PSM en ligne

S’adonner à la prière de la nuit

Le mois béni de Ramadan, nous le savons tous, est un mois précieux de miséricorde et de piété. Un mois qui nous donne une force exceptionnelle de par cette bénédiction qu’il contient.

 Il renferme des cadeaux que Dieu nous offrent : le Pardon, l’affranchissement de l’Enfer, les invocations qui nous sont exaucées. Toutes ces faveurs sont en réalité indénombrables.

Le moment n’est-il pas le plus approprié pour se prosterner abondamment devant La Toute-Puissance de Dieu ? N’est ce pas la meilleure occasion pour apprendre et s’adonner à la prière de la nuit?

On rapporte que le Messager de Dieu a dit : « Notre Seigneur - qu’Il soit glorifié et exalté - est étonné de deux hommes : un homme qui a quitté son lit, sa couverture et son épouse pour prier. Notre Seigneur dit alors : « O Mes anges ! Regardez Mon serviteur, il a quitté son lit, sa couverture et sa bien-aimée pour prier par désir de ce qui est auprès de Moi et de ce que Je possède. »…» [1]

Dieu - exalté soit-Il - dit : « Et de la nuit, consacre une partie (avant l’aube) pour des prières surérogatoires, afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire »[2]

Le Prophète - paix et bénédiction soit sur lui - lorsque la nuit arrivait, dirigeait tout son être vers son Seigneur. Il se prosternait, Lui parlait, se confiait à Lui, le louait abondamment et lui adressait Ses demandes jusqu’à ce que la nuit soit sur le point de se terminer sans qu’Il ne s’en rende compte. Il était dans la compagnie de Dieu et dans la plus grande proximité.

La prière de la nuit est une oeuvre très complète. Elle contient plusieurs adorations qui sont elles-mêmes très méritoires. C’est un trésor pour le croyant sincère qui sacrifie son sommeil, pour goûter à la proximité et la connaissance de Dieu : par ses prosternations, sa lecture du Coran, ses invocations et ses louanges.

Le Prophète - paix et bénédiction soit sur lui - a dit : « Le moment où le fidèle se trouve le plus proche de Dieu est le milieu de la nuit. Si vous pouvez vous trouver parmi ceux qui mentionnent le nom de Dieu à cette heure, alors faites-le. »[3]

D’avantage encore, le mois de Ramadan est synonyme de fraternité. Ainsi, les merveilleuses prières de Tarawih de ce mois, nous permettent ensemble d’aspirer à la satisfaction de Dieu tout en concrétisant ces liens d’amour qui unissent les croyants. En rang dans la maison de Dieu, côte à côte, dans la pénombre, les coeurs s’humilient par la récitation du Coran.

Les prières de la nuit sont tel un moteur qui renouvelle notre foi et ouvre notre coeur à Dieu.

Alors comment parvenir à se lever la nuit pour accéder à ses bienfaits?

L’hygiène de vie est certes de rigueur ; se coucher tôt, éviter l’excès de sommeil, ne pas manger trop la veille, faire la sieste… Les recommandations prophétiques doivent également être suivies. Notamment le fait d’accomplir ses ablutions avant le coucher, de dormir sur le côté droit et faire ses invocations avant de dormir.

Mais avant tout, il s’agit d’être sincère envers Dieu : avoir l’intime désir de vouloir se rapprocher au plus près de lui, de goûter à la douceur de Sa compagnie et de son amour, de s’élever pour ainsi avoir une place à l’ombre de Son trône dans la Vie Dernière.

Alors mes frères et soeurs, le Ramadan n’est pas fini et il a encore de nombreuses faveurs à nous délivrer. Qu’attendons-nous pour répondre à cet appel de la nuit ?

Ô Allah, bénie notre sommeil, facilite notre réveil et permet-nous de veiller avec sincérité et présence à Toi durant ces nuits de Ramadan et durant les dix dernières nuits bénies.

Ô Allah, permets-nous de venir à Ta rencontre, humble et repentant afin de recevoir les inestimables bienfaits de la prière de la nuit.

Ô Allah, ne laisse pas s’envoler les nombreux efforts que nous avons accompli dans Ta voix durant ce mois et accorde nous la force de faire perdurer ces actes le reste de l’année. Ainsi, permets-nous de faire de la prière de la nuit un besoin vital, tel l’eau pour notre corps.


[1] Rapporté par Ahmed et Abou Dawoud

[2] Coran, Sourate 17, Verset 79

[3] Rapporté par Tirmidhi et Nasai

 

© 2017 PSM en ligne.