Les épreuves

0
1497

« On maudit une épreuve, mais on ne sait pas, quand elle nous arrive, qu’elle va nous faire grandir et nous emmener ailleurs. On ne veut pas le savoir. La douleur est trop forte pour qu’on lui reconnaisse une vertu. C’est quand la douleur est passée, qu’on se retourne et qu’on considère, ébahi, le long chemin qu’elle nous a fait parcourir. » (Katherine Pancol)

1 commentaire

  1. salam

    Est ce toujours le cas ?

    Parfois l’épreuve vous mène directement au plus bas, en quoi alors cette épreuve est salutaire ?

    Les épreuves peuvent effectivement renforcer quelqu’un ou quelque une mais peut détruire aussi. Ne pas le voir est de la naivité pure …

  2. alaikoum salam,

    c’est vrai que certaines épreuves nous mènent au plus bas, mais avec le recul on peut se rendre compte que cela nous a permis soit de nous rapprocher encore plus de Dieu (à travers les invocations, prières, tawakkul, etc), soit de nous renforcer psychologiquement et d’en tirer des leçons pour l’avenir, pour grandir en fait….et ds le meilleur des cas, ce st les deux choses qui arrivent: rapprochement de Dieu et rapprochement de soi et renforcement de sa personnalité. il faut voir, je pense, en chaque épreuve une occasion et non une malédiction, car Dieu ne ns fait supporter que ce que ns pouvons supporter, et il faut ds ces cas-là (même si c’est difficile) se dire que derrière cette épreuve, un grand bien ns attend, et c’est réellement toujours le cas, alhamdou lillah.

  3. Salam,
    Ce que vous dites est vrai dans un sens. En effet, il faudrait pouvoir dans la tempête voir au loin l’accalmie mais combien de personnes ne sont pas capables de voir au loin la lumière… Mon humble expérience m’a permis de comprendre que parfois que l’épreuve peut détruire, amener la personne dans des situations très graves (exple Hopital psychiatrique) voire pire, et je dis humblement que même si Dieu ne donne pas plus que nous pouvons supporter parfois on ne trouve pas la force en soi pour dépasser l’épreuve et cela peut conduire à la catastrophe. Et cela il faut aussi en parler. Il ne faut pas se le cacher. Que Dieu nous épargne des épreuves qui dévient nos coeurs. Amin

  4. alaikoum salam,

    vous avez raison, parfois la personne manque de ressources ou de recul pour se relever seule…mais alhamdou lillah, nous ne vivons pas seuls: il y a soit la famille soit les amis, des gens assez proches pour se rendre compte que qc ne va pas, ou assez proches pr que ns leur en parlions et demandions leur aide, même minime…parfois une simple présence suffit.wa Allaho a3lam.

Laisser un commentaire

Merci de saisir votre commentaire
Merci de saisir votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.