All for Joomla All for Webmasters
lundi 16 septembre 2019

Dire du bien ou se taire

Le prophète Mohamed, paix et salut sur lui, a dit « Celui qui croit en Dieu et au Jour Dernier qu’il dise du bien ou qu’il se taise »[1]. Le croyant est appelé à observer sa langue, et à ne lui permettre de proférer que des bonnes paroles, voire les meilleures paroles s’il aspire à faire partie des adorateurs de Dieu. [Et dis à Mes adorateurs d’exprimer les meilleures paroles][2].

La politesse, un élément déterminant dans l’épanouissement du lien

« Tu as oublié le mot magique ! », dit un parent à son enfant, faisant allusion à « s’il te plaît ». « Qu’est-ce qu’on dit ? Merci ! », Dit l’autre. En effet, « Il n’y a pas de cadeau meilleur qu’un parent puisse offrir à son fils, que celui de lui apprendre les bonnes manières »[1]. Rappelle le bien-aimé Mohamed, paix de Dieu sur lui.

« Celui qui apprend le Coran détient la prophétie entre ses entrailles »

Dieu dit : « C’est Nous en vérité qui avons révélé le Coran et c'est Nous qui en assumons la conservation » [1]

Le Coran, parole divine nous est parvenu par transmission écrite et orale de génération en génération, d’un groupe à un groupe.

Dieu a permis à Ses faibles créatures de pouvoir le lire, le psalmodier et surtout le retenir dans leur cœur. « Nous avons rendu le Coran facile à retenir » [2]

La bonne parole

« Ceux qui ont cru, et dont les cœurs s’apaisent à l’évocation de Dieu (dikhr), n’est-ce point par l’évocation de Dieu que s’apaisent  les cœurs »[1]. « Ô vous qui croyez ! Invoquez Dieu d’une façon abondante »[2].

La sincérité, la vertu pour bien agir

Dieu, Gloire à Lui, dit dans le Coran : « Ô vous qui croyez, craignez Dieu et soyez avec ceux qui sont véridiques (sâdiqin) ».[1]

 « Quiconque obéit à Dieu et au Messager, ceux-là seront avec ceux que Dieu a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques (siddiqin), les martyrs et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! ».[2]

Historique de l’assemblage du Coran

«C’est –le Coran-- une révélation de la part du Maître des univers, descendue par l’Esprit fidèle (Archange Gabriel), sur ton cœur afin que tu sois du nombre des avertisseurs, en un langage arabe très claire.»[1]

Le mot «Coran» provient du vocable arabe «Qur'an». Ce terme désigne la parole de Dieu révélée progressivement à Son Prophète Mohammed, par l’entremise de l’ange Gabriel et dont la lecture fait office d’adoration.

Préserver les liens de parenté

Dieu a crée l’homme de sorte qu’il vive en communauté. Son rapport avec son entourage le rapprochera de Dieu ou l’éloignera. La relation spirituelle à Dieu est indissociable de la relation avec les autres et du comportement que l’on a en société. A ce titre, une attention capitale est portée à la relation avec les parents.

Première commémoration à la mémoire de Abdessalam Yassine

Ce vendredi 20 décembre 2013, PSM IDF a organisé une cérémonie en hommage à la mémoire de Abdessalam Yassine, homme de piété, de science et de renouveau, qui nous a quittés il y a un an déjà, le 13 décembre 2012.

Le Coran, une lumière pour nos cœurs

« Le Coran est une cure pour ce qui habite les poitrines. Une cure et une miséricorde pour les fidèles. Le lire, l’apprendre, l’étudier et s’y consacrer est le pivot central des thérapies des cœurs et leur qualification, afin qu’ils se remplissent de foi. Il (le Coran) est la lumière »[1].

Ramadan et voyage

Cette année, le jeûne du mois de Ramadan coïncide avec les vacances d’été. Beaucoup d’entre nous prendront la route ou seront en voyage ce week end où l’on annoncera le 1er jour de jeûne. D’autres auront décidé de jeûner une partie du mois de Ramadan ou de fêter l’Aïd al fitr à l’étranger. Des questions jurisprudentielles relatives au jeûne, pour celui qui est en voyage ou dans un pays autre que le sien, peuvent se poser.

Free WordPress Themes, Free Android Games