PSM en ligne

Les pouvoirs du mot « merci »

Chaque jour que Dieu fait, nous recevons de la part des gens qui nous entourent des attentions, des services, une entraide, des conseils, du temps, de l’énergie… Aucune de ces attentions ne reste sans remerciement sauf lorsque malheureusement ces petites choses du quotidien deviennent répétitives ou lorsque nous pensons que c’est notre dû !

Au sein de la famille, cela est souvent courant et si l’on remercie souvent et assez facilement les personnes extérieures à notre foyer, il est parfois triste de voir comme nous ne remercions pas ceux qui chaque jour prennent soin de nous et de notre confort pensant que c’est «  leur devoir » ou parce que cela est devenu tellement banal que nous n’en sommes même plus touchés.

Ainsi, il serait peut-être bon au sein de nos couples de comprendre que les remerciements ont un pouvoir incroyable sur l’humeur, sur la valorisation de ce qui est fait et sur nos cœurs.

Un époux qui, chaque jour, se lève pour aller travailler à l’extérieur qu’il vente, neige, pleuve ou qu’il fasse bon. Parfois avec des horaires décalés et difficiles, rentrant le soir fatigué et épuisé, même si c’est là «  son devoir » mérite tout de même que remerciement lui soit fait. Ce « merci » ne peut que lui donner courage, énergie et envie de continuer à travailler pour sa famille parce qu’il sait qu’enfants et épouse lui sont reconnaissants.

De même, ces femmes qui cumulent travail à l’extérieur, entretien du foyer et éducation des enfants méritent elles aussi que leur famille reconnaisse les efforts faits, le temps et l’énergie déployés pour un second salaire à la maison sans que sa famille n’en pâtisse et étant ainsi sur tous les fronts. Epuisées et fatiguées en fin de journée, elles attaquent leur second travail alors qu’elles aimeraient juste se reposer.

Les femmes au foyer, quant à elles souvent moins valorisées, ne chôment pas. C’est ainsi qu’il devient souvent banal pour ceux à qui elles rendent la vie meilleure de ne plus voir tous les efforts faits. Entretien de la maison et tout le ménage que cela implique, temps donné aux enfants pour bien les éduquer, plats préparés avec patience et amour pour tous les régaler… Tout autant de tâches plus ou moins ingrates que personne n’aime faire mais que, volontiers,  chaque jour elles recommencent pour qu’époux et enfants vivent dans une maison saine et propre et trouvent de quoi régaler leurs papilles.

Les pouvoirs du mot «  merci » ne se feront pas attendre et c’est ainsi que se sentant valorisées et reconnues, elles donnent encore plus d’elles-mêmes avec sourire, joie et bonne humeur.

Je me souviens lorsqu’il y a quelques semaines, mon fils croquant dans un banal croissant au saumon me dit : «  maman, merci ». Mon cœur se gonflant d’amour pour lui reçut à ce moment-là ce qu’il lui fallait d’amour et de valorisation pour me permettre de finir ma soirée de tâches quotidiennes avec le sourire.

Les enfants doivent apprendre que leurs parents, s’il est de leur devoir de s’occuper d’eux et s’ils le font avec bon cœur et joie, peuvent également être amenés à se lasser d’un quotidien usant et parfois stressant. Ils doivent comprendre que dans la vie rien n’est jamais acquis ni dû ! Ce qui semble banal pour certains enfants ne l’est pas pour d’autres. C’est ainsi que de nombreux enfants n’ont pas de marques particulières d’attentions et ne reçoivent parfois même pas les soins qu’ils devraient avoir.

Un « merci » ne coûte rien mais il apporte tellement et si les choses ne doivent pas être faites dans l’attente d’une quelconque reconnaissance, si c’est avant tout l’amour qui doit animer chacun de nos gestes et actes, remercier ceux qui chaque jour illuminent nos vies, nous font sourire et apportent plus de conforts et de joie dans notre quotidien n’est que le bon comportement d’un cœur reconnaissant envers les gens.

Remercier les autres, c’est être conscient de la valeur de leurs actes et reconnaître les efforts faits pour nous, cela ne peut que souder notre relation et l’amour que l’on se porte mutuellement.

« Celui qui ne remercie pas pour la petite chose ne remercie pas pour la grande chose. Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Dieu. (Rapporté par Al Bayhaqi )

© 2017 PSM en ligne.