PSM en ligne

Abdessalam Yassine ou l’infinie puissance du cœur

Dans toute société, comme dans toute renaissance intellectuelle et spirituelle, le rôle des savants, des oulémas et des intellectuels éveillés et engagés à l’instar du Professeur Abdessalam Yassine, est de guider dans la bonne direction, d’éveiller, de faire connaître la doctrine, de déverser l’Amour inconditionnel, l’esprit, la force et le mouvement sur les gens. Je souhaite ici rendre Hommage à ce Grand Homme que fut Abdessalam Yassine, qui a permis aux femmes de naître à leur vraie nature féminine, d’aller chercher au fond d’elles-mêmes le potentiel qui cherche à s’exprimer.

Son invitation à nous interroger : « Quelle est ta position au sein de l’Humanité ? Es-tu une épine ou une rose prometteuse ? Ou es-tu une plante rongée par l’incertitude ? D’où viens-tu, où vas-tu ? Qu’est-ce que la vie, qu’est- ce que la mort ? Qu’y a-t-il après la mort ? C’est à partir de ce questionnement que commence l’Appel …. »[1]est finalement un appel à renaître à soi, à sa Source.

Cette série de questionnements décrit la condition de l’humanité, et ici des femmes en particulier, prisonnière du labyrinthe des structures de l’égo, du matérialisme, avec un sentiment d’incomplétude qui résulte d’une perte de contact avec nos profondeurs, et qui nous oblige à creuser notre propre mine d’or en secret dans la matrice féminine.

L’appel intérieur qui nous exhorte à nous voir, maintenant tels que nous sommes se fait de plus en plus pressant.

Tout éveil et toute Rev-évolution s’édifient autour de deux éléments : la Raison et l’Amour. L’un est la lumière et l’autre est le mouvement. L’un fait naître la conscience, la connaissance et la vision, l’autre engendre la force, l’enthousiasme et l’animation.  Il faut du courage aux femmes chercheuses pour traverser le tumulte de leur propre enfantement. 

Et nous vivons une époque passionnante de l’histoire de l’Humanité. De grandes tâches attendent les femmes. L’effondrement de systèmes politiques et économiques obsolètes, notre environnement qui requiert d’urgence notre intervention, notre sollicitude…sont des signes évidents de la nécessité de modifier en profondeur notre manière de penser et notre mode de vie, voilà ce à quoi nous invite Abdessalam Yassine : « Face à une femme qui erre dans l’insouciance, se contentant d’un islam hérité accompagné d’ignorance de la religion, la question doit être présentée avec douceur, dans le cadre d’un rappel ou d’une exhortation bienveillante. La discussion sur les idées, le débat intellectuel n’ont pas leur place ici. Inutile de philosopher avec ce genre de personnes. Il faut balayer la poussière de l’insouciance, nettoyer la rouille accumulée par les transgressions et les négligences passées : tous autant que nous sommes, c’est en nous repentant de tout cela que nous retrouverons notre innéité et notre nature saine ».[2]Pour cela il faudra s’engager dans un processus de transformation permettant de réunifier tous les aspects de la Féminitude.

Un sage raconte qu’un étameur injustement emprisonné réussit un jour une évasion miraculeuse. Des années plus tard, quand on lui demanda comment il s’y était pris, il répondit que sa femme, une tisserande, avait tissé le dessin de la serrure de sa cellule dans le tapis de prière sur lequel il s’agenouillait cinq fois par jour. Lorsqu’il eut compris que le tapis contenait l’image de la serrure, il demanda des outils à ses geôliers et se mit à fabriquer de petits objets que ceux-ci vendaient ensuite à leur profit. Ces mêmes outils lui servirent entre-temps à fabriquer une clé et, un jour, il s’évada. 

La morale de cette histoire, c’est que si nous comprenons le dessin de la serrure qui nous enferme, nous pouvons façonner la clé qui l’ouvrira. Voilà l’enseignement du professeur Abdessalam Yassine pour les générations à venir, l’éveil des femmes, par l’inspiration de la Tradition de notre Noble Prophète Mohammad, paix et Salutations de Dieu sur Lui, infinie tendresse, à leur essence féminine, à les réconcilier avec leur Seigneur-Dieu en s’engageant dans un authentique cheminement spirituel.

Il nous a appris à honorer le féminin en chacun de nous, à revaloriser le principe féminin, qui se doit de vivre en harmonie, en équilibre avec le principe masculin.

Ainsi ses enseignements ont redonné aux femmes l’estime d’elles-mêmes en leur permettant de retrouver les différents aspects de leur féminitude, leur donnant ainsi une véritable stature spirituelle, un puissant accès à leur réceptivité : pour une Féminité- Bonté agissante tisseuse de liens.

 


[1] Abdessalam Yassine,  (Extrait Femmes musulmanes Traité sur la Voie)

[2] Abdessalam Yassine,  (Extrait Femmes musulmanes Traité sur la Voie)

© 2017 PSM en ligne.