All for Joomla All for Webmasters
vendredi 20 avril 2018

Dieu est Beau et aime la Beauté

Dieu nous fait fréquemment part dans Son Livre de ce qu’Il aime. Nous savons de ce fait, grâce à plusieurs versets que « Dieu aime ceux qui se repentent et qui se purifient », « les pieux », « les endurants » ou encore « ceux dont l’agir est beau ». Les adorateurs doués d’intelligence prêtent une oreille attentive à ces Paroles et portent beaucoup d’intérêt aux  informations précieuses qu’elles contiennent. Cela parce qu’à chaque fois que Le Seigneur dévoile ce qu’Il aime, Il guide miséricordieusement vers un de Ses Sentiers menant à Sa Connaissance et à Son Amour. La beauté en est un des plus importants.

Les dégâts des mots

L’islam a accordé un soin particulier à propos des paroles et à la manière de les formuler et de les échanger. Ceci parce que les paroles émanant d’un homme reflètent le degré de son intelligence et la nature de son caractère. Aussi parce que les types de conversations d’un groupe donné déterminent son niveau général et le degré d’enracinement de la vertu dans son milieu. L’individu doit s’interroger avant de parler à autrui. Y a-t-il quelque chose qui nécessite son intervention ? S’il découvre un motif louable, qu’il parle sinon il vaut mieux garder le silence. Ainsi, parmi les bons conseils donnés par le prophète, paix et salut sur lui, en voici un qui dit : attache-toi au long silence, il chasse le démon et t’aide dans la foi.

Pour une éthique de la consommation

A travers le Coran et la Tradition prophétique, le croyant ne cesse d’être appelé à la quête de l'excellence  morale et spirituelle, à la maîtrise de l'ego et la recherche de la juste mesure en toute circonstance. La consommation demeure au centre de cette préoccupation puisqu'elle reflète notre nature profonde, mais aussi et surtout l'état de notre conscience de Dieu, de nous-mêmes et de notre environnement. L'acte de consommer n'est donc pas relégué au rang de simple réflexe quotidien et/ou biologique mais peut (et doit) devenir un acte de conscience, de résistance et de foi. Cet article, améliorable et loin d'être exhaustif, se veut donc un simple rappel de principes susceptibles de guider notre mode de consommation, d'autant que la notion de halâl (licite), « avant d'être un questionnement sur la nourriture, est d'abord un questionnement sur la relation avec la spiritualité, sur les relations avec les êtres humains ainsi qu'avec le monde animal et végétal ». (1)

Prêcher l’islam, toute une éducation

Notre prophète bien-aimé, paix et salut de Dieu sur lui, est le dernier messager envoyé aux hommes pour leur rappeler le message de Dieu et les guider pour leur réussite dans cette vie et dans l'autre. Après le sceau des prophètes, cette responsabilité de transmission et de rappel du message repose désormais sur nos épaules, non seulement en tant que communauté (la meilleure communauté qui ordonne le bien et condamne le blâmable), mais aussi en tant qu'individu, chacun à son échelle et selon ses capacités (qu'il convient d'apprécier à leur juste valeur).

Et si on semait….

Qui sème le vent récolte la tempête, nous dit un proverbe ! L’être humain, chaque jour qui passe, sème. Consciemment ou pas, il plante et voit fleurir ou pousser les graines qu’il a semées.

Foi et éthique

La voie prophétique telle que décrite dans sourate al-Balad commence par un acte d’attention, d’empathie et de compassion envers le joug, l’affamé et le démuni plein de poussière.

La planète en danger

Dans l’ordre des choses, Dieu commença par créer les éléments naturels, le « décor », avant d’y établir l’être humain. Par sa Toute-Puissance et sa maitrise intégrale, il instaura des cycles de vie, des apparitions et disparitions d’espèces, chaque fois adaptée à leur milieu et leur survie. La faune et la flore se développèrent sous Sa Miséricorde enveloppante et Sa Juste mesure, incarnée par les Lois naturelles : saisons, atmosphère, biosphère, lumière,… C’est Lui, par excellence, le ‘Azîz[1], le Hakîm[2].

L’amour et l’engagement

L’action est indissociable de l’amour en Dieu « Offrez-vous des cadeaux, vous vous aimerez » « Serrez-vous la main et vous vous aimerez » « Si tu aimes ton frère, cours donc le lui dire ! ». Difficile aujourd’hui, la théorie devance le concret et s’installe dans nos habitudes. Nous nous aimons mais nous nous évitons. L’amour en Dieu survit dans les assises, moment serein dont les anges se nourrissent, couvain des sentiments sains, prêts à être semés sur le monde.

De la fraternité à la famille spirituelle

La famille… Plus qu’un simple mot, c’est un concept qui ne se restreint pas seulement aux liens de parenté et d’alliance.

En effet, la famille n’est-elle pas le giron dans lequel tout croyant et tout homme est censé grandir, s’épanouir, construire son identité et tisser des liens affectifs avec les autres membres ?

Face aux épreuves

Depuis un certain nombre d’années, nous sommes témoins d’une islamophobie ambiante, nourrie par la propagande médiatique, par la sournoiserie de certains responsables politiques, pour qui la réussite de leur carrière passe au premier plan, au risque de voir grandir la haine et la violence, au risque de voir une communauté toute entière prise pour cible et devenir le bouc-émissaire de ce pays.

Free WordPress Themes, Free Android Games