PSM en ligne

Gaza: Tristesse, fierté et espoir

PSM, Participation et Spiritualité Musulmanes, membre du collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et israéliens, a participé cet été à l'organisation de différentes mobilisations organisées à Paris pour manifester son soutien et sa solidarité au peuple palestinien qui subit des agressions massives de la part de l'État Israélien.

Tristesse, fierté et espoir étaient les trois sentiments qui se mélangeaient lors de ces manifestations.

Tristesse face un tel désastre humain minimisé par les médias et ignoré par les politiques, censés donner l'exemple en terme de valeurs humaines. Étranglée par un blocus infligé depuis 2006 par Israël, la population affamée de Gaza (40 % vit sous le seuil de la pauvreté) compte en un mois  plus de 2000 morts dont la majorité sont des civils, 10 000 blessés et 500 000 déplacés.

Indignation de voir la gouvernance de notre pays, en totale rupture avec les valeurs universelles des droits de l'homme ainsi que la tradition de la France sur la question palestinienne, se faire dicter sa conduite par un État criminel dont les charges sont suffisantes pour conduire ses responsables au CPI pour crime contre l'humanité.

Indignation de voir la police française protéger d'un côté des milices venues casser la manifestation et de l'autre côté se donner à des arrestations sommaires de manifestants.

Indignation de voir le gouvernement interdire les manifestations, droit fondamental d'expression dans notre pays, sous prétexte d'atteinte à la sécurité après le passage des milices "bien protégées". 

Indignation de voir le premier ministre attribue aux manifestants une agression imaginaire de synagogue que les images ont largement démenties par la suite. 

Fierté de dénoncer une grave injustice. 

Fierté de remplir son rôle de citoyen du monde et d'exprimer son soutien à une partie de l'humanité en souffrance.

Fierté de scander haut et fort: NON à la loi du plus fort. NON à la marchandisation de l'être humain où la disparition de milliers de victimes devrait être moins dramatique que la disparition d'un israélien. Sur l'échelle des valeurs universelles, la mort d'un innocent est la même quel que soit son identité. Tuer un innocent, c'est comme tuer l'humanité!

Fierté de dénoncer cette page noire de l'Histoire, où l'on tente par tous les moyens d'habiller et de maquiller le crime d'Etat, de criminaliser la résistance d'un peuple et de marginaliser l'élan de solidarité. 

Fierté de s'inscrire dans un mouvement de solidarité qui s'exprime sur tous les continents. 

Fierté de tisser ces liens avec tous ces gens épris de justice.

Espoir en voyant le courage du peuple palestinien de résister à toute cette agression. Espoir de voir un jour le même dénouement qu'a connu le peuple sud-africain par la résistance d'hommes comme le fut Nelson Mandela.

Espoir en voyant tous ces jeunes et ces enfants manifester en France et ailleurs pour dénoncer les crimes.  

Espoir en voyant cette marche qui réunit partis politiques, élus, syndicats, associations et simples citoyens tous différents mais tous animés par le même sentiment de justice. 

Espoir que cet appel au cœur et à la raison gagne du terrain au sein de notre société et chasse ce vent mauvais qui, loin de construite le vivre ensemble, privilégie les uns au détriment des autres. 

 

 

Mis à jour le mercredi 13 août 2014 22:30

Affichages : 2150

Gaza, assassinats et désinformation

Pour comprendre l’escalade à Gaza, il faut toujours rappeler quelques données sur ce territoire (360 kilomètres carrés, plus de 1,5 million d’habitants, soit plus de 4 500 personnes par kilomètre carré — ce qui en fait un des endroits de la planète où la densité de population est la plus élevée), occupé depuis 1967 par Israël. Même si l’armée s’en est retirée, ses accès avec le monde extérieur sont toujours contrôlés par Israël ; la circulation à l’intérieur même de cette mince bande de terre est limitée et le blocus mis en place depuis des années perdure : pour les Nations unies, Gaza reste un territoire occupé.

Mis à jour le samedi 7 juin 2014 20:57

Affichages : 3747

Lire la suite...

Déclaration du Caire : pour en finir avec l’Apartheid israélien

Dimanche 3 janvier 2010

Nous, délégués internationaux réunis au Caire pour la Marche 2009 pour la Liberté de Gaza, dans une réponse collective à une initiative de la délégation sud-africaine, statuons que :

Compte tenu :

- de la punition collective imposée par Israël aux Palestiniens par l’occupation illégale et le siège de Gaza ;
- de l’occupation illégale de la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et la poursuite de la construction illégale du mur de l’Apartheid et des colonies ;
- du nouveau mur en construction par l’Égypte et les États-Unis, qui va resserrer encore le siège de Gaza ;
- du mépris pour la démocratie palestinienne montré par Israël, les États-Unis, le Canada, l’UE et d’autres après les élections palestiniennes de 2006 ;
- des crimes de guerre commis par Israël pendant l’invasion de Gaza il y a un an ;
- de la persistance d’une discrimination et de la répression auxquelles sont confrontés les Palestiniens en Israël ;
- de la poursuite de l’exil des millions de réfugiés palestiniens ;
- de tous les actes d’oppression qui sont basés en définitive sur l’idéologie sioniste qui sous-tend Israël ;
- en sachant que nos propres gouvernements ont donné à Israël un soutien direct économique, financier, militaire et diplomatique et lui ont permis d’agir avec impunité ;
- et en référence à la Déclaration des Nations unies relative aux droits des populations autochtones (2007) 

Mis à jour le mardi 22 mai 2012 20:04

Affichages : 5335

Lire la suite...

Gaza un an après : Manifestation pour la Palestine

Le 27 décembre marquait le premier anniversaire du début de l'agression israélienne contre les Palestiniens de la Bande de Gaza. Les bombardements massifs, les destructions et les massacres (plus de 1400 victimes palestiniennes dont une majorité de civils), sont venus s'ajouter aux effets désastreux du siège total, suscitant l'indignation des opinions publiques internationales. En France, le 10 janvier dernier, nous étions 300 000, unis dans la diversité, à l'appel du Collectif National, dans 100 villes de France.

Mis à jour le mardi 22 mai 2012 12:09

Affichages : 6340

Lire la suite...

De retour de la Marche de la Liberté pour Gaza.

La réponse de la conscience humaine à la barbarie et contre l’oubli.

27 décembre 2008, début d’une attaque israélienne meurtrière sur Gaza qui va durer 22 jours. Gaza, sous blocus israélien depuis plus de 3 ans : 1 million et demi de personnes assiégées, une tragédie humanitaire effroyable… et un état criminel, Israël, qui reste impuni.
 
Depuis, la conscience de l’Humanité est ébranlée.
 
Depuis, la population de Gaza exhorte la communauté internationale à aller au-delà des paroles de condamnation.

Mis à jour le mardi 22 mai 2012 12:09

Affichages : 5916

Lire la suite...

© 2017 PSM en ligne.