de son fils hospitalisé qui mérite qu’on s’y arrête :

« Mon cher père (...) écrit le malade, je suis dans le service d’orthopédie, à côté de la salle d’opération. Pour me trouver, après avoir franchi le portail principal, longe la galerie sud. C’est là qu’est située la polyclinique où l’on m’a transporté après ma chute. C’est là que les malades sont examinés à leur arrivée par les médecins assistants et les étudiants. À ceux qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés, on remet une ordonnance qu’ils peuvent faire préparer à côté, dans la pharmacie de l’hôpital. Aussitôt l’examen terminé, on m’enregistra puis on m’amena devant le médecin-chef. Après quoi un infirmier me transporta dans la section des hommes, me fit prendre un bain et me donna un vêtement d’hôpital propre. »

Le jour du Vendredi et ses mérites

Dieu crée ce qu’Il veut et choisit parmi Ses créatures ce qu’Il veut. Il a donné à certains lieux plus de valeurs que d’autres, a distingué des mois parmi les douze mois lunaires, a favorisé certains jours par rapport à d’autres…  Ainsi Il a choisi le Vendredi parmi les jours de la semaine comme rendez-vous hebdomadaire pour tous les croyants, et lui a donné des particularités qu’Il n’a donné à nul autre jour.

La prière nocturne, sceau de la piété

Le cheminant vers Dieu se rapproche du but de manière continuelle et progressive. La spiritualité forme l’une des deux ailes du cheminant, l’autre étant l’engagement dans la société. L’aile de la spiritualité se renforce par la pratique assidue des actes cultuels. Après l’accomplissement des actes obligatoires, le cheminant vers Dieu s’engage dans des actes complémentaires, dits surérogatoires. Ces actes sont une condition nécessaire pour mériter l’Amour de Dieu, comme nous l’a indiqué le Prophète Mohammed, Paix et Bénédictions sur lui. Si les pratiques surérogatoires sont diverses (lecture du Coran, prières, dons, méditations…), chaque moment a sa pratique privilégiée. Assurément, celle de la nuit est la prière, communément appelée « Qiyam al-Layl » ou « At-Tahadjoud ». Cette prière est une porte qui donne sur la demeure de Dieu. Le cheminant vers Dieu espère inscrire cette pratique dans son quotidien. Le rapproché, lui, la vit.

Aïd el Adha, jour de partage

L’aïd el Adha ! Témoin du grand sacrifice, celui du père et du fils qui choisissent Dieu, même si cela doit les séparer dans cette Vie-Epreuve. Pourtant, Dieu nous rappelle à tous, en présentant la bête à sacrifier, qu'on doit Le choisir tout en restant auprès de ceux que nous aimons. Aimer Dieu, tout en aimant les siens. Le devoir de rayonner le bonheur dans sa vie de famille, sa vie professionnelle, son voisinage, son engagement associatif...

« Une fois rassasiés, dispersez-vous ! »

Je fais rarement la prière du besoin. Sans raison apparente. Mais cette fois-ci, comme on me l’a demandé, pourquoi pas. Ce sont des êtres chers, et qui présagent du bien en moi. Après tout, leur besoin est aussi le mien car les voir souffrir me fait de la peine. Sitôt, je me dirige vers mon tapis de prière, et je m’adresse à Dieu par l’invocation et l’imploration. Ce fût comme si je Lui parlais.

Free WordPress Themes, Free Android Games